17 °C Cloudy Rabat

Actualités
Mercredi 23 Avril 2014

4ème Salon international de l’Aéronautique et du spatial

Synthèse vocale
4ème Salon international de l’Aéronautique et du spatial

Clôture du "Marrakech Air Show 2014" par un show aérien des plus grandioses

La 4ème édition du Salon international de l'aéronautique et du spatial, "Marrakech Air Show 2014", a pris fin samedi à la Base Ecoles des Forces Royales Air (FRA) de la cité ocre avec un show arien des plus grandioses.

Lors de cette dernière journée ouverte au grand public, des milliers de personnes ont afflué au salon pour voir de près les dizaines d'avions civiles et militaires de différents types exposés en statique, mais surtout les appareils qui ont exécuté magistralement des figures acrobatiques époustouflantes lors du show aérien de clôture.

L'assistance a pu apprécier ainsi l'équipe de voltige "Marche verte" des FRA, plusieurs avions des Forces Royales Air, ainsi que la Patrouille Aguila, l'équipe de voltige de l'Armée de l'Air espagnole.

Fière de sa réputation mondiale en tant que l'une des équipes de voltige les plus expérimentées dans le monde, l'équipe "Marche verte" a présenté des démonstrations époustouflantes sous forme de loopings, de retournements et de renversements, qui lui ont valu les applaudissements du public emporté par le grand talent et le professionnalisme confirmé de ces maîtres de l'acrobatie aérienne.

Les pilotes marocains chevronnés ont mené de main de maître leurs appareils, dessinant dans les airs de beaux tableaux et effectuant des manœuvres et acrobaties aériennes à couper le souffle. Cette équipe a gratifié l'assistance avec sa figure qui lui a permis de remporter plusieurs prix et trophées dans le monde, "La boucle en miroir". 

Ce show aérien a connu plusieurs autres moments forts, comme les figures acrobatiques exécutées par la Patrouille Aguila de l'armée de l'air espagnole qui a réalisé une figure inédite en effectuant un atterrissage en groupe.

Le public a contemplé aussi des canadairs des FRA en train de simuler un largage d'eau sur un incendie, une opération de ravitaillement en carburant d'avions F5 des FRA, des F16 des FRA en pleine action, ainsi que les parachutistes de l'équipe Atlas. 

Signe visible du nouveau positionnement du secteur de l'aéronautique, "Marrakech Air Show 2014" s'inscrit dans le cadre de la stratégie du Royaume visant à développer et à consolider le secteur de l'aéronautique, notamment en termes d'investissement industriel et de transfert de technologie.

Après le succès éclatant des trois premières éditions, "Marrakech Air Show" atteint sa vitesse de croisière et confirme sa place parmi les grands rendez-vous mondiaux constituant sur la rive sud de la Méditerranée, un meeting international d'échange d'expériences et d'expertises entre décideurs, opérateurs et professionnels du secteur de l'aéronautique.

"Marrakech Air Show 2014" a été donc l'occasion pour les décideurs politiques et les opérateurs de l'aéronautique de partager leur vision à court, moyen et long terme du développement de la Plateforme Aéronautique de l'Afrique, propice aux industriels internationaux soucieux d'établir une tête de pont au Maroc dans la conquête des marchés africains.

Pour cette quatrième édition, le "Marrakech AirShow" a abrité le Salon africain de l'aviation d'affaires. Première manifestation du genre sur le continent africain, ce salon, organisé en partenariat avec l'Association africaine de l'aviation d'affaires (AfBAA), a réuni l'élite de l'industrie de ce type d'aviation, ainsi que les sociétés de services et les fournisseurs qui lui sont liés.

Le "Marrakech Air Show" monte en puissance d'année en année en termes de participation internationale

Le Salon international de l'aéronautique et du spatial (Marrakech Air Show), dont la 4ème édition a été organisée du 23 au 26 avril à la Base Ecoles des Forces Royales Air (FRA) de la cité ocre, est un événement qui monte en puissance d'année en année en termes de participation internationale, a souligné le commissaire du salon, Gael Pineau.

