24 °C Clear sky Rabat

Actualités
Lundi 18 Décembre 2017

25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas à Rabat

Synthèse vocale
25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas à Rabat

Remise à Rabat du Prix du Conseil supérieur des Oulémas des prêches du vendredi

Le Prix des prêches du vendredi (khotab minbariya), décerné par le Conseil supérieur des Oulémas, a été remis, dimanche à Rabat, à 35 prédicateurs issus des régions de Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat et de l'Oriental.

S'exprimant lors de cette cérémonie, le secrétaire général du Conseil, Mohamed Yssef, a indiqué que cet événement illustre la Haute Sollicitude dont le Roi Mohammed VI, Président du Conseil supérieur des Oulémas, ne cesse d'entourer les prêcheurs, qui ont su porter en eux la responsabilité de faire passer un message afin de sensibiliser les citoyens et de réformer la société, soulignant que "le Royaume connaît une renaissance et une dynamique à la lumière de la Sollicitude dont le Souverain entoure les oulémas".

Il a, de même, précisé que "les prédicateurs qui accomplissent pleinement leurs missions, préservent les constantes de la Oumma pour qu'elle reste unie et résiste aux défis de sécurité et de paix auxquels elle peut faire face, notant que le Conseil organisera prochainement deux autres initiatives pour les prédicateurs des régions de Tanger-Tétouan-El Hoceima et Marrakech-Safi.

M. Yssef a, également, fait savoir que le nombre de prédicateurs qui seront honorés à l'échelle nationale atteindra 111 prêcheurs, ajoutant que le Prix national du Conseil supérieur des Oulémas des prêches du vendredi est revenu au prêcheur Abdellah Abou Ataallah, membre du Conseil des Oulémas de Béni Mellal et imam de la mosquée Mohammed VI.

"Tant qu'il existe des Oulémas, des imams et des prêcheurs pieux qui accomplissent leur mission selon la volonté de Dieu, notre Oumma se porte bien", a-t-il dit.

Cette cérémonie a été marquée par la présentation d'exposés autour de l'ouvrage "La voie des Oulémas" (Sabil Al Oulamaa), et par un aperçu sur les bases de la prêche du vendredi.

(MAP 17/12/2017)

Clôture à Rabat des travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas

Les travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas, tenue avec la Haute Approbation de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Conseil supérieur des oulémas, ont pris fin samedi à Rabat.

Dans une déclaration, le secrétaire général du conseil, Mohamed Yssef, a indiqué que l'ordre du jour de cette session tenue à huis clos a comporté quatre axes principaux se rapportant à la révision du programme d’action des oulémas pour passer à une nouvelle étape et au contrôle de la sécurité spirituelle du Royaume.

Il s’agit également de l’examen des moyens de lutter contre les tentatives d'atteinte au modèle religieux marocain et l’ouverture du Maroc sur son environnement africain, dans la mesure où l’Afrique est devenue un chantier ouvert d’activités à caractère économique, spirituel et cultuel menées par le Maroc.

Lors de cette session à laquelle a assisté le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, l’accent a été mis sur la nécessité de passer à une nouvelle étape basée sur la vigilance spirituelle, a-t-il ajouté.

Les travaux de cette session tenue conformément aux dispositions du dahir 1.03.300 du 02 Rabii I 1425 (22 avril 2004), portant réorganisation des conseils des oulémas tel qu'il a été modifié et complété, ont été marqués par l'examen des points inscrits à l'ordre du jour relatifs à l'évaluation de l'action dans les mosquées visant la protection des constantes de la nation à travers le contrôle des conseils des Oulémas locaux et l'examen des méthodes à même de diffuser la culture des valeurs auprès d'un grand nombre de citoyens conformément aux préceptes de la religion.

L'ordre du jour de cette session, tenue en application des dispositions du Dahir n° 1.04.231 du 7 Moharram 1426 de l'hégire (16 février 2005), portant approbation du règlement intérieur du Conseil supérieur des Ouléma, a comporté aussi l'examen du projet du plan d'action annuel au titre de l'année 2018 et du projet du budget du Conseil supérieur des Oulémas et des Conseils des Oulémas au titre du même exercice. 

A l’issue des travaux, les Oulémas ont adressé un message de fidélité et de loyalisme à SM Le Roi, Amir Al-Mouminine.

Lors de la séance d'ouverture, vendredi, M. Yssef avait présenté le bilan du conseil pour l’année précédente ainsi que le rapport annuel.

