16 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 5 Juin 2015

11ème réunion de haut niveau Espagne-Maroc

Synthèse vocale
11-ème réunion de haut niveau Espagne-Maroc

Le Chef du gouvernement appelle à préserver et à développer davantage les bonnes relations entre le Maroc et l'Espagne

Le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a qualifié de "bonnes, positives et fortes" les relations entre le Maroc et l'Espagne, lesquelles sont basées sur la confiance, en appelant à les préserver et les développer davantage. 

Les liens existant entre le Maroc et l'Espagne sont "ancestrales, enracinés et touchent tous les domaines", a souligné M. Benkirane, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, au terme de la 11ème Réunion de haut niveau (RHN) maroco-espagnole tenue vendredi à Madrid. 

Le chef du gouvernement a noté, à cet égard, que l'Espagne, "pays voisin et ami", occupe une place particulière, mettant en relief l'amitié solide existant entre les Familles royales et les deux pays, et la densité qui marque les relations bilatérales, ainsi que les efforts déployés pour les raffermir et consolider la confiance entre les deux Royaumes.

M. Benkirane a fait état de l'existence d'une convergence de vue et d'une harmonie entre les deux parties sur toutes les questions évoquées lors de cette réunion de haut-niveau, relevant que la coopération touche tous les domaines notamment sécuritaire, judiciaire et économique avec l'Espagne, devenu le premier partenaire commercial du Maroc. 

Les deux pays ont entamé le chemin vers un avenir prometteur et vers la consolidation des bonnes relations pour faire de leurs rapports bilatéraux un exemple à suivre, a souligné M. Benkirane, notant que la Méditerranée constitue un espace de compréhension, de coopération et d'échanges économique, social et culturel. 

Le responsable marocain a appelé les hommes d'affaires espagnols à investir davantage au Maroc, qui représente un pont vers l'Afrique, mettant en relief le climat de stabilité et de sécurité qui prévaut au Royaume, ainsi que le niveau avancé de démocratie et de respect des droits de l'homme. 

Par ailleurs, M. Benkirane a rappelé à cette occasion les réformes entreprises au Maroc, notamment dans le domaine économique ce qui a permis au Royaume de maîtriser les équilibres macroéconomiques et d'améliorer la situation de l'administration et des entreprises et du monde d'affaires, ce qui conforte le Maroc comme un partenaire dans le monde. 

La RHN maroco-espagnole, à laquelle a pris part une importante délégation marocaine et qui a été sanctionnée par l'adoption de la déclaration conjointe, a été marquée par la signature de plusieurs accords et par l'organisation d'un forum des affaires maroco-espagnol par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales (CEOE, patronat).

A l'occasion de cette réunion, le chef du gouvernement a été reçu en audience au Palais de La Zarzuela à Madrid par le Roi Felipe VI.

Le Maroc et l'Espagne engagés à favoriser l'émergence d'un cadre économique propice à plus d'échanges commerciaux

Le Maroc et l'Espagne sont engagés à favoriser l'émergence d'un cadre économique propice à plus d'échanges commerciaux, de flux d'investissement et de joint-ventures, particulièrement dans les secteurs émergents, tels que les énergies renouvelables, l'automobile, l'agro-alimentaire et le gaz naturel liquéfié.

Dans la Déclaration conjointe publiée au terme des travaux de la 11ème Réunion de haut niveau Maroc-Espagne, tenue sous la co-présidence des chefs de gouvernement, MM. Abdelilah Benkirane et Mariano Rajoy, les deux parties ont souligné l'importance de la coopération entre les instances gouvernementales, ainsi que l'implication des opérateurs économiques, pour une meilleure gestion des dossiers liés aux investissements et au commerce bilatéral.

L'Espagne et le Maroc se sont félicités, à cette occasion, de "l'évolution remarquable" de leur partenariat économique et ont relevé, avec satisfaction, l'intégration de plus en plus grande entre les chaînes de valeur des deux économies, lit-on dans la Déclaration conjointe. 