"Nous sommes passés d'une vingtaine de pays participants lors de la 1ère édition en 2008 à 56 pays participants lors de cette quatrième édition, dont 31 pays africains représentés aussi bien par des ministres que par des chefs d'Etat major", a-t-il précisé dans un entretien à la MAP. 

M. Pineau a fait savoir aussi que 400 exposants représentant des marques internationales de l'industrie aéronautique et spatiale ont pris part au "Marrakech Air Show 2014", ajoutant que le salon a abrité 150 stands individuels et collectifs.

Et de poursuivre que plus de 130 engins volants de différents types ont pu être appréciés, dont 70 avions exposés en statique et une soixantaine en dynamique, relevant que certains appareils exposés en statique, notamment des jets privés, ont réalisé des vols d'essai pour le compte de clients potentiels. 

Evoquant le nombre de visiteurs, M. Pineau a indiqué que quelque 5.000 visiteurs professionnels, hors exposants et délégations, ont afflué quotidiennement au salon durant les trois premiers jours réservés aux professionnels, alors que près de 40.000 visiteurs ont été recensés lors de la 4ème et dernière journée ouverte au grand public.

Le salon a réalisé "une progression de l'ordre de 20 à 30 pc que ce soit en termes de volume exposants, de visiteurs ou de nombre d'avions présentés", a-t-il résumé.

M. Pineau a fait observer, dans le même sens, que le "Marrakech Air Show" se consolide au fil des éditions au niveau de ses quatre composantes : l'aviation militaire, l'aviation commerciale, l'aviation d'affaires et la partie industrielle, exprimant son souhait de voir une autre filière présente au salon lors des prochaines éditions, à savoir l'aviation de loisir.

Il a souligné que le Maroc a vraiment pris le leadership dans ce domaine au niveau notamment de l'hémisphère nord de l'Afrique, relavant que le "Marrakech Air Show" est désormais considéré par la communauté internationale parmi les dix événements stratégiques de par le monde en matière d'industrie aéronautique auquel il important de participer.

Signe visible du nouveau positionnement du secteur de l'aéronautique, "Marrakech Air Show" s'inscrit dans le cadre de la stratégie du Royaume visant à développer et à consolider le secteur de l'aéronautique, notamment en termes d'investissement industriel et de transfert de technologie.

Après le succès éclatant des trois premières éditions, "Marrakech Air Show" confirme sa place parmi les grands rendez-vous mondiaux constituant sur la rive sud de la Méditerranée, un meeting international d'échange d'expériences et d'expertises entre décideurs, opérateurs et professionnels du secteur de l'aéronautique.

"Marrakech Air Show 2014" a été donc l'occasion pour les décideurs politiques et les opérateurs de l'aéronautique de partager leur vision à court, moyen et long terme du développement de la Plateforme Aéronautique de l'Afrique, propice aux industriels internationaux soucieux d'établir une tête de pont au Maroc dans la conquête des marchés africains.

(MAP-27/04/2014)

"Marrakech Air Show 2014" : forte présence médiatique africaine

Le Salon international de l'aéronautique et du spatial "Marrakech Air Show", qui s'est s'imposé comme un lieu de rencontres de l'industrie aéronautique mondiale civile et militaire en Afrique, se démarque lors de sa 4ème édition (23-26 avril) par une forte présence médiatique africaine. 

En effet, une quinzaine de journalistes représentant différents organes de presse de 10 pays africains sont venus assurer la couverture médiatique de cet événement, considéré désormais comme l'un des plus importants salons de l'aéronautique dans le monde.

Interrogé au sujet du "Marrakech Air Show", Neol Kokou Tadegnon, de l'agence de presse Média Togo, a qualifié l'organisation de ce salon de "très bonne initiative", ajoutant qu'elle permet d'exposer en Afrique les dernières nouveautés technologiques dans le domaine de l'industrie aéronautique et spatiale.

