25 °C Correct Rabat

Actualités
Mardi 6 Mars 2018

Travaux de la 35ème session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur

Synthèse vocale
Travaux de la 35ème session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur

M. Laftit expose à Alger la stratégie marocaine en matière de lutte contre la menace terroriste

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit a exposé, mercredi à Alger, la stratégie globale et multidimensionnelle adoptée par le Royaume face à la menace terroriste. 

S'exprimant lors du 35ème conseil des ministres arabes de l'Intérieur, M. Laftit a affirmé que cette stratégie qui allie entre les dimensions juridiques, sociales et religieuses, englobe une approche de lutte contre l'extrémisme au sein des établissements pénitentiaires grâce à des programmes profitant à certaines personnes poursuivies dans des affaires de terrorisme, le but étant de faciliter leur réintégration dans la société. 

Vu les développements accélérés sur le terrain, la menace terroriste qui se manifeste sous de nouvelles formes impose aux pays arabes de nouveaux défis aggravés notamment par le retour dans leurs pays des combattants des organisations extrémistes qui ont acquis une expérience militaire sur le terrain, a-t-il souligné, faisant savoir que des moyens sophistiqués sont mis à leur disposition pour assurer leur déplacement entre les frontières nationales. 

Le ministre a relevé que la lutte contre la menace terroriste reste un souci permanent pour tous les pays arabes qui doivent enclencher une action collective, en tant que besoin urgent dans la perspective de relever les défis communs et d’aborder l'avenir avec une vision unifiée puisant sa force dans le renforcement de la coopération internationale et dans des conditions propices à un environnement sécuritaire solide. 

Dans le même ordre d’idées, M. Laftit a souligné l’engagement ferme du Maroc et son action tous azimuts et sérieuse pour renforcer les fondements de la coopération inter-arabe, ainsi que son souci continu pour instaurer les jalons d’une politique sécuritaire arabe unifiée permettant de relever les défis qui s’imposent. 

Il a affirmé que le Royaume est conscient de l'importance de travailler au sein d’un espace institutionnel de sécurité comme le Conseil des ministres arabes de l'Intérieur, dont les réunions constituent une occasion pour évaluer les politiques sécuritaires dans les pays arabes et leurs performances, ainsi que le degré de leur adaptation aux évolutions que connaissent les modes opératoires des organisations terroristes et criminelles. 

Le ministre de l'Intérieur a également relevé que la tenue de cette session intervient dans un contexte international caractérisé par la recrudescence des menaces terroristes au cours des dernières années dans diverses régions du monde, faisant remarquer que les pays arabes restent toujours sous le coup de ces dangers et défis. 

Tout en insistant sur l’impératif de coordonner les approches et les visions concernant la lutte contre le terrorisme, le ministre a estimé que le Conseil des ministres arabes de l'Intérieur constitue un espace approprié pour unifier les efforts et élaborer des stratégies communes permettant d’éradiquer ce fléau. 

Il a rappelé que le monde arabe vit aujourd'hui un moment charnière dans sa guerre contre le terrorisme, ajoutant que coopération dans certains domaines a prouvé son efficacité et abouti à des résultats très avancés dans la lutte contre certaines organisations terroristes, contrairement aux zones qui continuent de servir de refuge pour les éléments extrémistes et de porter atteinte aux fondements de la sécurité régionale. 

Abondant dans le même sens, le ministre a noté que, malgré les résultats obtenus sur le terrain dans la lutte contre "l'organisation de l'Etat islamique en Irak et au Levant" et limiter son expansion territoriale, l'organisation terroriste, qui continue à exploiter la situation sécuritaire fragile dans certains zones, constitue toujours la première menace pour les Etats arabes. 

 

A cet égard, M. Laftit a relevé que le Sahel est l'une des régions visées par cette menace avec la présence d’une des plus dangereuses organisations affiliées à "Daech" en l’occurrence "Etat islamique dans le Sahara", qui continue à conclure des alliances avec d'autres groupes d'Al Qaida, tel le "groupe de soutien à l'islam et aux musulmans", qui opère dans la région d'Azawad. 

