14 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mardi 1 Octobre 2013

La vision de SM le Roi en matière de politique migratoire traduit un engagement constant au service de l'Afrique et de son développement

Synthèse vocale
La vision de SM le Roi en matière de politique migratoire traduit un engagement constant au service de l'Afrique et de son développement

La Vision de SM le Roi Mohammed VI en matière de politique migratoire traduit un engagement constant au service de l'Afrique et de son développement, a affirmé, mardi, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani.

"La tenue de cette rencontre constitue un prolongement au niveau international de l'initiative Royale pour une vision nouvelle de la politique migratoire nationale, novatrice dans la région, prenant en compte la dignité humaine et caractérisée par sa nature multidimensionnelle", a dit M. Amrani, qui était l'invité du journal du soir de la deuxième chaîne de télévision nationale "2M" dans le cadre de la présentation de la Vision de SM le Roi en matière de politique migratoire, et à l'occasion de l'organisation, par le Royaume, d'un Side Event à ce sujet, au siège des Nations Unies.

A travers l'organisation de cet événement, le Maroc confirme son rôle d'acteur dynamique, responsable et crédible en Afrique et dans son environnement euro-méditerranéen, a ajouté M. Amrani, pour qui l'organisation de la rencontre aux Nations unies "témoigne de la capacité du Royaume à s'approprier les réalités africaines, tout en portant Haut les ambitions légitimes des peuples de notre continent, comme en témoigne la récente visite de Sa Majesté le Roi au Mali".

De même, a-t-il dit, elle illustre, de nouveau, l'engagement du Royaume à promouvoir une coopération multilatérale rénovée, qui soit un vecteur au service de l'Afrique et de son développement.

A cet égard, le ministre délégué a rappelé le soutien et l'appui unanimes de plusieurs pays africains à cette vision. 

"L'initiative royale a été consacrée par l'appui unanime de nos différents partenaires et des organisations internationales, comme en témoigne le contenu des entretiens de SM le Roi avec certains Chefs d'Etat africains et les déclarations de pays frères, tels que le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Gabon et le Burkina Fasso, qui ont tous exprimé leur soutien et pleine adhésion à la dynamique engagée par le Maroc", a-t-il indiqué dans ce sens.

La Vision de SM le Roi, par sa portée et son ambition, définit un véritable cap stratégique qui apporte des réponses structurelles à la problématique de l'immigration, a encore estimé M. Amrani, notant que le Maroc "entend, aujourd'hui, promouvoir à travers cette initiative l'importance des partenariats et de la coopération pour une gestion optimale des migrations, à tous les niveaux, y compris aux niveaux bilatéral et régional, en s'appuyant sur les organisations régionales notamment la CEDEAO et l'UMA".

Pour lui, "il s'agit de réfléchir, tous ensemble, à l'émergence d'une nouvelle architecture continentale qui apporte des réponses globales et solidaires à la question migratoire, selon une vision commune et des principes humanistes".

Rappelant que la migration doit être appréhendée selon une approche globale qui en fait un facteur positif et non discriminant, le ministre délégué a expliqué que dans sa démarche, "le Maroc inscrit, bien entendu, le principe de coresponsabilité au cœur de toute action à venir entre pays d'origine, de transit et de destination".

Au plan national, il s'agira, à l'avenir, d'opérationnaliser les stratégies nationales, a-t-il dit, précisant qu'à cet égard, des commissions interministérielles ont été mises en place dans le cadre d'une mobilisation de l'ensemble des Départements concernés (ministères des Affaires étrangères et de la Coopération, de l'Intérieur, de la Justice, de l'emploi ou encore le Conseil national des droits de l'Homme), pour concrétiser les Hautes Orientations Royales. 

Au niveau international, a-t-il ajouté, il faudra promouvoir une meilleure coopération et coordination entre tous les acteurs de la chaîne migratoire par une concertation structurée, mobiliser et optimiser l'ensemble des leviers de coopération disponibles tant aux niveaux national, régional que multilatéral et faire émerger une conscience collective quant à la centralité de la migration en tant que catalyseur de développement.

-MAP-