"Le Maroc a été véritablement inspiré pour lancer un tel salon", a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP, soulignant avoir constaté la présence de nombreux responsables des armées de l'air de pays africains qui veulent tirer profit de leur présence à cet événement pour voir comment ils peuvent renforcer les capacités de leurs armées dans le domaine de la défense aérienne.

Hamed Camara, directeur de l'information à Radio Espace FM (République de Guinée), a relevé que sa présence à ce salon lui a permis de s'informer au sujet de plusieurs aspects liés à ce domaine, estimant que les pays africains doivent suivre la trace du Maroc en matière de développement de l'industrie aéronautique.

Ce salon est une excellente opportunité pour les responsables de ce secteur dans les pays africains de venir rencontrer directement les représentants des plus grandes entreprises internationales de l'industrie aéronautique et spatiale et être au fait des derniers progrès atteints dans ce domaine, a-t-il estimé.

Diakate Khalifa, journaliste à la chaine de télévision TFM-Sénégal, a fait observer que le "Marrakech Air Show" montre que le Royaume possède aujourd'hui à un grand potentiel aussi bien niveau de l'aviation civile que militaire, ajoutant que ce salon offre une excellente occasion pour les pays africains de développer leur secteur de l'aviation, notamment civile.

Javice Nanane, de la télévision privée Canal2 International (Cameroun), a indiqué que le "Marrakech Air Show" montre que le Maroc, au-delà des différents aspects qui font sa réputation touristique à travers le monde, possède une infrastructure importante, notamment dans le domaine du transport aérien, mettant en exergue le progrès réalisé en matière d'industrie aéronautique par le Royaume, un exemple à suivre en Afrique.

"Le continent africain a besoin d'exemples comme celui du Maroc" dans les domaines de l'industrie aéronautique et de l'aviation civile, a-t-il dit, lançant un appel aux autres pays africains pour se rapprocher de l'exemple marocain en la matière et créer une dynamique continentale avec le Royaume comme pilier.

Le 4ème édition du Salon international de l'aéronautique et du spatial s'est ouverte mercredi dernier à la Base Ecoles des Forces Royales Air (FRA) de la cité ocre, en présence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et du Général de Corps d'Armée, Inspecteur Général des Forces Armées Royales (FAR) et Commandant la Zone Sud, Abdelaziz Bennani.

La cérémonie d'ouverture de ce salon, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), s'est déroulée en présence aussi d'une forte délégation ministérielle, ainsi que des membres d'une cinquantaine de délégations des ministères du transport de plusieurs pays, notamment africains.

Pour cette quatrième édition, le Marrakech Air Show abrite le Salon africain de l'aviation d'affaires. Première manifestation du genre sur le continent africain, ce salon, organisé en partenariat avec l'Association africaine de l'aviation d'affaires (AfBAA), réunit l'élite de l'industrie de ce type d'aviation, ainsi que les sociétés de services et les fournisseurs qui lui sont liés.

"Marrakech Air Show 2014": Heliconia-Maroc signe deux accords de partenariat à l'international

Heliconia-Maroc, unique opérateur dans le domaine de la prestation de service par hélicoptère dans le Royaume, vient de signer deux accords de partenariat à l'international, à l'occasion du 4ème Salon international de l'aéronautique et du spatial, "Marrakech Air Show 2014" (23-26 avril).

Ces deux nouveaux contrats stratégiques, signés avec le constructeur d'hélicoptères anglo-italien Agusta-Westland, conforteront la position de cette société comme premier et seul opérateur marocain du transport et travail aérien héliporté. Ils élargiront son domaine d'intervention et enrichiront la gamme de ses services héliportés.

A travers le premier accord, Heliconia devient revendeur officiel d'Agusta-Westland, troisième hélicoptériste mondial. Il assure ainsi la représentation et la distribution exclusive de cette filiale du groupe public italien Finmeccanica.

Le second accord porte sur l'achat de deux hélicoptères AW139 d'une valeur globale de 22 millions d'euros, une acquisition destinée à accompagner le développement présent et futur de l'exploration pétrolière au Maroc et qui hisse Heliconia Maroc au rang des compagnies aux normes OGP (Oil and Gas producers compliant).