Dans ce sens, il a précisé que ce rapport annuel présenté par M. Toufiq devant SM Le Roi, Amir Al Mouminine, lors de la veillée religieuse à l'occasion de l'Aid Al Mawlid Annabaoui Acharif, jette la lumière sur le bilan des activités du Conseil supérieur et des Conseils locaux des oulémas. Ce rapport comporte quatre chapitres consacrés aux activités des femmes érudites et des oulémas, du secrétariat général et du comité des finances participatives, ainsi que l’action du conseil européen des oulémas marocains.

Ouverture à Rabat des travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas

Les travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas se sont ouverts, vendredi soir à Rabat, avec la Haute Approbation de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Conseil supérieur des oulémas. Dans une allocution à la séance d'ouverture de cette session, déroulée en présence du ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le secrétaire général du conseil, Mohamed Yssef, a présenté le bilan du conseil pour l’année précédente ainsi que le rapport annuel.

M. Yssef a indiqué que le rapport annuel présenté par M. Toufiq devant SM Le Roi, Amir Al Mouminine, lors de la veillée religieuse à l'occasion de l'Aid Al Mawlid Annabaoui Acharif, jette la lumière sur le bilan des activités du Conseil supérieur et des Conseils locaux des oulémas. Ce rapport comporte quatre chapitres consacrés aux activités des femmes érudites et des oulémas, du secrétariat général et du comité des finances participatives, ainsi que l’action du conseil européen des oulémas marocains.

Il a relevé que le rapport de cette année comprend un volet se rapportant à la gestion par les oulémas de la question des finances, l’économie et les affaires après la création, sur hautes instructions du Souverain, du comité Charia de la finance participative.

Dans ce sens, M. Yssef a précisé que ce comité créé au sein de l’instance de l’iftae du conseil, est chargé de statuer sur la conformité avec les préceptes de l’islam des produits des finances participatives proposés par les établissements bancaires à leurs clients, soulignant que la création de ce comité est intervenue dans le sillage de la restructuration du champs religieux.

Le secrétaire général a soulevé dans ce cadre les différentes caractéristiques de cette restructuration dont la mise en œuvre ne cesse d'impulser et de renouveler le champ religieux en vue de prémunir le Maroc contre les velléités d'extrémisme.

Il a salué à cet égard le travail de l'Instance de l'iftae, et à travers elle, le comité des finances participatives et sa contribution à la réussite de l'expérience marocaine en matière des banques participatives, soulignant que la création de ce comité a été un pari pour les érudits marocains et leur capacité à aborder ce domaine. 

M. Yssef s’est félicité également des résultats du travail accompli par les oulémas pour inculquer les valeurs de l'Islam à la société et consolider la communion entre les oulémas et la Oumma, appelant les participants à cette session à tenir compte du rôle grandissant des oulémas dans leur société, notamment ceux qui gèrent une institution nationale et constitutionnelle ancestrale comme le Conseil supérieur des oulémas, pour conforter les acquis et défendre les constantes de la Nation.

Par ailleurs, le secrétaire général du Conseil a souligné le renforcement des liens spirituels du Maroc avec l'Afrique et qui confirment sa vocation subsaharienne très ancrée dans l'histoire, notant que l’orientation africaine du Royaume allie les volets matériel et spirituel.

Après avoir rappelé que le Maroc constitue un havre de paix et de stabilite, M. Yssef a relevé l'importance accordée à la prêche du vendredi et les mesures prises pour épargner les mosquées des prêches qui ne servent aucune cause.

Le secrétaire général du Conseil supérieur des Oulémas a, par ailleurs, mis en exergue les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI pour protéger et défendre les lieux saints de l'Islam, notamment Al-Qods Acharif.

Les travaux de cette session de deux jours, qui se tient conformément aux dispositions du dahir 1.03.300 du 02 Rabii I 1425 (22 avril 2004), portant réorganisation des conseils des oulémas tel qu'il a été modifié et complété, se poursuivront par l'examen des points inscrits à l'ordre du jour relatifs à l'évaluation de l'action dans les mosquées visant la protection des constantes de la nation à travers le contrôle des conseils des Oulémas locaux et l'examen des méthodes à même de diffuser la culture des valeurs auprès d'un grand nombre de citoyens conformément aux préceptes de la religion.

A l'ordre du jour de cette réunion, tenue en application des dispositions du Dahir n° 1.04.231 du 7 Moharram 1426 de l'hégire (16 février 2005), portant approbation du règlement intérieur du Conseil supérieur des Ouléma, figure aussi l'examen du projet du plan d'action annuel au titre de l'année 2018 et du projet du budget du Conseil supérieur des Oulémas et des Conseils des Oulémas au titre du même exercice.  

(MAP 16/12/2017)