16 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 7 Décembre 2018

Le Maroc dispose d’un bilan honorable en matière de développement durable et de lutte contre le changement climatique aux niveaux national et continental

Synthèse vocale
Le Maroc dispose d’un bilan honorable en matière de développement durable et de lutte contre le changement climatique aux niveaux national et continental

Le Maroc peut se prévaloir d’un “bilan honorable en matière de développement durable et de la lutte contre le changement climatique aux niveaux national et continental”, a souligné, jeudi à Tanger, la secrétaire d’État chargée du développement durable, Nezha El Ouafi.

"Le Maroc dispose d’un bilan honorable aux niveaux national et africain grâce aux nombreuses initiatives lancées par SM le Roi Mohammed VI dans le domaine du développement durable et de la lutte contre le changement climatique”, a déclaré Mme El Ouafi à l’ouverture de la 10e Journée développement durable, organisées par l’Association marocaine pour un environnement durable (AMED).

À cet égard, le secrétaire d'État s’est arrêtée sur les initiatives du Maroc dans le domaine de l'adaptation et l'atténuation des effets des changements climatiques, notamment ses engagements volontaires dans le cadre de l'Accord de Paris, l'annonce de la création de trois commissions sur l’environnement dans le Sahel, les pays insulaires et le Bassin du Congo, et sa contribution active au sein de l'Initiative africaine pour la durabilité, la stabilité et la sécurité "S3".

Mme El Ouafi a souligné que le message du Souverain aux participants au Sommet des dirigeants, dans le cadre de la COP24, a réaffirmé que "le Maroc, pays qui s'est engagé à mettre en œuvre ses engagements en matière de climat, est porteur du défi africain de réduction des risques du changement climatique sur le continent”.

À l'échelle nationale, la ministre a rappelé l'adoption de la Stratégie nationale de développement durable 2030, qui constitue une “feuille de route claire” qui sera mise en oeuvre à travers 21 plans d'action sur le développement durable définissant la contribution de chaque département ministériel.

De son côté, Lotfi Chraïbi, président de l’AMED, a estimé que le thème de cette session, “Objectifs de développement durable au Maroc: quel projet de société durable et inclusif?”, reflète la volonté de contribuer à "traduire les objectifs du développement durable sur le terrain et sa mise en oeuvre par les communautés territoriales et les entreprises”.

M. Chraïbi a noté que les tables rondes programmées dans cette rencontre de trois jours se déclinent en deux axes: "Les objectifs du développement durable et les secteurs territoriaux”, avec la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima comme modèle de recherche, et "le rôle des entreprises dans la réalisation du développement durable”.

Pour sa part, le vice-président de l'Université Abdelmalek Essaadi, Hassan Azbakh, s’est arrêté sur le rôle de l'université dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable, faisant savoir que l’Université Abdelmalek Essaadi propose 21 filières (en licence, master, et diplômes de technicien et d’ingénieurs) dans des domaines liés à l'environnement et au développement des énergies durables et renouvelables.

À l’occasion de cette rencontre, il a été procédé à l’ouverture d’une exposition des entreprises et des institutions spécialisées dans le domaine de l'environnement, des énergies renouvelables et de l'économie verte, qui offre l'occasion d'explorer les nouvelles technologies dans le domaine de la gestion de l'environnement et un espace pour l'échange d'expériences.

MAP: 06/12/2018