Avec une croissance annuelle moyenne de près de 15 pc au cours des cinq dernières années, les échanges commerciaux bilatéraux ont connu une augmentation remarquable, précise le texte, rappelant que l'Espagne est, depuis 2014, le premier partenaire commercial du Maroc. 

Madrid et Rabat ont exprimé également leur volonté de poursuivre la coopération dans le domaine de l'énergie, notamment dans le cadre de la création de plateformes de coopération méditerranéenne en matière de gaz naturel, d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique. 

En ce qui concerne les interconnexions électriques, les deux parties se sont engagées à continuer leurs échanges à travers le groupe de travail qui devra tenir sa deuxième réunion incessamment à Rabat. 

En définitive, les deux gouvernements se sont félicités de la "Rencontre Entrepreneuriale hispano-marocaine" réunie également ce vendredi à Madrid, et ont appelé les opérateurs économiques à consolider leurs relations commerciales et les opérations d'investissements directs. 

Ils ont exprimé leur souhait de promouvoir le Conseil d'affaires hispano-marocain en une instance de concertation entrepreneuriale. 

Par ailleurs, le Maroc et l'Espagne ont convenu de renforcer le dialogue entre les professionnels des deux pays et d'établir un plan d'action de coopération et de transfert de technologie dans les domaines de l'agriculture et de l'élevage. Ils se sont félicités également des efforts réalisés dans le domaine des infrastructures et des transports visant à améliorer les connexions entre les deux pays. 

Dans le domaine de la logistique, la partie marocaine a émis le souhait de développer avec l'Espagne un cadre de coopération pour le développement des zones logistiques de formation spécifiques aux métiers de la logistique et à la structuration de la logistique urbaine. 

Les deux pays se sont félicités, par ailleurs, de l'amélioration de la connectivité aérienne et maritime entre le Maroc et les îles Canaries.

Le Maroc et l'Espagne se félicitent de leur "coopération exemplaire" en matière de sécurité

Le Maroc et l'Espagne se sont félicités de leur "coopération exemplaire" en matière de sécurité qui enregistre un "bilan extrêmement positif", et ce grâce à la "confiance mutuelle et à l'étroite collaboration entre les services de sécurité".

Selon la Déclaration conjointe ayant couronné les travaux de la 11ème Réunion de haut niveau Espagne-Maroc, qui s'est déroulée vendredi à Madrid, les deux pays se sont félicités également des résultats obtenus en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et l'immigration clandestine. 

Concernant la lutte contre le trafic de drogue, les deux parties ont convenu de renforcer et de poursuivre la collaboration efficace par voies terrestre, maritime et aérienne à travers le détroit de Gibraltar, soulignant l'efficacité du Plan Telos, qui constitue un modèle en matière de coordination des stratégies de surveillance des frontières et de lutte contre le trafic de drogue par voie aérienne, ajoute le document publié à l'issue de cette réunion.

Les deux parties ont, par ailleurs, appelé à la tenue des Commissions mixtes prévues dans les Conventions bilatérales en matière de justice civile et pénale et de reprendre l'activité de l'équipe conjointe chargée de l'évaluation des Conventions bilatérales.

D'autre part, l'Espagne a salué la nouvelle politique migratoire lancée par le Maroc, en septembre 2013, marquée notamment par l'opération exceptionnelle de régularisation de migrants en situation irrégulière et leur insertion dans le tissu économique et social du pays. Dans ce contexte, Madrid a exprimé sa détermination de continuer à soutenir les efforts du Maroc visant la mise en œuvre de cette nouvelle politique migratoire.

Les deux pays se sont déclarés "très préoccupés" par la récurrence des incidents tragiques qui surviennent en Méditerranée. A cet égard, ils ont exprimé leur "engagement" à renforcer davantage leur collaboration dans la lutte contre l'immigration irrégulière, la traite d'êtres humains et les réseaux criminels de trafiquants.

Concernant la communauté marocaine établie en Espagne, les deux parties ont examiné les possibilités visant à favoriser sa contribution au rapprochement et à la croissance économique des deux pays et à relancer son rôle comme dynamiseur des échanges humains et économiques. 