Heliconia Maroc, qui porte ainsi sa flotte à quatorze appareils, sera en mesure de répondre aux besoins en transport héliporté de l'industrie pétrolière, ce type d'hélicoptères ayant eu ces cinq dernières années un impact majeur sur les activités pétrolières et gazières offshore à travers le monde.

Cette compagnie de transport, de travaux et de maintenance par hélicoptères au Maroc est lié par un partenariat avec le ministère de la Santé qui a abouti à la mise en place, en 2013, du premier service de SAMU aérien dans le Royaume au CHU Mohammed VI de Marrakech, pour répondre aux besoins en aide médicale urgente dans les zones difficiles d'accès. 

Le groupe projette de renforcer le dispositif de SAMU aérien national avec le lancement dans l'avenir de nouvelles liaisons de secours médicalisé dans d'autres régions du Royaume. 

Cette compagnie de transport, de travaux et de maintenance par hélicoptères a réalisé, depuis sa création en 2008, des investissements commerciaux et technologiques de l'ordre de 565 millions de DH. Les investissements directs étrangers (IDE) de ses actionnaires, d'une valeur de plus de 500 millions de DH, témoignent de leur pleine confiance dans l'attractivité et la stabilité économique du Maroc.

Opérant au départ de Marrakech, Tanger et Agadir, la société fournit des prestations aériennes personnalisées à forte valeur ajoutée dans les domaines de transport de personnel, transport Vip, fret, évacuations sanitaires, prise de vues aériennes, travaux aériens, héliportages industriels, lavage d'isolateurs sous-tension et surveillance de réseaux électriques, assistance aux opérateurs gaziers et pétroliers et explorations géophysiques.

(MAP-25/04/2014)

Plus de 16,5 millions de passagers ont transité par les aéroports du Maroc en 2013, contre 7,7 millions en 2004

Le nombre de passagers ayant transité par les aéroports du Maroc est passé de 7,7 millions de passagers en 2004 à plus de 16,5 millions en 2013, a indiqué le ministre délégué auprès du ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif.

La capacité d'accueil des aéroports du Royaume a progressé pour atteindre 24 millions de passagers en 2013, alors que le nombre de dessertes hebdomadaires est passé de 697 en 2004 à plus de 1.300 en 2014, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse organisée en marge du 4ème Salon international de l'aéronautique et du spatial, "Marrakech Air Show 2014" (23-26 avril).

Selon un communiqué du ministère délégué chargé du Transport parvenu vendredi à la MAP, M. Boulif a fait savoir également que le nombre de compagnies aériennes desservant le Maroc a été multiplié par deux durant les quatre dernières années, passant de 22 à plus de 40 compagnies actuellement. 

Le ministre délégué a évoqué lors de cette conférence la stratégie adoptée par le Royaume dans le domaine du transport aérien, fondée essentiellement sur la libéralisation de ce secteur, l'accès à l'espace aérien européen et le développement de la capacité d'accueil des aéroports nationaux, en vue de réaliser les objectifs escomptés en termes d'arrivées de touristes et de répondre aux exigences de sécurité de l'aviation civile. 

S'agissant du "Marrakech Air Show", M. Boulif a souligné que cette 4ème édition est une occasion propice de jeter les bases et renforcer la coopération interafricaine dans le domaine de l'industrie de l'aviation civile, en application des Hautes orientations royales pour la promotion de la coopération Sud-Sud, se félicitant du développement de ce salon depuis sa première édition en 2008. 

M. Boulif tient une série de réunions bilatérales en marge du "Marrakech Air Show 2014"

Le ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a tenue, les 23 et 24 avril, une série de réunions bilatérales avec des ministres du Transport de plusieurs pays africains et avec une délégation canadienne, présents à la 4ème édition du Salon International de l'Aéronautique et du spatial, "Marrakech Air Show 2014" (23-26 avril).