Séance de travail à Alger entre M. Laftit et son homologue somalien

Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a tenu mercredi à Alger, une séance de travail avec son homologue somalien Mohamed Abou Bakr Eslo, en marge de la 35ème session du conseil des ministres arabes de l’Intérieur.

Cette réunion a porté sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays frères et les perspectives de les consolider davantage, notamment dans le domaine sécuritaire.

Les deux parties ont également souligné l’importance de développer les relations bilatérales au service des intérêts des deux pays.

A cette occasion, le ministre somalien a exprimé la volonté de son pays de bénéficier de l’expérience du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et l’intégrisme, tout en insistant sur l’échange des visites et l’intensification de la coopération dans le domaine de la sécurité intérieure.

Les moyens de renforcer la coopération bilatérale au centre d’un entretien à Alger entre M. Laftit et son homologue saoudien

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, s’est entretenu, mercredi à Alger, avec son homologue saoudien l'Emir Abdelaziz Ben Saoud Ben Nayef Ben Abdelaziz Al-Saoud, des moyens de renforcer la coopération entre les deux pays.

L’entretien a mis en avant les relations excellentes liant le Maroc et l’Arabie saoudite, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI et du Serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al-Saoud.

Les deux parties ont également passé en revue les questions d’intérêt commun.

MAP 07/03/2018

Le Maroc prend part aux travaux de la 35ème session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur

Le ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit, présidera la délégation du Royaume du Maroc aux travaux de la 35ème session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, prévue les 7 et 8 mars à Alger.

Cette session sera marquée par la présentation du Rapport du Secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur sur les activités du Secrétariat général, du projet d'un plan d'étape pour la mise en œuvre de la stratégie arabe relative à la sécurité intellectuelle, du projet d'un sixième plan d'étape pour la stratégie arabe de la sécurité routière, outre le projet d'un neuvième plan sécuritaire arabe et le projet d'un septième plan médiatique arabe pour la sensibilisation sécuritaire et la prévention de la criminalité.

Les délégations participant à cette session vont examiner les rapports issus des congrès et réunions organisés sous l’égide du Secrétariat général du Conseil, ainsi que les recommandations issues des réunions mixtes avec les instances arabes et internationales durant l’année 2017, outre des dispositions relatives au projet de la convention sécuritaire entre les pays membres de la Ligue des Etats arabes.

Ouverture à Alger de la 35ème session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur

Les travaux de la 35ème session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur se sont ouverts mercredi dans la capitale algérienne.

Cette session à laquelle le Maroc est représenté par une délégation conduite par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, sera marquée par la présentation d'un rapport sur les activités du secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur et du projet d'un plan d'étape pour la mise en œuvre de la stratégie arabe relative à la sécurité intellectuelle.

Les ministres arabes examineront aussi le projet d'un sixième plan d'étape pour la stratégie arabe de la sécurité routière, le projet d'un neuvième plan sécuritaire arabe et le projet d'un septième plan médiatique arabe pour la sensibilisation et la prévention de la criminalité.

Participent à cette réunion des délégations sécuritaires de haut niveau, des représentants de la Ligue arabe et de l'Union du Maghreb arabe, de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol), du Bureau des Nations-Unies pour la lutte contre le terrorisme, du Projet de lutte contre le terrorisme dans la région MENA, de l'Université arabe Nayef des sciences de sécurité et de l'Union sportive arabe de la police.

Les délégations participantes vont examiner les rapports issus des congrès et réunions organisés sous l’égide du Secrétariat général du Conseil, ainsi que les recommandations issues des réunions mixtes avec les instances arabes et internationales durant l’année 2017, outre le projet de la convention sécuritaire entre les pays membres de la Ligue arabe.

MAP 06/03/2018