13 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Jeudi 21 Novembre 2019

Les défis de la réforme des systèmes éducatifs, objet d'une réunion ministérielle à Doha

Synthèse vocale
Les défis de la réforme des systèmes éducatifs, objet d'une réunion ministérielle à Doha

Les défis de la réforme des systèmes éducatifs ont fait l'objet d’une session ministérielle, tenue mercredi à Doha dans le cadre du lancement de la neuvième édition du Sommet mondial de l’innovation pour l’éducation (WISE 2019), avec la participation de ministres de l’éducation et de responsables du secteur de différents pays, dont le Maroc.

Les interventions des responsables ont porté sur les défis et difficultés les plus importantes auxquels sont confrontés les projets de réforme des systèmes éducatifs dans leurs pays et la mise en œuvre de plans visant à les développer en fonction de l'évolution rapide du monde en termes de technologie, d'intelligence artificielle et de moyens de communication interactive instantanée.

La majorité des intervenants ont estimé que l’éducation et la formation sont susceptibles d’apporter des améliorations dans plusieurs domaines, notamment la formation de l’individu et le développement de ses capacités de manière à l’inciter à l’innovation, à la créativité et au développement.

À cet égard, le ministre délégué chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha, a estimé que certaines phases de la reconstruction du système éducatif imposent le compromis entre la stratégie du plan de développement, d’une part, et les changements ou réformes à introduire de l'autre.

Dans le contexte de l'expérience marocaine, une instance chargée de l'évaluation institutionnelle a été proposée pour fournir des données fiables à la prise de décisions de changement, tout en interpellant les parties concernées sur l'importance et la nécessité des réformes proposées dans le cadre d'une approche fondée sur un dialogue et une communication permanents.

Alors que des interlocuteurs ont considéré que la réforme des systèmes administratifs fait partie intégrante de la réforme des systèmes éducatifs pour donner au secteur la flexibilité et l'efficacité nécessaires à son développement, d'autres ont souligné que le processus éducatif était un outil permettant d’atteindre une fin à double sens: la transmission de l'héritage et des acquis d’une part, et la transformation et le développement de l’autre.

S'agissant de la qualité de l'éducation et de ses résultats, les intervenants ont estimé que de nombreux diplômes obtenus ne répondent pas malheureusement aux besoins du marché, se demandant comment "apporter des changements pour faire acquérir aux étudiants les capacités requises, alors que 35% de ces habiletés seraient dépassées peu de temps après".

D'autres intervenants ont souhaité attirer l'attention sur les difficultés rencontrées par certains pays, pour des raisons sécuritaires ou économiques, pour réunir les conditions appropriées à une éducation suffisamment efficace de manière à atteindre les objectifs escomptés.

A cet égard, le porte-parole du secteur de l’éducation en Palestine a rappelé les répercussions de l’occupation et son impact désastreux sur le système éducatif, les difficultés de construction d’écoles et de financement, ainsi que les problèmes liés aux donateurs et à la gestion de ces subventions.

Les travaux du Sommet “Wise” ont démarré mercredi avec une session ayant enregistré plusieurs interventions en présence de Sheikha Moza Bint Nasser, présidente de la Fondation du Qatar pour l'éducation, la science et le développement communautaire, en plus de plusieurs personnalités politiques et scientifiques, d'intellectuels, de professionnels de l’éducation et de décideurs de plusieurs pays.

Lors de cette séance, le prix WISE 2019 a été décerné à Larry Rosenstock, auteur de l'Initiative High Tech 2019, pour sa contribution à l'amélioration de la qualité de l'éducation et à un modèle d'apprentissage innovant qui aide les apprenants à réussir en dépit de leurs contextes sociaux et économiques.

Les lauréats des prix WISE de cette année ont été annoncés au cours d'une soirée spéciale. Les projets lauréats, qui font partie des 481 proposés, traitent de problèmes éducatifs urgents, tels que les moyens novateurs de financer l'éducation, l'accès à l'éducation dans les régions isolées, la promotion de l'éducation codée, l'offre de programmes pour la petite enfance, le renforcement de la sécurité des enfants et la mise en place d’une éducation centrée sur les habiletés scientifiques.

MAP 21/11/2019