18 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Lundi 2 Décembre 2019

Coup d’envoi à M’diq du 4e Congrès de la Fédération des associations des jeunes avocats du Maroc

Synthèse vocale
Coup d’envoi à M’diq du 4e Congrès de la Fédération des associations des jeunes avocats du Maroc

Les travaux du 4e Congrès de la Fédération des associations des jeunes avocats du Maroc se sont ouverts, vendredi à M’diq, sous le thème “les jeunes avocats : mobilisation continue pour l’indépendance, la mise à niveau et l’immunisation”, avec la participation de plus de 400 avocats représentant quelque 13 associations marocaines.

S’exprimant à la cérémonie d’ouverture, le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, a indiqué que le ministère apprécie la volonté des avocats, à travers leurs structures et leurs ordres, de promouvoir la profession, ainsi que leur esprit de coopération dans la poursuite de la mise en oeuvre du chantier de réforme du système judiciaire.

Le ministère est déterminé à contribuer, avec les associations d’avocats, à promouvoir la profession en matière de législation, de formation, d’éthique et d’immunité, a-t-il souligné, annonçant la poursuite des consultations avec l’association des ordres des avocats du Maroc afin de formuler des approches concernant la révision d’un certaine nombre de dispositions de la loi régissant la profession et adopter une formule devant permettre à cette profession d’occuper une place centrale dans le système judiciaire.

Et d’ajouter que le ministère considère la révision de la loi régissant la profession d’avocat comme une priorité législative et veille à sa mise en place le plutôt possible, en concertation avec les associations des ordres des avocats du Maroc.

Par ailleurs, le ministre a mis en avant les avancées réalisées par le Royaume dans le processus de réforme avec l’opérationnalisation de l’indépendance institutionnelle totale du pouvoir judiciaire, notant toutefois que d’autres chantiers nécessitent une mobilisation, tel que le plan législatif accompagnant l’indépendance du pouvoir judiciaire.

De son côté, le président de la Fédération des associations des jeunes avocats du Maroc, Redouane Ababou, a fait savoir que les avocats présents à ce congrès réaffirment leur volonté de promulguer une loi moderne régissant la profession d’avocat et qui répond aux attentes et aspirations des différentes parties.

Ce 4e Congrès se veut une occasion pour formuler un ensemble de revendications avant la promulgation de cette loi, a-t-il souligné, rappelant que l’année 2019 a été exceptionnelle avec l’accès de 4.500 nouveaux avocats à cette profession, ce qui nécessite une réflexion approfondie pour jeter les bases d’une formation solide dans ce domaine.

Quant au procureur général du Roi près le tribunal de première instance de Tétouan, Abderrahim Fellah, il a précisé que le système judiciaire nécessite des consultations pour poursuivre le développement des services fournis aux citoyens, affirmant que la sécurité judiciaire est essentielle pour le citoyen.

Au programme de ce congrès de deux jours (29-30 novembre) figure une session plénière pour la présentation des rapports moraux et financiers pour discussion et approbation, en sus de l’élection du président et des structures organisationnelles nouvelles de la Fédération.

-MAP-30/11/19