13 °C Clear sky Rabat

Actualités
Vendredi 12 Avril 2013

Communiqué du ministère de l'Intérieur à propos des actes de vandalisme dans des quartiers de Casablanca avant le match RCA/FAR

Synthèse vocale
Match de football

Les forces de l'ordre ont interpellé 193 individus pour leur implication présumée dans des actes de vandalisme ayant causé des dégâts à des biens publics et privés dans des quartiers de la ville de Casablanca, peu avant le match Raja de Casablanca/FAR de Rabat, disputé jeudi soir, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

En dépit de toutes les mesures de sécurité préventives prises sur instructions du ministère de l'Intérieur, des actes de vandalisme et de destruction de biens publics et privés ont été perpétrés par des individus juste après leur arrivée à la gare ferroviaire de Casablanca, en provenance de Rabat, ajoute le ministère.

Lors de ces actes, les vitres de huit rames de Tramway, de sept autobus de transport public et de 13 voitures légères ont été brisés, outre la dégradation de façades de 15 locaux de commerce, précise la même source, ajoutant que les forces de l'ordre sont aussitôt intervenues pour rétablir l'ordre.

Une enquête est toujours en cours avec les personnes interpelées, sous la supervision du parquet général compétent, en vue de prendre les mesures qui s'imposent, souligne le communiqué, faisant savoir qu'une enquête administrative a été diligentée pour déterminer les causes des dysfonctionnements constatés au niveau du maintien de l'ordre public et fixer les responsabilités.

Le ministère rappelle qu'eu égard à l'importance de ce match et, pour parer à toute éventualité face au déplacement en masse des supporters des FAR à Casablanca, ce département avait donné des instructions fermes pour préparer les conditions de déroulement de ce match dans un esprit de fair-play et garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens.

A ce propos, plusieurs réunions de coordination ont été tenues au niveau de la wilaya du Grand-Casablanca, sous la présidence du Wali de la région et en présence des services de sûreté concernés et des représentants de la protection civile, dans le but de définir un plan anticipatif rigoureux pour éviter tout acte qui pourrait attenter à l'ordre public.