16 °C Clear sky Rabat

Activités Royales
Vendredi 20 Octobre 2017

SM le Roi remet le Prix Mohammed VI aux majors du programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l'année 2016-2017

 SM le Roi remet le Prix Mohammed VI aux majors du programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l'année 2016-2017

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste a procédé, après la prière du vendredi à la mosquée «Errahma» à Rabat, à la remise du Prix Mohammed VI aux majors du programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l’année 2016-2017.

Il s’agit de Laaziza Ibrahim (Errachidia), Nezha Azzouzi (Guercif), Aziza El Alaoui (Salé), Naima Ait Ali Ibrahim (Ain Chock) et Khadija Touil Akkana (Tanger).

Le programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées a été lancé conformément aux Hautes Instructions royales contenues dans le discours du Souverain à l'occasion du 47e anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple (20 août 2000), dans lequel SM le Roi avait ordonné à ce que «les mosquées demeurent ouvertes pour dispenser des cours d'alphabétisation et d'éducation religieuse, civique et sanitaire, selon un programme bien élaboré».

Ce programme, qui reflète l'intérêt particulier que le Souverain, Amir Al-Mouminine, ne cesse d'accorder au développement de l'élément humain, a également permis aux mosquées, ces lieux de culte et d’invocation de Dieu, de retrouver leur place d'avant-garde en matière de guidance, d'orientation spirituelle et d'alphabétisation, ainsi que leur rôle dans l'édification d'une société démocratique, moderne, ouverte et basée sur le rejet de l'exclusion et de la marginalisation, la lutte contre la pauvreté et l'ignorance.

Le programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées, dont la mise en œuvre est confiée au ministère des Habous et des affaires islamiques, a pu, grâce à la Haute Sollicitude royale, enregistrer des résultats très positifs qui dépassent de loin les objectifs fixés initialement, à la faveur, notamment, d’une augmentation du nombre des mosquées qui y participent, d’une hausse du nombre des encadrants, des coordinateurs et des conseillers pédagogiques. Ainsi, le nombre des bénéficiaires du programme a atteint, au titre de l’année 2016-2017, 302.699 inscrits, dont 237.567 au premier niveau et 65.132 au second.

Le ministère des Habous et des affaires islamiques a mobilisé au titre de cette même période quelque 6.862 mosquées, et a chargé quelque 7.470 encadrants, 986 coordinateurs et conseillers pédagogiques et 370 formateurs pédagogiques pour assurer la mise en œuvre dudit programme. Parallèlement au programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées, le ministère veille à la mise en œuvre du programme de lutte contre l'analphabétisme à travers la télévision et Internet qui a bénéficié au titre de l’année 2016-2017 à plus de 297.800 personnes.

Pour assurer plein succès à ces programmes et pérenniser leur acquis, le ministère des Habous et des Affaires islamiques s’engage à poursuivre l’application de sa stratégie dans le domaine de la lutte contre l'analphabétisme, à mettre en œuvre les recommandations du Conseil Supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique concernant l’alphabétisation et ce, conformément à la vision stratégique pour la réforme du système de l’éducation et de la formation 2015-2030.

Il oeuvrera également en faveur du développement des moyens et des méthodes d’éducation et d’enseignement, en investissant davantage dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication, outre l’élaboration d’une étude d’évaluation des programmes de lutte contre l’analphabétisme.

(MAP 20/10/2017)