21 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mardi 12 Février 2019

Administration publique: le Maroc a élaboré un nouveau modèle plaçant le citoyen au centre des préoccupations

Synthèse vocale
Administration publique: le Maroc a élaboré un nouveau modèle plaçant le citoyen au centre des préoccupations

Le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a affirmé, lundi à Dubaï, que son département a élaboré une stratégie ambitieuse plaçant le citoyen au centre des préoccupations de l'administration publique.

 "Cette nouvelle stratégie a été élaborée conformément à un plan d’action pour la réforme de l’administration axé notamment sur les aspects organisationnel, administratif et électronique", a souligné M. Benabdelkader qui intervenait lors d’une table ronde, organisée dans le cadre de la 7e édition du Sommet mondial des gouvernements.

 Au cours de cette rencontre, organisée conjointement par l'Association africaine de l'administration publique et de la gestion (AAPAM) et le Centre latino-américain de développement administratif (CLAD), le responsable a fait valoir que "l’administration ne joue pas uniquement le rôle d’instrument de mise en œuvre des politiques gouvernementales, mais aussi celui de pilier du changement économique et social".

 L’administration publique constitue une clé de la gouvernance démocratique et du développement économique, a-t-il poursuivi, soutenant que la promotion des conditions économiques et sociales passe nécessairement par le développement et la modernisation des instruments de l’administration.

 Le ministre a, par ailleurs, expliqué que son département s’est engagé à encourager l'innovation et à soutenir la concurrence entre les administrations publiques en lançant une série d’initiatives novatrices visant à moderniser la gestion de l’administration et à améliorer sa rentabilité, citant dans ce sens le Prix national de l'administration électronique (e-mtiaz) et le Fonds de Modernisation de l'Administration. Publique (FOMAP).

 Le prix e-mtiaz s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernent pour moderniser l’administration et améliorer son rendement via l’utilisation des TIC et constitue une reconnaissance et un hommage aux administrations qui ont développé les meilleurs téléservices publics, a-t-il noté.

 S’agissant du FOMAP, M. Benabdelkader a indiqué qu’il vise à améliorer la qualité des prestations de service dans les administrations et à accompagner les initiatives novatrices de modernisation de l’administration.

 "Le Maroc partage avec ses confrères africains les mêmes défis et ambitions, et s’est engagé, sous Hautes instructions royales, dans une série de réformes visant à investir dans le capital humain et à renforcer ses capacités de gestion", a conclu le ministre, ajoutant dans cette optique que le capital humain constitue un élément incontournable pour relever le défi du développement durable.

 A l’issue de cette rencontre, M. Benabdelkader a eu un entretien avec le secrétaire général du Centre latino-américain de développement administratif, Francisco Javier Flaskis Lopez, au cours duquel M. Lopez a invité le ministre marocain à prendre part au prochain congrès du CLAD qui se tiendra en Argentine.

 En marge des travaux du sommet, M. Benabdelkader a également participé à un atelier organisé par la Banque mondiale sur le programme de renforcement des compétences des gouvernements et à une rencontre sur le rôle des TIC dans le développement des prestations des services publics.

 Les travaux de la 7e édition du Sommet mondial des gouvernements se sont ouverts, dimanche, avec la participation de 4.000 responsables gouvernementaux et experts représentant 140 pays, dont le Maroc.

MAP-11/02/2019