22 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 13 Avril 2018

Oujda capitale de la culture arabe pour l'année 2018

Synthèse vocale
 Oujda capitale de la culture arabe pour l'année 2018

Le coup d'envoi officiel de l'événement Oujda capitale de la culture arabe au titre de l'année 2018, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été donné vendredi dans la capitale de l'Oriental.

La cérémonie de lancement de cette manifestation culturelle a été présidée par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj et le Directeur général de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALESCO), Saoud Hilal Al Harbi, en présence de plusieurs ministres et ambassadeurs arabes, de responsables d'instances culturelles arabes et d'autres personnalités.

Au menu de cette célébration (13 avril 2018- 29 mars 2019) figurent des centaines d'activités culturelles et artistiques, des colloques scientifiques et des festivals d'envergure nationale et internationale avec la participation d'environ 1.200 artistes et intellectuels.

Intervenant à cette occasion, M. Laaraj a souligné que la volonté constante du Maroc à faire valoir sa profondeur civilisationnelle marquée par la coexistence et l'ouverture, et les efforts qu'il ne cesse de déployer pour renforcer les liens de fraternité, d’échange et d’interaction positive entre les cultures et les peuples, au service des questions de la paix, de la stabilité et du développement dans le monde, font de ce rendez-vous une opportunité renouvelée afin de réaffirmer l’attachement indéfectible et continu à ces valeurs

Cet événement, a-t-il poursuivi, constitue aussi une occasion pour mettre en avant les bienfaits de la diplomatie culturelle et des aspects humains de la migration dans l’élimination des frontières entre les cultures et le rapprochement entre les peuples, et partant dans l’ouverture des perspectives prometteuses de développement, de paix et de prospérité.

Dans cette même veine, M. Laaraj a mis l'accent sur les efforts du Royaume pour faire de la chose culturelle un levier de développement humain et de symbiose sociale, et ce en parallèle avec ses efforts en faveur de l’action arabe commune et des causes de la Oumma.

Il a insisté par la même occasion sur la nécessité de mettre les bouchées doubles pour promouvoir les nouveaux rôles de la chose culturelle, notamment celui de l’éducation culturelle dans la lutte contre l’extrémisme et l'exclusion, et le rôle des ressources culturelles locales dans la promotion du développement durable.

La ville d’Oujda, a-t-il dit, sera une année durant une plate-forme pour le rayonnement de la culture arabe et un espace d’interaction fructueuse entre les frères dans le cadre du développement de l’action arabe commune.

Selon le ministre, le choix de la ville d’Oujda est aussi une reconnaissance aux fils et filles de la région de l’Oriental qui ont toujours fait montre d’une adhésion sans faille aux projets de développement de leur pays en général, et aux projets de développement culturel en particulier.

Et de conclure que le ministère aspire, en coordination avec l’ALESCO, à faire de ce couronnement arabe de la ville d’Oujda, qui est un hommage au Maroc, une occasion pour présenter un modèle d’action arabe commune réussi, via l’élaboration d’un programme culturel à la hauteur de cet événement fort singulier.

Pour sa part, le Directeur général de l'ALESCO, Saoud Hilal Al Harbi, a tenu à exprimer sa profonde gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour le Haut patronage du Souverain de cette célébration de la ville d’Oujda capitale de la culture arabe.

Il a tenu de même à saluer l’expérience du Maroc en matière d’ouverture sur les différentes cultures, notant que la richesse culturelle constitue un affluent important pour la réalisation des aspirations futures communes.

La célébration des capitales de la culture arabe est un événement culturel qui revêt une signification toute particulière puisqu’il vise à montrer la richesse de l’héritage culturel arabe, a estimé M. Al Harbi, relevant que la célébration de cet événement arabe est à même de contribuer au développement de l’action arabe commune dans le domaine culturel

De son côté, le Wali de la région de l'Oriental, gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a souligné que la région de l'Oriental a connu une mutation profonde dans tous les domaines grâce à l'Initiative royale pour le développement de cette région, lancée en, 2003.

Et d'ajouter que la ville d'Oujda, qui regorge d'un trésor culturel et d'un immense patrimoine immatériel, est fière d'apporter sa pierre à la promotion et au rayonnement de la culture arabe sur fond des défis dictés par la mondialisation, et ce à la faveur de sa position géographique en tant que passerelle vers le Grand Maghreb, un pont entre le Maroc et le bassin méditerranéen et une ville phare à l’échelle africaine.

Prenant la parole, le président du Conseil régional de l’Oriental, Abdenbi Bioui, a réitéré le soutien du Conseil à toutes les initiatives novatrices qui contribuent au développement de la région, ainsi que son engagement dans les projets visant à dynamiser le champ culturel en réponse aux attentes des habitants.