Les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération dans les domaines de l'éducation, de l'enseignement supérieur et la recherche, de la culture, de la communication, de la coopération au développement ainsi qu'en matière des questions d'ordre social.

Madrid et Rabat soulignent la nécessité de relancer l'UMA comme choix "géopolitique inéluctable"

L'Espagne et le Maroc ont réitéré la nécessité de relancer l'Union du Maghreb Arabe (UMA), lit-on dans la Déclaration conjointe sanctionnant les travaux de la 11ème Réunion de haut niveau Maroc-Espagne, tenue vendredi dans la capitale espagnole. Les deux pays considèrent l'UMA comme étant un "choix géopolitique inéluctable", souligne la Déclaration adoptée au terme de cette réunion co-présidée par les chefs de gouvernement MM. Abdelilah Benkirane et Mariano Rajoy.

S'agissant de la Libye, l'Espagne et le Maroc ont souligné la "nécessité de trouver une solution politique dans le cadre de la médiation conduite par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, M. Bernardino Leon". A cet effet, l'Espagne s'est félicitée de l'initiative prise par le Maroc d'abriter le dialogue inter-libyen, indique le texte.

A l'échelle de la Méditerranée, les deux pays se sont engagés à relancer le Dialogue UE-UMA, ainsi que l'Initiative 5+5, dont la réunion périodique des Ministres des Affaires Etrangères se tiendra prochainement au Maroc. 

Les deux parties ont également renouvelé leur plein engagement en faveur de l'Union pour la Méditerranée (UpM), en tant que cadre "idoine pour un partenariat fort et solidaire" entre les deux rives de la Méditerranée. Dans ce contexte, les deux parties se félicitent du lancement de l'Université euro-méditerranéenne de Fès. 

Concernant la Politique Européenne de Voisinage, le Maroc s'est félicité de la louable initiative de l'Espagne qui avait abrité, à Barcelone au siège de l'UpM en avril 2015, une réunion des Ministres des Affaires Etrangères de l'UE avec leurs homologues des pays du Voisinage Sud, pour lancer une réflexion sur le devenir de cette politique. A cet égard, Madrid et Rabat ont plaidé en faveur d'une nouvelle Politique Européenne de Voisinage qui mettrait notamment en œuvre le concept de la différenciation.

Dans le même esprit, l'Espagne a réitéré son engagement en faveur d'une mise en œuvre optimale du Statut Avancé, dont jouit le Maroc auprès de l'Union européenne. Les deux parties se sont félicitées des avancées réalisées dans ce domaine, notamment le Partenariat Mobilité, la coopération transfrontalière (Mid Atlantique) et le Plan d'Action 2013-2017 relatif à la convergence réglementaire. 

Le Maroc et l'Espagne ont rappelé, à cette occasion, l'importance de conclure un Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) UE-Maroc qui intégrera notamment les dimensions "développement" et "accompagnement". Les deux parties soulignent également leur volonté de renforcer la coopération conjointe en matière de projets de jumelage institutionnel dans le cadre du partenariat Maroc-UE.

Concernant l'Afrique, les deux parties ont marqué leur commune ambition en faveur du développement et de la stabilité du continent africain. Dans cette perspective, le Maroc et l'Espagne, en tant que hubs logistiques entre les deux continents, ont convenu d'explorer toutes les opportunités ouvertes dans le cadre du partenariat Afrique-UE, notamment en matière de connectivité logistique.

L'Espagne s'est félicitée de la présence du Maroc en qualité d'observateur associé lors des Sommets Ibéro-Américains, ce qui témoigne de la force et de la vigueur des affinités culturelles et linguistiques entre le Maroc et l'espace ibéro américain.

Les deux parties ont constaté, avec satisfaction, que l'Initiative Hispano-marocaine de Médiation en Méditerranée, évolue positivement et renforce leur position comme des acteurs de paix et des promoteurs de la stabilité en Méditerranée.

Concernant la question du changement climatique, le Maroc et l'Espagne ont souligné l'importance de parvenir, lors de la COP 21, prévue à Paris en décembre 2015, à un accord ambitieux sur le changement climatique. L'Espagne a félicité le Maroc pour sa décision d'accueillir la COP 22 en 2016.

