24 °C Clear sky Rabat

Actualités
Dimanche 20 Avril 2014

Mme El Haiti appelle à l'adhésion de l'ensemble des acteurs concernés aux efforts de lutte contre la pollution de l'environnement à Tadla-Azilal

Synthèse vocale
Mme El Haiti appelle à l'adhésion de l'ensemble des acteurs concernés aux efforts de lutte contre la pollution de l'environnement à Tadla-Azilal

La ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'Environnement, Hakima El Haiti, a appelé à l'adhésion de l'ensemble des acteurs concernés aux efforts de lutte contre la pollution de l'environnent à Tadla-Azilal et ses effets négatifs sur le développement de cette région et les conditions de vie des citoyens.

La région Tadla-Azilal, qui se distingue par ses ressources hydrauliques importantes, son agriculture et ses potentialités touristiques, souffre de quelques problèmes environnementaux, dont ceux liés à la gestion des déchets solides et au traitement des eaux usées dans ses trois provinces, a-t-elle ajouté, dimanche à Béni Mellal, lors d'une rencontre consacrée à la question de l'environnement dans cette région.

Mme El Haiti a affirmé la nécessité de mettre en place de décharges contrôlées adoptant des techniques modernes et professionnels en matière de collecte, de transport et de traitement des déchets, dans le but de protéger le sol, la nappe phréatique, la végétation et l'air, ainsi que la santé des citoyens et leur permettre d'accéder à des services de qualité dans ce domaine.

Le wali de la région Tadla-Azilal, gouverneur de la province de Béni Mellal, Mohamed Fanid, a rappelé, de son côté, que la région est connue par ses ressources naturelles, précisant qu'elle compte des installations hydrauliques importantes qui approvisionnent en eau les périmètres irrigués de Tadla, Doukkala et Tensift, tout en produisant 70 pc de l'énergie hydroélectrique nationale.

M. Fanid a fait observer que la région fait face à des pressions dues aux activités agricoles, industrielles, urbanistiques et de services, ainsi qu'aux changements climatiques, estimant que les plus grands problèmes environnementaux qui se posent sont liés à l'assainissement liquide et solide qui requiert la conjugaison des efforts de l'ensemble des intervenants pour notamment élargir les réseaux d'assainissement et réaliser des stations d'épuration des eaux usées.

Il a évoqué également la surexploitation des eaux, l'exploitation incontrôlée du bois de chauffage et la pression exercée sur la forêt à cause du bétail et des incendies.

Le président du Conseil de la ville de Béni Mellal, Ahmed Chada, a souligné que le réaménagement de la décharge de Béni Mellal et la réalisation d'une station de traitement dans le cadre d'un projet communal aux normes internationales contribueront au renforcement des infrastructures nécessaires à un décollage économique harmonieux de la région et à la protection de l'environnement.

"L'assainissement", "la gestion des déchets solides à Béni Mellal", "le projet intégré de gestion des déchets solides à Tadla-Azilal", figurent parmi les sujets débattus lors de cette rencontre.

(MAP-21/04/2014)