11 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 6 Décembre 2017

Conférence à Rabat sur la migration et le développement

Synthèse vocale
Conférence à Rabat  sur la migration et le développement

 

Le Maroc a adopté, depuis 2013, une nouvelle politique de migration et d'asile reposant sur ses engagements internationaux et une approche humanitaire et responsable axée sur la coopération et les partenariats renouvelés avec l'ensemble des parties nationales et internationales concernées, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim.

Intervenant lors de la séance inaugurale d’une conférence sur "la migration et le développement", M. Yatim a indiqué que la nouvelle politique du Maroc consiste principalement, à la prise de mesures administratives pour la régularisation de la situation des immigrés non-réguliers et demandeurs d’asile, outre l’actualisation du cadre juridique et institutionnel relatif à la migration, l’asile et la lutte contre le trafic d’êtres humains, conformément aux conventions et traités internationaux des droits de l’Homme et les bonnes pratiques des pays.

En plus, a-t-il poursuivi, le gouvernement a adopté en 2014, la Stratégie nationale de la migration et de l’asile qui vise à intégrer les immigrés et leurs familles et couvre plusieurs domaines, notamment la formation, l’enseignement, l’emploi, l’éducation, la santé, l’habitat et la culture, et ce, à travers une approche participative avec l'ensemble des intervenants.

M. Yatim a également fait remarquer que son ministère a pris, dans le cadre de ces engagements pour la mise en oeuvre de cette stratégie, les mesures nécessaires pour apporter le soutien aux immigrés dont la situation a été régularisée, afin de les insérer dans le marché du travail, à travers l’enregistrement des demandeurs de l’emploi auprès des services compétents, l’organisation d’ateliers sur l’emploi et l’insertion et la mise en place de mécanismes visant à encourager le travail rémunéré, l’auto-emploi et la création d'entreprises.

Selon lui, le ministère a accordé, jusqu’à fin septembre 2017, des visas de travail au profit de 100 immigrés dont la situation a été régularisée et s’est engagé à réviser et simplifier le cadre légal relatif à la gestion du flux d’immigrants pour des raisons économiques dans le cadre des mécanismes internationaux et les conventions bilatérales que le Maroc a signées à ce sujet.

M. Yatim a à cet effet, rappelé que le Royaume a entrepris des consultations nationales relatives à l’élaboration d'un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, dans le cadre de la préparation de sa participation aux négociations inter-gouvernementales à l’échelle mondiale, prévues en 2018.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que le mouvement des travailleurs arabes constitue un élément principal dans la connexion et la création de passerelles d’une coopération fructueuse dans le monde arabe ainsi qu'en matière de mise en place des bases de l'intégration en vue de créer des intérêts économiques communs à travers l’exploitation conjointe des moyens et des ressources disponibles en termes de main d’œuvre qualifiée, de langue et de proximité géographique et sociale.

Le ministre a appelé à cet égard à renforcer la coordination entre les différentes composantes de l'action arabe liées aux questions de la migration, l’habitat, le développement, l’emploi et la protection des immigrés, soulignant la nécessité de la sensibilisation, compte tenu du rôle primordial que les communautés arabes de migrants peuvent jouer dans les mutations économiques et sociales et les réformes nationales que connaissent les pays arabes.

De son côté, le directeur général de l’Organisation arabe du travail (OAT), Faiz Ali Al Matiri, a indiqué dans une déclaration à la presse, que cette conférence vise à débattre de la question de la migration et des mécanismes permettant de tirer profit de ce phénomène dans le développement des pays arabes.

Faisant remarquer que la crise migratoire ne cesse de s'approfondir, M. Al Matiri a fait savoir que cette manifestation sera clôturée par la présentation de recommandations qui seront appliquées sur le terrain par ces pays.

Initiée sur trois jours par l’OAT en partenariat avec le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle, cette conférence a pour objectif de mette l’accent sur l’importance vitale des questions de la migration et leurs liens avec le développement et la mobilité, ainsi que sur le rôle du phénomène migratoire dans la promotion du développement durable dans les pays arabes.

Elle constitue aussi une occasion d’étudier et d’analyser les difficultés et défis auxquels font face les pays arabes en lien avec les questions de la migration et de la mobilité dans les pays d’accueil et d’origine, et de sensibiliser aux dangers de la migration non-régulière et le trafic d’êtres humains et leurs effets néfastes aux plans du développement des pays.

 

Cette conférence planchera ainsi sur plusieurs thématiques, notamment "l’expérience du Maroc dans le domaine de la migration", "le rôle de l’entreprenariat dans la lutte contre la migration" et les "effets néfastes de la migration non-régulière sur l’emploi".
MAP: 06/12/2017