L'Espagne soutient la stratégie du Maroc dans la lutte contre le terrorisme

L'Espagne a exprimé son soutien à la stratégie du Maroc dans la lutte contre le terrorisme, souligne la Déclaration conjointe sanctionnant les travaux de la 11ème Réunion de haut niveau Maroc-Espagne, tenue vendredi dans la capitale espagnole.

Cette stratégie articule renforcement de la sécurité, développement économique inclusif et promotion de la tolérance religieuse, ajoute le texte de la déclaration publiée au terme de la Réunion qui a été marquée par la participation de fortes délégations ministérielles des deux pays.

Les deux parties se sont, par ailleurs, "réjouies de leur collaboration en matière de lutte contre le terrorisme nucléaire et se sont engagées à renforcer leur coopération à travers des actions concrètes, comme l'exercice sur le transport sûr des matières nucléaires et radioactives, qui a lieu cette année, en partenariat avec l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA)", ajoute le document. 

De même, les deux pays "se sont félicités de la contribution du Maroc et de l'Espagne en tant que Présidents du Groupe de Travail (IGTN/NSS), pour préparer un plan d'action qui sera adopté lors du prochain Sommet sur la Sécurité Nucléaire".

L'Espagne a, à cette occasion, félicité le Maroc pour son élection à la co-présidence du Forum Global contre le Terrorisme et a salué son initiative de mettre en place au sein des Nations Unies à New York un Groupe des Amis de la Lutte contre le Terrorisme.

De son côté, le Maroc a salué l'organisation par l'Espagne, en juillet 2015 à Madrid, d'une session ouverte du Comité Contre le Terrorisme des Nations Unies (CTC) dédiée au phénomène des Combattants Etrangers.

Entretien à Madrid entre Mme Bouaida et le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération

La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Mbarka Bouaida, a eu, vendredi à Madrid, un entretien avec le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, José Manuel Garcia-Margallo.

L'entretien tenu à l'occasion de la 11-ème réunion de Haut niveau Espagne Maroc, a porté sur plusieurs sujets notamment les relations bilatérales et la coopération "exemplaire" existant entre les deux pays, a affirmé Mme Bouaida dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette rencontre.

La responsable a ajouté que la réunion avec le chef de la diplomatie espagnole a été également une occasion d'évoquer les développements de la question du Sahara, ainsi que des questions des relations internationales notamment les développements de la situation dans la région du Sahel, au Mali et aussi en Libye.

Les deux parties ont également examiné la problématique de l'immigration, les relations du Maroc avec l'Europe et le rôle joué par l'Espagne pour le développement de ces relations, a indiqué Mme Bouaida. 

La 11-ème Réunion de haut niveau maroco-espagnole, coprésidée par les chefs de gouvernement des deux pays, MM. Mariano Rajoy et Abdelilah Benkirane, a été sanctionnée par l'adoption d'une déclaration conjointe dans laquelle l'Espagne salue les efforts "sérieux et crédibles" déployés par le Maroc pour parvenir à une solution à la question du Sahara. 

L'Espagne salue les efforts "sérieux et crédibles" du Maroc pour parvenir à une solution à la question du Sahara

L'Espagne salue les efforts "sérieux et crédibles" déployés par le Maroc pour parvenir à une solution à la question du Sahara, indique la Déclaration conjointe sanctionnant les travaux de la 11ème Réunion de haut niveau Espagne-Maroc, tenue vendredi à Madrid.

Les deux pays "se félicitent de l'adoption, en avril 2015, de la résolution 2218 du Conseil de Sécurité des Nations Unies" sur la question du Sahara, souligne la Déclaration conjointe, rendue publique à l'issue de cette réunion co-présidée par les chefs de gouvernement des deux pays, MM. Abdelilah Benkirane et Mariano Rajoy.

Les deux parties ont rappelé "l'importance de la reprise des négociations sur des bases solides, conformément aux résolutions et aux paramètres clairement définis par le Conseil de sécurité", ajoute le texte, précisant que Rabat et Madrid ont mis l'accent sur "l'esprit de compromis et de réalisme pour arriver à une solution politique consensuelle et mutuellement acceptable".