Ces entretiens avaient pour objectif le renforcement de la coopération entre le Maroc et ces pays africains et le Canada dans le secteur du transport, indique un communiqué du ministère délégué chargé du Transport.

M. Boulif a eu ainsi des entretiens avec la ministre des Transports du Gabon Paulette Mengue Ovono, le ministre délégué chargé des Transports au Burkina Faso Baba Diémé, le ministre des Transports du Libéria Tornorlah Varpilah et le ministre des Transports et de l'aviation civile de la République Centrafricaine Arnaud Djoubaye Abazene.

Il s'agit également du ministre des Transports et de l'aviation au Sierra Leone Léonard Balogun Koroma, du ministre des Transports de la République de Guinée Aliou Diallo et de l'inspecteur général du ministère des Transport de la République du Congo, Ouainost Badenj.

Selon la même source, l'accent a été mis lors de ces réunions sur les moyens à même de développer la coopération du Royaume avec ces pays africains dans les domaines de l'aviation civile, des transports ferroviaire, terrestre et maritime, ainsi que dans le secteur portuaire. 

Les ministres africains ont salué à cette occasion l'expérience pionnière du Maroc dans ces domaines, exprimant leur souhait de tirer profit de cette expertise à travers des partenariats axés sur les différents aspects notamment techniques, de génie civil ou de formation liés à ces secteurs d'activité. 

Le communiqué souligne que la consolidation de la coopération avec les pays africains s'inscrit en droite ligne de la volonté de SM le Roi Mohammed VI de développer la coopération Sud-Sud en tant qu'outil au service des peuples de l'Afrique.

Dans le même cadre, M. Boulif a tenu une réunion avec une délégation d'investisseurs et d'hommes d'affaires canadiens prenant part au "Marrakech Air Show 2014".

(MAP-24/04/2014)

Maroc-France: Signature d'une convention de partenariat pour le développement des capacités de formation professionnelle dans l'aéronautique

Une convention de partenariat relative au développement des capacités de formation professionnelle dans le secteur aéronautique a été signée, jeudi à Marrakech, en marge de la 4ème édition du Salon International de l'Aéronautique et du spatial "Marrakech Air Show 2014" (23-26 avril).

Cet accord a été signé par le ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Abdelâdim El Guerrouj, le président du Groupement des industries marocaines de l'aéronautique et du spatial (GIMAS) et de l'Institut de formation aux métiers de l'aéronautique (IMA-Nouaceur), Mohamed Hamid Benbrahim El Andalousi, ainsi que par le président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM-France), Fréderic Saint-Geours et le directeur au Maroc de l'Agence française de développement (AFD), Joel Daligault.

Il s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention signée le 2 avril courant, lors de la présentation du Plan industriel 2014-2024, sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI, portant sur l'extension de l'IMA et conclue entre les ministères chargés de la Formation professionnelle, de l'Industrie et des Finances et le GIMAS.

Ce partenariat permettra la réalisation d'une étude de dimensionnement de l'extension, en procédant à l'identification des besoins en emplois, en compétences et en formation actuelles et futures du secteur de l'industrie aéronautique.

Il permettra aussi le suivi de la réalisation des travaux d'extension, la formation des formateurs et du personnel d'encadrement de l'IMA et l'ingénierie de nouvelles filières de formation, ainsi que la mise en place d'un baccalauréat professionnel dans les métiers de l'aéronautique au sein de cet institut.

Les différentes parties impliquées dans ce projet s'engagent à conjuguer leurs efforts d'expertise et d'appui financier pour la réalisation des phases de l'assistance technique afin de garantir la réussite du projet d'extension de l'IMA. L'AFD participera au financement de ce programme à hauteur de 500.000 euros à titre de don.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. El Geurrouj a indiqué que cette convention a pour objet d'accompagner le projet d'extension de l'IMA, soulignant que cet institut, inauguré il y a 3 ans, est déjà arrivé à sa pleine capacité.

