12 °C Correct Rabat

Actualités
Mercredi 4 Octobre 2017

Le Maroc prend part à Brazzaville à une Conférence ministérielle sur l'opérationnalisation de la Commission Climat pour le Bassin du Congo

Synthèse vocale
Le Maroc prend part à Brazzaville à une Conférence ministérielle sur l'opérationnalisation de la Commission Climat pour le Bassin du Congo

La capitale congolaise Brazzaville abrite, du 3 au 5 octobre courant, une Conférence extraordinaire des ministres de l’Environnement et des Finances de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission Climat pour le Bassin du Congo, avec la participation du Maroc.

Le Royaume est représenté à cette Conférence par une délégation conduite par la secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Mme Nezha El Ouafi. 

Initiée par le gouvernement congolais, en collaboration notamment avec la CEEAC, la Communauté de l’Afrique de l’Est et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), la rencontre s’inscrit dans le cadre des activités préparatoires à la participation des Etats de l’Afrique Centrale et de l’Est à la 23ème session de la Conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 23), indique un communiqué des organisateurs. 

La conférence s’inscrit également dans le sillage de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, du Plan d’Action de Marrakech et de la Déclaration des chefs d’Etat africains adoptée le 16 novembre 2016 à Marrakech, en marge de la COP22.

De même qu’elle intervient dans le cadre de l’Agenda 2030 des Nations Unies et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, du Mémorandum pour la création du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et des décisions des chefs d’Etat de la CEEAC sur l’économie verte.

L’objectif général de la Conférence est l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission Climat du Bassin du Congo de l’UA, présidée par le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso.

Sur le plan politique, il sera notamment question d’adopter une position commune, la Déclaration de Brazzaville sur l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission climat pour le bassin du Congo, du Fonds Bleu pour le bassin du Congo et du Fonds pour l’Economie Verte en Afrique Centrale, ainsi que de mettre sur pied une position commune sur la COP23.

Sur le plan technique, les participants examineront le plan d’action 2017-2018 de l’opérationnalisation de la commission climat pour le Bassin du Congo, outre des projets et Programmes sectoriels sur le développement de l’économie bleue en Afrique de l’Est et en Afrique Centrale. 

MAP 04/10/2017