21 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mardi 14 Novembre 2017

Le ministre de la Justice s'entretient à Addis-Abeba avec la Commissaire aux Affaires politiques de l’UA

Synthèse vocale
Le ministre de la Justice s'entretient à Addis-Abeba avec la Commissaire aux Affaires politiques de l’UA

Le ministre de la Justice, M. Mohamed Auajjar s’est entretenu, lundi à Addis-Abeba, avec la Commissaire aux Affaires politiques de l’Union africaine (UA), Mme Minata Samate Cessouma de plusieurs questions d’intérêt africain.

Lors de cet entretien, en marge de la troisième session ministérielle ordinaire du Comité Technique Spécialisé (CTS) de l'UA sur la Justice et les Affaires Juridiques (14-15 novembre), le ministre a réitéré l’engagement du Maroc pour l’UA, affirmant que le retour du Royaume au sein de sa famille institutionnelle panafricaine est une action stratégique du Royaume menée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

M. Auajjar a, en outre, présenté à l’Ambassadeur Cessouma les grandes lignes de l’expérience marocaine en matière de justice transitionnelle, " une expérience unique dans le monde menée sous le même système politique ".

Sur le plan humanitaire, le ministre a rappelé la présence du Maroc dans plusieurs pays africains dans le cadre de l’action humanitaire et des actions du maintien de la paix.

Au niveau de la gestion de la question migratoire, le ministre a exposé les grandes lignes de la stratégie du Maroc, sous l’égide et l’impulsion de Sa Majesté le Roi, qui a permis, a-t-il dit, " la légalisation de la situation irrégulière d’un nombre importants de nos frères africains ". Il a aussi mis l’accent sur la légalisation prioritaire de la situation de femmes et enfants se trouvant en situation irrégulière sur le sol national. 

Sur ce même registre, le ministre a mentionné les efforts du système éducatif national qui a permis l’intégration des enfants de migrants dans le système scolaire.

Pour sa part, la Commissaire aux Affaires politiques de l’UA a salué les efforts du Royaume en matière d’immigration et d’intégration de migrants installés au Maroc. Longtemps considéré comme un pays de transit, le Maroc est devenu depuis plusieurs années un pays d’accueil d’immigrés se dotant d’une stratégie nationale d’immigration et d’asile. 

Elle a dans ce sens salué les efforts et l’engagement du Souverain en tant que leader sur la question de la migration au sein de l’Union Africaine.

Par ailleurs, la Commissaire aux Affaires politiques de l’UA a évoqué avec le ministre de la Justice le projet en cours d’une conférence des bailleurs de fonds sur la question humanitaire, sollicitant la contribution du Maroc à la réussite de cette conférence, dont la date et le lieu n’ont pas encore été fixés.

Elle a aussi demandé l’aide du Maroc dans le cas de la préparation et la supervision des 17 élections présidentielles et législatives que connaîtra le Continent africain l’année prochaine.

M. Auajjar n’a pas manqué d’exprimer la disposition totale du Maroc à coopérer avec la Commissaire aux Affaires politiques pour réussir sa mission au sein de l’UA.

MAP 14/11/207