16 °C Scattered clouds Rabat

Activités Royales
Mercredi 26 Juin 2013

SM le Roi inaugure l'hôpital de la santé mentale et des maladies psychiatriques du CHU "Mohammed VI" d'Oujda

SM le Roi inaugure l'hôpital de la santé mentale et des maladies psychiatriques du CHU

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a procédé, mercredi, à l'inauguration de l'hôpital de la santé mentale et des maladies psychiatriques du Centre hospitalier universitaire "Mohammed VI" d'Oujda.

Réalisé pour un investissement global de 40 millions de dirhams, ce projet traduit l'intérêt particulier qu'accorde le Souverain au secteur de la Santé, à travers notamment le développement des infrastructures hospitalières, le renforcement des services de santé de base et leur rapprochement des citoyens.

D'une superficie globale de 7.500 m2, le nouvel établissement hospitalier, d'une capacité de 108 lits, comprend des services pour le traitement des maladies psychotiques, névrotiques, des services d'isolement, d'urgence et de consultation, un bloc administratif et une salle d'activité sociale et d'ergothérapie. Il comprend également des services de pédopsychiatrie, de géronto-psychiatrie et de psycho-physiologie, addictologie, ainsi qu'un pôle de formation des médecins et des infirmiers.

Outre sa vocation première de soins, l'hôpital Mohammed VI de psychiatrie assurera, ainsi, des missions de formation et de formation continue, comme il œuvra en faveur d'une réintégration sociale des patients.

Toujours dans le cadre de la promotion de la santé mentale, une nouvelle stratégie nationale en la matière a été mise en place et s'articule autour de cinq principaux axes, à savoir le renforcement de l'offre de soins, le développement des compétences médicales et paramédicales, la conclusion de partenariats, l'amélioration du cadre juridique, et l'adoption d'une nouvelle politique médicamenteuse.

Au sujet du renforcement de l'offre de soins, il est prévu la création de trois hôpitaux régionaux psychiatriques (Agadir, Kénitra, Kelâa des Sraghna), la construction de trois unités de pédopsychiatrie (Rabat, Fès, Marrakech), et la réalisation de dix services intégrés de santé mentale au sein des hôpitaux publiques.

Au volet "Développement des compétences médicales et paramédicales", il sera question d'augmenter le nombre des médecins spécialisés (psychiatrie, pédopsychiatrie, addictologie) et de celui des infirmiers, de créer des services de Santé mentale et psychiatrie périnatales au sein des CHU et de développer les compétences des différents acteurs concernés, notamment des médecins généralistes et des membres de la société civile.

Dotée d'une enveloppe budgétaire de 749,9 millions de dirhams, la stratégie nationale (2012-2016) prévoit également la conclusion de partenariats avec la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, l'Initiative nationale pour le développement humain et la région du Grand Casablanca.

Pour ce qui est de l'encadrement juridique, la stratégie se fixe pour objectifs la révision du Dahir du 30 avril 1959 relatif à la prévention et au traitement des maladies mentales et à la protection des malades mentaux, ainsi que la création d'un Observatoire national des drogues et des addictions.

Le ministère de la Santé compte également, au titre de cette stratégie, allouer plus de 2 pc du budget dédié aux médicaments à ceux prescrits pour le traitement des maladies psychiatriques et mentales.