Dans ce contexte, les deux parties ont reconnu qu'une "solution de ce contentieux de longue date et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l'Union du Maghreb arabe (UMA) contribueront à la stabilité et à la sécurité dans la région", souligne la Déclaration Conjointe.

Signature à Madrid d'un plan d'action pour la coopération touristique maroco-espagnole pour 2015-2017

Le Maroc et l'Espagne ont signé, vendredi à Madrid, un plan d'action conjoint pour la coopération touristique entre les deux pays au titre de la période 2015-2017 et ce, en marge des travaux de la 11ème session de la Haute commission mixte maroco-espagnole.

Paraphé par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, et le ministre espagnol de l'Industrie, de l'Energie et du Tourisme, José Manuel Soria, ce plan a pour objectif de développer le potentiel économique et touristique des deux pays, notamment en consolidant la coopération touristique en matière d'investissement, de promotion et de renforcement des flux touristiques, et par l'échange dans les domaines de gestion, de durabilité, de coordination, de promotion et de formation.

Ainsi, ce plan, qui intervient en application du mémorandum de coopération bilatérale touristique signé en 2009 à Rabat, permettra de favoriser des actions de coopération bilatérale dans le domaine de la promotion touristique, à travers l'échange d'expériences en matière de marketing, de promotion des produits touristiques et de destinations touristiques intelligentes, ainsi que le développement d'un partenariat entre l'Office national marocain du tourisme (ONMT) et l'Institut espagnol Turespa?a.

La coopération porte également sur l'échange de statistiques et d'informations relatives au tourisme et d'expertise en matière des systèmes de collecte, de reporting et d'analyse des données. Ledit échange concernera également les expériences relatives au système de mesure, ainsi que l'élaboration de rapports d'analyses de la performance du secteur.

Le plan vise en outre à renforcer les partenariats en matière de formation des ressources humaines dans le secteur touristique, notamment par l'organisation de formations, ainsi que le développement de partenariats et de jumelages entre les instituts de formation touristique et hôtelière des deux pays.

L'échange d'informations en matière d'investissement privé et d'expertise sur les mécanismes de financement des projets touristiques, ainsi que le développement durable via l'expertise dans le domaine de la durabilité et de la qualité touristique, sont également prévus par le plan d'action.

La signature de ce plan d'action s'inscrit dans le cadre des travaux de la 11ème réunion de haut niveau maroco-espagnole, qui s'est tenue sous la présidence des chefs de gouvernement des deux pays, Mariano Rajoy et Abdelilah Benkirane.

Le marché espagnol est un marché à fort potentiel avec 106 millions de voyages à fin août 2014, dont 8,5 millions de voyages à l'étranger (+9,4 pc). 

Les dépenses totales des touristes espagnols à l'intérieur du Maroc ont atteint 3,1 milliards de dirhams à fin novembre 2014, avec une dépense moyenne de 700 dirhams par nuitée et par personne, selon le ministère du Tourisme marocain.

M. Drais s'entretient à Madrid avec le ministre espagnol de l'Intérieur de la coopération bilatérale

Le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, M. Cherki Drais, a eu, vendredi à Madrid, des entretiens avec le ministre espagnol de l'Intérieur, M. Jorge Fernandez Diaz dans le cadre des travaux de la 11ème Réunion de haut niveau Espagne-Maroc.

Lors de cette rencontre, les deux responsables ont passé en revue l'état de la coopération dans les domaines relevant des compétences de leurs départements respectifs et examine les moyens à mettre en œuvre pour consolider davantage cette coopération.

La réunion a été également l'occasion pour les deux responsables de réaffirmer leur engagement à renforcer davantage la collaboration entre les services de sécurité des deux pays notamment en matière de lutte contre la migration irrégulière, le terrorisme, la criminalité organisée et le trafic international de stupéfiants.

