11 °C Clear sky Rabat

Actualités
Lundi 22 Juin 2015

Lancement de la campagne nationale de sensibilisation sur le diabète

Synthèse vocale
Lancement de la campagne nationale de sensibilisation sur le diabète

Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a procédé, lundi à Rabat, au lancement de la campagne nationale de sensibilisation sur le diabète sous le thème "Ensemble contre le diabète", en présence notamment du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi.

Cette campagne intervient dans le cadre d'une convention tripartite de partenariat signée en octobre 2014 entre le ministère de la Santé, l'Agence nationale de l'assurance maladies (ANAM) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) visant la prévention contre les maladies chroniques et coûteuses dont le diabète.

Avec un financement de 15 millions de dirhams, cette campagne vise à communiquer sur le diabète, sa prévention, sa prise en charge et ses complications.

Elle a également pour objectif d'informer sur les différents types de diabète, ses facteurs de risque, ses signes annonciateurs et complication, de sensibiliser sur l'importance du dépistage et sur l'adoption d'un mode de vie sain et d'impliquer les professionnels de santé et les autres personnes relais dans la sensibilisation et l'éducation thérapeutique, ainsi que les médias pour informer et sensibiliser sur le diabète et ses complications.

Le plan d'action de cette campagne, qui va durer une année, se répartit sur trois vagues de sensibilisation, à savoir Opération Ramadan (juin-juillet), journée mondiale du diabète (novembre-décembre) et journée mondiale de la santé (avril-mai).

Intervenant à cette occasion, M. El Ouardi a noté que le diabète, qui est une maladie chronique, silencieuse et évolutive, constitue la première cause de la cécité, de l'insuffisance rénale chronique terminale et des amputations des membres inférieurs.

Environ 10 pc de la population marocaine âgée de 25 ans et plus est diabétiques, soit 1,5 à 2 millions de diabétiques au Maroc, a précisé le ministre, soulignant que 50 pc de la population marocaine se méconnaissent diabétiques.

Le ministère de la santé prend en charge au niveau des établissements de soins primaires 580.000 diabétiques, a fait savoir M. El Ouardi, ajoutant que 53 pc des dépenses de l'assurance maladie obligatoire (AMO) pour les maladies chroniques sont consacrées au diabète et ses complications.

De son côté, M. El Khalfi a fait remarquer que la méconnaissance de 50 pc de la population marocaine du diabète veut dire qu'il existe "une crise de communication et sensibilisation au niveau de la société".

Il a affirmé que les médias doivent être impliqués dans l'information et la sensibilisation sur le diabète, notant que cette campagne de sensibilisation vise toute la société pour améliorer les connaissances et l'implication de toutes les populations concernées par ce problème de santé afin de maitriser voire réduire les dépenses y afférentes.

Pour sa part, le directeur général de la CNOPS, Abdelaziz Adnane, a relevé la nécessité de renforcer le système de santé, à travers l'élargissement de la couverture médicale.

"Le diabète est la première affection de longue durée des assurés CNOPS, avec 40 pc du total des assurés en affections de longue durée (ALD)", a souligné M.Adnane, ajoutant que le nombre des personnes atteintes de diabète est passé d'environ 22.000 cas en 2008 à quelque 55.000 personnes en 2014. 

"La CNOPS enregistre 6.064 nouveaux cas par an", a-t-il déploré.

Dans le même ordre d'idées, le directeur général de l'ANAM, Jilali Hazim, a salué l'implication, pour la première fois, des organismes gestionnaires de la couverture médicale dans la politique nationale de lutte contre les maladies chroniques, notant l'importance de cette l'implication dans le renforcement du système de santé.

Il a indiqué que les ressources de l'AMO augmentent de 10 pc, alors que ses dépenses enregistrent une hausse de 17 pc, ajoutant que la part des dépenses liées aux affections de longue durée par rapport au total des dépenses AMO est de 50 pc.

Une étude réalisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2014 a montré que les dépenses pour les maladies non transmissibles au Maroc représentent 14 pc du total des dépenses en santé.

(MAP-22/06/2015)