21 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mardi 5 Novembre 2013

Le Maroc veut tirer profit de l'expérience française pour poursuivre les chantiers relatifs à la modernisation de l'administration

Synthèse vocale
Le Maroc veut tirer profit de l'expérience française pour poursuivre les chantiers relatifs à la modernisation de l'administration

Le Maroc veut tirer profit de l'expérience française pour poursuivre les grands chantiers relatifs à la déconcentration et la modernisation de l'administration, a affirmé le ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii.

Dans une déclaration à l'issue de ses entretiens, mardi à Paris, avec Mme Marylise Lebranchu, ministre française de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique,M. Moubdii a indiqué que les deux pays sont disposés à coopérer dans des dossiers d'une certaine importance et dont la France a franchi des grands pas, citant à cet égard la décentralisation, la déconcentration et la simplification des procédures administratives.

Il a, à cet égard, rappelé que le Maroc a entamé depuis plus de 10 ans, ces chantiers visant la modernisation de l'administration et la mise en place d'un Etat de droit.

Parmi ces chantiers, qui répondent aux attentes des instances internationales et qui ont été dynamisés et impulsés par la Constitution de 2011, figurent la mise en place de structures législatives pour la régionalisation avancée, outre une décentralisation appropriée et une déconcentration utile pour le développement , a souligné M. Moubdii.

Les entretiens avec la ministre française ont été l'occasion de dresser le bilan de la coopération bilatérale régie par un mémorandum mis en place depuis 2007 et qui définit un plan d'action relatif à la formation, l'encadrement et l'échange d'expertise dans le domaine de la modernisation de l'administration et de la fonction publique, a-t-il poursuivi.

Cette rencontre, à laquelle a pris part l'ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa, a permis aussi de débattre de la possibilité d'élargir ce mémorandum à d'autres axes à savoir la décentralisation, la déconcentration et la simplification des procédures administratives, a-t-il fait savoir, soulignant que Mme Lebranchu a exprimé la disposition de la France à accompagner le Royaume dans ce domaine à travers le savoir-faire et l'échange de visites d'experts.

Il a, dans ce sens, indiqué qu'une mission d'experts français se rendra mi-décembre au Maroc pour discuter du programme de coopération bilatérale pour 2014.

Il a, par ailleurs, affirmé avoir informé la responsable française des efforts du Maroc en matière de déconcentration et de simplification des procédures administratives aussi bien pour le citoyen que pour les entreprises.

La ministre française a, en outre, exprimé son admiration pour le processus de réformes initié par le Maroc en matière de modernisation, de démocratie et d'ouverture, faisant part de son intention de se rendre dans le Royaume début 2014 pour suivre de près ces efforts et ces chantiers, a ajouté M. Moubdii.

Lors de son séjour à Paris, M. Moubdii aura également des entretiens avec le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria qui porteront notamment sur le développement de la coordination et la coopération entre le Royaume et cette organisation.

Les entretiens porteront aussi sur la réunion du comité de pilotage de l'initiative MENA-OCDE pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement qui sera organisée le 3 décembre prochain à Rabat.

M. Moubdii rencontrera également l'ambassadeur, représentant permanent de l'Espagne auprès de l'OCDE avec qui il évoquera notamment l'initiative OGP (partenariat pour un gouvernement transparent).

-MAP-