20 °C Correct Rabat

Actualités
Mercredi 4 Octobre 2017

Atelier à Rabat pour le lancement d'une étude relative aux Objectifs du développement durable (ODD)

Synthèse vocale
Atelier à Rabat pour le lancement d'une étude relative aux Objectifs du développement durable (ODD)

Le Maroc occupe une position de chef de file et de médiateur outillé en matière de promotion du développement durable, a indiqué, mardi à Rabat, le Coordonnateur résident des Nations-unies et représentant du Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) au Maroc, Philippe Poinsot.

Le Royaume a traduit son plaidoyer de haut niveau en actions très concrètes et novatrices, citant notamment la COP22 et l'adoption récente de la Stratégie Nationale de Développement Durable 2030, qui se veut un cadre stratégique permettant la mise en cohérence des programmes, plans et politiques sectorielles dans une perspective de durabilité, a souligné M. Poinsot, lors d'un atelier pour le lancement d'une étude relative aux Objectifs du développement durable (ODD). En étant le premier pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) à se porter volontaire pour présenter les premières mesures en matière de mise en œuvre des ODD, le Maroc a affiché sa détermination à adapter les objectifs aux priorités nationales et de les intégrer dans les plans nationaux, a poursuivi le responsable onusien. En vue d’accélérer la mise en place de ces ODD, l’élaboration d’une feuille de route comprenant des moments phares et un cadre d’action clair assorti d’objectifs et d’un système de suivi, s’avère nécessaire pour parvenir à des résultats tangibles de ce cadre d’action.

M. Poinsot a suggéré, à cet égard, la mise en place d’une instance de coordination/gouvernance de mise en œuvre des ODD au Maroc, l’organisation de consultations et de dialogues réguliers avec les acteurs de la société civile, sous forme de forums ou d’ateliers ponctuels, la tenue de consultations thématiques et d’échanges avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux. 

Le cycle de consultation, a-t-il dit, pourrait être clôturé par un atelier national de haut niveau qui mettrait en particulier l’accent sur la synthèse des résultats des initiatives et des consultations et mettrait en valeur l’approche intégrée et cohérente adoptée. 

Le responsable onusien a proposé la mise en place d’un atelier de suivi annuel afin de rendre compte des résultats obtenus par la mise en œuvre des ODD où il s’agira d’identifier les contraintes et les défis rencontrés dans la mise en œuvre des ODD aux niveaux national et local, ainsi que l’identification de bonnes pratiques pouvant faire l’objet d’une généralisation au niveau national, ou encore de réajuster les actions n’ayant pas apporté satisfaction.

Pour sa part, la Secrétaire d'Etat chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi, a fait savoir que cette étude vise l’élaboration d’un plan d’action pluriannuel à même d’accélérer la consécration des ODD dans les délais impartis et permettra d’arrêter une feuille de route pour renforcer la concertation entre toutes les parties prenantes.

Cette étude vise également à identifier les meilleurs moyens pour mettre en place ces ODD, tout en veillant à réaliser l’équilibre si fragile entre le développement durable, la protection de l’environnement et la prospérité sociale, conformément aux Hautes Directives de SM le Roi Mohammed VI visant à consacrer les bases du développement durable, a souligné la secrétaire d’Etat. 

L’inscription du Maroc au processus d’accélération de mise en place des ODD s’est renforcée par l'adoption de la stratégie nationale du développement durable 2030 (SNDD), qui a été élaborée en consultation étroite avec les différents acteurs nationaux et s’est basée sur des références constitutionnelles et juridiques claires à même de constituer un outil efficace pour la mise en œuvre de ces objectifs, a précisé Mme El Ouafi.

La responsable gouvernementale a souligné, dans ce cadre, que le Royaume dispose aujourd’hui de tous les moyens pour accélérer le processus du développement durable, étant donné que le pays a fait asseoir les bases nécessaires à même de mettre en place des partenariats efficaces pour cette raison.

A travers ces divers partenariats, le pays a donné une nouvelle dimension à la participation des organisations professionnelles, des syndicats et ONG en matière d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi des politiques publiques, et ce à travers l’institutionnalisation du dialogue social et la création d’institutions autonomes de veille en vue de démocratiser la gouvernance dans toutes ses dimensions, a-t-elle relevé.

Lancée par le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable, dans le cadre des actions visant à inscrire le Maroc sur la voie de l’opérationnalisation du nouveau programme de développement post 2015 et ses 17 Objectifs de Développement Durable mis en place par les Nations-Unies, cette étude a pour objectifs d’élargir le processus d’appropriation des ODD, mettre en cohérence des ODD avec les priorités nationales, réorienter le Plan d’action de la SNDD pour accélérer l’atteinte des ODD et évaluer le budget nécessaire au financement des actions à entreprendre dans les délais impartis.

(MAP 03/10/2017)