De ce fait, a-t-il poursuivi, ce projet d'extension s'impose notamment pour pouvoir accompagner les besoins des entreprises en termes de compétences, mais aussi pour doter le Maroc de compétences particulières permettant l'émergence de métiers à haute valeur ajoutée.

M. El Guerrouj a relevé qu'il s'agit d'un projet intéressant également dans la mesure où les étudiants formés pourront être embauchés à 100 pc au niveau de l'entreprise, ajoutant que cette formation/insertion à travers ce modèle de partenariat public-privé est un modèle réussi qu'il faudra développer davantage.

Dans une déclaration similaire, M. Daligault a souligné qu'il s'agit d'un accord "très important" étant donné qu'il symbolise le succès qu'a connu l'IMA et qu'il constitue un gage de réussite de ce modèle.

L'AFD, a-t-il indiqué, souhaite accompagner les grands programmes de développement du Maroc comme le Plan émergence pour l'industrie, y compris l'industrie aéronautique, ainsi que le secteur de la formation professionnelle. 

Rappelant que l'AFD a déjà financé une vingtaine de projets au Maroc dans le domaine de la formation professionnelle, M. Daligault a fait savoir que l'agence est engagée à financer dans l'avenir des centres similaires de formation dans le domaine des énergies solaires et éolienne.

Rappelant que l'IMA est le fruit d'un partenariat innovant public-privé, M. Benbrahim El Andalousi a indiqué que l'institut forme actuellement entre 600 et 700 jeunes par an, outre près de 300 personnes en formation continue, dans le but de répondre aux besoins du secteur de l'aéronautique qui connaît une croissance soutenue de 17 pc par an.

Le projet d'extension de l'IMA, a-t-il précisé, vise à répondre à cette demande aussi bien quantitativement que qualitativement, en introduisant deux nouvelles filières de formation pour tirer vers le haut ce secteur et de passer de 10.000 emplois hautement technologiques actuellement à 20.000 emplois à l'horizon 2020. 

A l'initiative de l'Etat et des professionnels du secteur de l'aéronautique, l'IMA a pu voir le jour en 2011 dans le cadre d'un partenariat public-privé innovant aussi bien par sa conception que par sa gouvernance confiée aux professionnels du secteur. Un total de 1.500 jeunes ont été formés jusqu'à présent par l'IMA et ont été embauchés par des entreprises du secteur.

(MAP-24/04/2014)

Ouverture du 4ème Salon international de l’Aéronautique et du spatial, “Marrakech Air Show 2014″

La 4ème édition du Salon international de l’Aéronautique et du spatial, “Marrakech Air Show 2014″, s’est ouverte, mercredi à la Base Ecoles des Forces Royales Air (FRA) de la cité ocre, en présence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et du Général de Corps d’Armée, Inspecteur Général des Forces Armées Royales (FAR) et Commandant la Zone Sud, Abdelaziz Bennani.

La cérémonie d’ouverture de ce salon, organisé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), a été marquée par un show aérien impressionnant auquel ont pris part notamment l’équipe de voltige Marche verte des Forces Royales Air, des avions des Forces Royales Air, ainsi que la Patrouille Aguila, équipe de voltige de l’Armée de l’Air espagnole.

Ce show aérien a connu plusieurs moments forts, comme les figures acrobatiques exécutées par l’équipe de voltige Marche verte des FRA qui a réalisé une figure inédite au niveau mondial en faisant de la voltige attachées par des cordes ou celle de la Patrouille Aguila qui a réalisé une autre figure inédite en effectuant un atterrissage en groupe.

L’assistance a pu apprécier également des canadairs des FRA en train de simuler un large d’eau sur un incendie, une opération de ravitaillement en vol d’avions F5 des FRA, ainsi que des F16 des FRA en pleine action.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a souligné que ce show aérien exécuté par les Forces Royales Air et ses hôtes a permis de constater les capacités de ces forces, leur excellence et leur rigueur.

Ce spectacle prouve sans doute que le Royaume possède de grandes potentialités dont il peut être fier, a-t-il ajouté, soulignant que c’est grâce aux orientations de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, que le Maroc peut réaliser de tels exploits.