En matière de lutte contre le terrorisme, les deux responsables se sont félicités de la qualité de la coopération bilatérale, marquée par la confiance mutuelle et l'étroite collaboration entre les deux services de sécurité, comme en attestent les excellents résultats obtenus dernièrement en matière de démantèlement de cellules terroristes dans les deux pays.

Concernant la gestion des flux migratoires, le ministre espagnol a réitéré l'appui et le soutien de l'Espagne à la nouvelle politique migratoire marocaine qui s'est, notamment, concrétisée par la régularisation de migrants en situation irrégulière.

Les deux ministres se sont félicités de leur collaboration avec l'OIM dans le cadre du programme de retour volontaire des immigrés vers leurs pays d'origine, dans le respect de leurs droits et dignité.

De même, ils ont mis en exergue, à cette occasion, la coopération exemplaire entre les deux pays dans le cadre de l'opération Transit, qui est devenue un modèle de coopération Nord-Sud, en matière de gestion de circulation des personnes.

Dans le domaine de la lutte contre le trafic de drogues, les deux ministres ont convenu de poursuivre leurs efforts et de soutenir la collaboration efficace entre les services de sécurité des deux pays et ce, notamment à travers le renforcement des mécanismes de concertation et la multiplication des actions conjointes.

M. Abdelilah Benkirane s'entretient à Madrid avec le président du gouvernement espagnol

Le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a eu des entretiens, vendredi à Madrid, avec le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Ces entretiens, ayant porté sur les relations bilatérales et des questions d'ordre régional et international, interviennent dans le cadre de la 11-ème Réunion de haut niveau maroco-espagnole.

L'entretien s'est déroulé en présence de l'ambassadeur du Maroc en Espagne, M. Mohamed Fadel Ben Yaich, le directeur du Cabinet du président du gouvernement espagnol, Jorge Moragas, et le chargé d'affaires à l'Ambassade d'Espagne au Maroc, Camilo Villarino.

Auparavant, M. Benkirane avait été reçu en audience au Palais de La Zarzuela par le Roi Felipe VI d'Espagne.

La réunion bilatérale de haut niveau sera sanctionnée par la signature de plusieurs accords de coopération.

Ouverture à Madrid des travaux de la 11-ème réunion de haut niveau Espagne-Maroc

Les travaux de la 11-ème Réunion de haut niveau maroco-espagnole ont débuté vendredi à Madrid, sous la présidence des chefs de gouvernement des deux pays, MM. Abdelilah Benkirane et Mariano Rajoy.

Les délégations ministérielles des deux pays tiendront plusieurs réunions sectorielles pour examiner la coopération bilatérale dans différents domaines, notamment ceux de la justice, de l'équipement, de l'industrie, du tourisme, du commerce et de l'environnement.

Les travaux de cette Réunion de haut niveau seront couronnés par la signature de plusieurs accords de coopération. Une séance plénière se tiendra par la suite avec la participation des deux délégations et sera suivie d'une conférence de presse conjointe de MM. Benkirane et Rajoy. 

La délégation marocaine participant à cette réunion est composée notamment des ministres de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rabbah, de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, Moulay Hafid El Alamy, de l'Energie, des mines, de l'Eau et de l'Environnement, Abdelkader Aamara, du Tourisme, Lahcen Haddad, et de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui.

Elle comprend également le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Charki Draiss, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida, et la ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'eau, Charafat Afilal.

Pour sa part, la délégation espagnole comprend les ministres des Affaires étrangères et de la coopération, José Manuel Garcia-Margallo, de la Justice, Rafael Catala, de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, de l'Equipement, Ana Pastor, de l'Industrie, l'énergie et tourisme, José Manuel Soria, de la Santé, Alfonso Alonso, du secrétaire d'Etat chargé du commerce, Jaime Garcia Legaz, et du secrétaire d'Etat chargé de l'environnement, Federico Ramos de Armas.

Parallèlement à cette réunion, se tient un forum économique organisé par la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales (CEOE) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

A l'occasion de la tenue de cette Réunion de Haut niveau, le chef du gouvernement a été reçu en audience au Palais de La Zarzuela par le Roi Felipe VI.

(MAP-05/06/2015)