Ce grand événement culturel constituera à coup sûr une occasion propice pour la créativité et la concurrence loyale, a-t-il dit, formulant le souhait que la ville d’Oujda devienne une destination pour l’échange des expériences et des expertises et pour favoriser les convergences des visions et des projets culturels

De son côté, le président de la commune urbaine d’Oujda, Omar Hjira, a noté que la désignation de la cité millénaire capitale de la culture arabe est une occasion pour approfondir le dialogue culturel et l’ouverture sur les cultures et les civilisations des peuples et renforcer les valeurs de fraternité et de tolérance.

Et d’affirmer que la ville d’Oujda demeure disposée à sceller des accords de coopération et de partenariat avec les autres villes arabes dans l’objectif de hisser le niveau de l’action culturelle et mettre en place une vision de coopération dans les différents domaines qui seront bénéfiques pour les peuples arabes

La cérémonie d’ouverture, marquée par la remise de la clé de la ville au Directeur général de l’ALESCO, a été rehaussée par un vibrant hommage rendu au célèbre poète palestinien Mahmoud Darouich

La Commission permanente de la culture arabe, rappelle-t-on, avait désigné à l'unanimité lors de sa réunion tenue le 30 novembre 2017, la ville d'Oujda comme capitale de la culture arabe pour l'année 2018.

Selon le ministère de la Culture et de la Communication, la décision de faire d'Oujda une destination pour l’action arabe culturelle ouvre devant la capitale de l’Oriental des perspectives prometteuses pour le renforcement et la consolidation des liens culturels entre les pays arabes et contribue à faire connaître le rayonnement civilisationnel et historique de cette ville marocaine au reste du monde, notamment arabe et musulman et ce, en jetant la lumière sur les différentes constituantes de son patrimoine culturel.

 Le ministre de la Culture et de la Communication lance le programme officiel de la célébration de l'événement "Oujda capitale de la culture arabe pour l'année 2018"

 Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a indiqué, vendredi à Oujda, que le programme officiel de la célébration de l'événement "Oujda capitale de la culture arabe pour l'année 2018" prévoit quelque 910 activités avec la participation d'environ 1200 artistes et intellectuels.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, tenue peu avant la cérémonie d’ouverture officielle de cet événement de grande envergure, M. Laaraj a précisé que le programme concocté pour couvrir toute l’année comporte des festivals (280 activités), des conférences et des rencontres scientifiques (340 activités), des salons et expositions (180 activités), des journées culturelles arabes (40), des représentations théâtrales (22), des manifestations et créations artistiques (48), outre des hommages à de grandes personnalités du monde de l'art et de la culture.

La Cité millénaire, comme les autres villes de la région de l'Oriental, vibrera, du 13 avril 2018 au 29 mars 2019, aux rythmes des activités culturelles marquant l’événement Oujda capitale de la culture arabe, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

M. Laaraj a relevé lors de cette conférence, marquée par la présence du Directeur général de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALESCO), Saud Hilal Al Harbi, que le programme de cette grande manifestation, qui se tient sous le signe "Oujda la millénaire symbole de la culture arabe", ambitionne plus particulièrement à mettre en avant la richesse du patrimoine culturel et civilisationnel du Maroc, à travers des activités culturelles d’envergure nationale, arabe, et internationale, organisées par le ministère de la Culture, des départements ministériels et d’autres institutions.

Ledit programme, a-t-il poursuivi, offre l’occasion pour saluer les investissements colossaux et les efforts déployés pour le renforcement des infrastructures de base, culturelles notamment, dans la région de l’Oriental et aussi faire de la ville d’Oujda une destination de prédilection pour l’action culturelle arabe et pour les grandes figures de la culture et de l’art.

Le ministre a saisi cette occasion pour mettre en exergue la Haute sollicitude dont le Souverain entoure la région de l'Oriental qui a connu ses dernières années un développement considérable dans tous les domaines, y compris culturel.

La Commission permanente de la culture arabe avait désigné à l'unanimité lors de sa réunion tenue le 30 novembre 2017, la ville d'Oujda comme capitale de la culture arabe pour l'année 2018.

 

Selon le ministère de la Culture et de la Communication, la décision de faire d'Oujda une destination pour l’action arabe culturelle ouvre devant la capitale de l’Oriental des perspectives prometteuses pour le renforcement et la consolidation des liens culturels entre les pays arabes et contribue à faire connaître le rayonnement civilisationnel et historique de cette ville marocaine au reste du monde, notamment arabe et musulman et ce, en jetant la lumière sur les différentes constituantes de son patrimoine culturel. 

MAP : 13/04/2018