22 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Lundi 10 Novembre 2014

Centième anniversaire de la première loi d'urbanisme au Maroc

Synthèse vocale
Centième anniversaire de la première loi d'urbanisme au Maroc

Le patrimoine architectural et urbanistique du Maroc, riche de ses anciennes médinas, kasbahs et palais, offre des espaces intelligents conformément aux définitions actuelles des villes intelligentes, au vu du choix de leurs sites, de la répartition de leurs activités, de la nature des matières de constructions utilisées et de la culture urbanistique locale, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire national, Mohand Laenser.

S'exprimant lors d'une rencontre avec la presse consacrée à la présentation des manifestations et des activités prévues pour la célébration, du 20 novembre au 10 décembre, du centième anniversaire de la première loi d'urbanisme au Maroc, M. Laenser a fait savoir que le Maroc a accumulé des expériences pionnières en matière de mise en œuvre des concepts d'urbanisme comparativement à plusieurs pays, notamment en matière de protection du patrimoine architectural, de classification des sites et des paysages, en plus de l'adoption des plans d'aménagement et des programmes opérationnels pour garantir des logements pour tous, à travers des opérations de logement social.

En vue de mettre en œuvre les différentes lois relatives au domaine de l'Urbanisme, le ministre a souligné qu'il a été procédé à la préparation du cadre institutionnel et réglementaire à travers notamment la création d'agences urbaines, des établissements et des sociétés chargées de l'aménagement et des mécanismes de financement.

M. Laenser a, mis en avant, à cette occasion, "la grande importance" que revêt la célébration de 100 ans d'urbanisme, compte tenu des profondes mutations qui ont marqué la dynamique architectural au Maroc, dont l'accélération est attendue au cours des deux prochaines décennies.

A cet effet, le ministre a relevé que le nombre de la population urbaine qui aujourd'hui représente 62 pc de la population totale, devrait atteindre 75 pc d'ici 2035, ce qui pose la problématique concernant la capacité de ces espaces à répondre aux besoins des familles grandissantes pour ce qui est des conditions d'une vie digne et des défis relatifs à la compétitivité et la durabilité.

Le ministre a affirmé, à cet égard, que son département, soucieux de contribuer à asseoir les bases de l'urbanisme de demain, envisage d'organiser plusieurs activités et manifestations scientifiques et culturelles pour permettre aux différents intervenants d'échanger leurs idées et expertises dans le domaine, citant notamment l'organisation des assises internationales prévues le 10 décembre à Skhirat, sous le thème "100 ans d'urbanisme au Maroc: défis et perspectives".

Plus de 600 participants sont attendus à cette manifestation qui réunira des experts nationaux et internationaux et des acteurs locaux pour discuter trois axes majeurs à savoir: " l'urbanisme et la cohésion sociale", "l'urbanisme et la capacité à relever les défis" et "l'urbanisme et la gouvernance".

Le programme de la célébration du 100 ans d'urbanisme comprend également l'organisation de cinq manifestations, à savoir "Vers un urbanisme intelligent pacifique et durable" (prévue les 20 et 21 novembre), "100 d'architecture et d'urbanisme au Maroc: bilan et perspectives" (24 novembre), "Commémoration du centenaire de la ville de Kénitra" (25-26 novembre), "Le système urbain de demain: acquis, contraintes et défis à relever pour mieux appréhender l'urbanisme de demain" (1 er décembre) et "Meknès, un champ d'expérimentation architecturale et urbanistique" (5 décembre).

(MAP-10/11/2014)