17 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 17 Juin 2015

Lancement du processus de consultation pour l'élaboration d'un plan d'action pour le gouvernement ouvert au Maroc

Synthèse vocale
Lancement du processus de consultation pour l'élaboration d'un plan d'action pour le gouvernement ouvert au Maroc

Dans le cadre des efforts du Maroc pour l'adhésion au partenariat pour le gouvernement ouvert (OGP), un processus de consultation pour l'élaboration d'un plan d'action pour le gouvernement ouvert au Royaume a été lancé lors d'une rencontre organisée mercredi à Rabat.

Intervenant à l'ouverture de cette rencontre sous le thème "la voie vers le Gouvernement Ouvert et l'OGP au Maroc", le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii, a indiqué que l'adhésion au partenariat pour le gouvernement ouvert (OGP) représente l'un des éléments de l'agenda de réforme du Maroc.

Cette adhésion ne pourra qu'appuyer le processus de réformes engagées par le Maroc en vue de la consolidation du choix irréversible du Maroc de bâtir un Etat de droit, démocratique et transparent, ayant pour fondements les principes de participation, de pluralisme et de bonne gouvernance, a ajouté le ministre.

Par ailleurs, M. Moubdii a rappelé que le Maroc s'était engagé dans divers chantiers relevant des critères d'éligibilité à ce partenariat, notamment ceux se rapportant à la transparence budgétaire, à l'accès à l'information publique, à la déclaration du patrimoine des élus et des hauts responsables et à la participation citoyenne dans l'élaboration des politiques publiques. 

Et de préciser que la présentation des expériences des pays pairs permettra d'enrichir les acquis du Maroc dans le domaine, de mettre l'accent sur les principes fondamentaux de la bonne gouvernance de la démocratie participative, d'identifier les perspectives d'avenir et de définir les méthodes et approches à développer par notre pays pour préparer un plan d'action qui établit les actions prioritaires pour le gouvernement ouvert au Maroc.

De son côté, le ministre chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed El Ouafa, a présenté les orientations de l'Exécutif dans le domaine du gouvernement ouvert, indiquant que le Royaume adopte des réformes importantes dans le domaine de la gouvernance.

Dans ce sens, il a cité la présentation devant le parlement du projet de loi relatif au droit d'accès à l'information qui, une fois approuvé, facilitera et améliorera la relation du citoyen avec les services administratifs et permettra au citoyen et au spécialiste d'accéder à l'information disponible au sein de l'administration publique et des établissements semi-publics.

Pour sa part, l'ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, a souligné que le processus de partenariat pour le gouvernement ouvert est une étape importante qui nécessite une adhésion continue et forte du gouvernement, réitérant le fort soutien des USA à cette initiative à travers le parachèvement de ses engagements dans ce sens.

Le diplomate américain a également mis l'accent sur la nécessité d'une pleine implication de la société civile dans ce processus de partenariat pour un gouvernement ouvert, notamment lors de l'amendement du projet de loi relatif au droit d'accès à l'information et le dialogue sur les politiques publiques, estimant que la tenue de cette rencontre est un témoignage du désir du Maroc de développer ses politiques dans ce domaine.

Dans une allocution au nom du représentant de l'OCDE, l'ambassadeur du Brésil au Maroc, Frederico Salomao Duque Estrada Meyer, a indiqué que le Maroc a réalisé une importante avancée dans le domaine de la modernisation de l'administration, soulignant la nécessité d'aller de l'avant pour la réalisation des objectifs dans le cadre du processus de partenariat pour un gouvernement ouvert.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part des ambassadeurs accrédités à Rabat, des représentants des pays membres du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert, des responsables de l'OCDE, des représentants des départements ministériels, des instances de gouvernance, du secteur privé et de la société civile, a été consacrée à la présentation des recommandations de la Revue OCDE sur le Gouvernement Ouvert au Maroc réalisée par les experts des pays pairs de l'OCDE en coordination avec les départements ministériels, le secteur privé et la société civile.

La rencontre a été aussi l'occasion de présenter les expériences des pairs de pays membres de l'OGP (Canada et Tunisie) afin de se familiariser avec les choix des engagements dans les plans d'action préparés par ces deux pays et les processus d'implication des citoyens, de la société civile, de l'ensemble du gouvernement et de tous les autres acteurs dans l'élaboration et suivi de ces plans.

Le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (OGP), qui a pour objectif principal de renforcer la démocratie participative, en mettant les citoyens au cœur des politiques publiques, est une initiative lancée en septembre 2011 par les Etats-Unis d'Amérique et le Brésil, en marge de la 66ème Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) et qui regroupe actuellement 67 pays.

(MAP-17/06/2015)