Signature d'un accord entre l'ONDA et LH Aviation pour l'installation de la première usine de fabrication d'avions au Maroc

Une convention portant sur la mise en place au Maroc d'une unité industrielle pour la fabrication d'avions de type LH-10 Ellipse, a été signée, mercredi à Marrakech, entre l'Office national des aéroports (ONDA) et LH Aviation Maroc, en marge du 4ème Salon international de l'aéronautique et du spatial "Marrakech Air Show 2014".

L'accord a été signé par le directeur général de l'ONDA, Zouhair Mohammed El Aoufir, et le président directeur général de LH Aviation Maroc, Mohsine Bennani Karim, en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif.

La convention porte notamment sur la construction, l'aménagement et l'exploitation à l'Aéropôle de Nouaceur à Casablanca, d'un site industriel d'une superficie de 19.000 m2 dédié à la production d'avions de type LH-10 Ellipse.

La première tranche de cette nouvelle usine de montage, dont le montant d'investissement s'élève à 10 millions d'euros, aura une capacité de production de 80 unités par an et pourra, à terme, atteindre 200 avions annuellement. Le projet devrait créer 300 emplois, notamment d'ingénieurs et de techniciens qualifiés.

Dans une déclaration à cette occasion, M. Boulif a qualifié cet accord de "très important", vu qu'il permettra, pour la première fois, qu'un avion soit intégralement fabriqué au Maroc, faisant savoir qu'il s'agit d'une expérience à laquelle ont contribué des investisseurs marocains.

Cette initiative permettra le transfert d'expériences et de technologies au Maroc dans le domaine de l'industrie aéronautique, a-t-il noté, ajoutant qu'il s'agit d'un projet prometteur qui confirme la confiance placée dans le Royaume par des groupes internationaux actifs dans ce secteur.

M. El Aoufir a indiqué, de son côté, que cette convention permet à LH Aviation Maroc, fruit d'une joint-venture entre la société de construction aéronautique LH Aviation France et des investisseurs marocains, de s'installer à l'Aéropôle de Nouaceur qui a été conçue pour accueillir des sociétés de l'aéronautique, soulignant qu'il s'agira de la première usine du genre au Maroc.

Il a fait remarquer que c'est la première fois qu'une société s'installe au Maroc pour faire le montage intégral d'un avion, précisant que le fuselage de l'avion LH-10 Ellipse sera fabriqué en composite entièrement dans le Royaume, tout comme d'autres équipements d'avionique.

M. El Aoufir a souligné, en outre, que cette convention s'inscrit en droite ligne de la stratégie de développement des industries aéronautiques autour des aéroports, qui vise à faire de ces infrastructures des centres industriels et de l'ONDA un acteur régional du développement économique.

Pour sa part, Bennani Karim a souligné que le Maroc est entré, sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, dans l'ère de la technologie et ambitionne de jouer un rôle leader dans le secteur de l'industrie aéronautique.

L'avion LH-10 Ellipse est "un concentré de technologie" de par, notamment, sa structure légère fabriquée à partir d'un procédé d'avant-garde, a-t-il relevé, faisant savoir que l'usine emploiera des ingénieurs, des techniciens et d'autres compétences marocaines en mécanique et aéronautique.

LH Aviation est une entreprise française de construction aéronautique créée en 2004 et qui a développé le LH-10 Ellipse, présenté pour la première fois en 2006 au Salon international Avia Expo.

L'Aéropôle de Casablanca est un pôle industriel intégré dédié aux industries aéronautiques. Ce parc d'excellence offre de multiples avantages aux investisseurs allant de la connectivité à un accompagnement efficace auprès des différents services et organismes de l'administration marocaine.

D'une superficie de 206 Ha, ce pôle de compétitivité a déjà séduit de grandes firmes internationales, telles EADS Aviation, Boeing, Labinal, Dassault Aviation et Groupe Safran.

(MAP-23/04/2014)