19 °C Broken clouds Rabat

Actualités
Jeudi 4 Avril 2013

Les recommandations contenues dans le Livre blanc pour la promotion de la presse électronique visent à prémunir le climat de liberté

Synthèse vocale
Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, M. Mustpha El Khalfi

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, M. Mustpha El Khalfi, a indiqué, jeudi à Rabat, que les recommandations contenues dans le Livre blanc pour la promotion de la presse électronique marocaine visent à prémunir le climat de liberté et à renforcer la présence numérique au Maroc .

S'exprimant lors d'une conférence de presse organisée au siège du ministère de la Communication pour la présentation dudit Livre, M. El Khalfi a fait savoir que ces recommandations s'inscrivent aussi dans le cadre de l'évaluation de la Stratégie Maroc Numeric dans la perspective de développer le contenu numérique au Maroc .

Le Livre blanc est le fruit d'un long processus de concertation qui a été lancé le 10 mars 2012 à l'effet d'examiner les questions intéressant la presse électronique marocaine, et plus particulièrement les questions juridiques, le modèle économique, les compétences et les techniques de la presse électronique, ainsi que la déontologie de la profession et la propriété intellectuelle.

Le ministre de la communication a mis en avant le rôle joué par la presse électronique dans la promotion de la présence numérique du Royaume, ainsi que ses progressions continues dans le classement des rapports internationaux concernés par la liberté d'édition et d'expression sur internet.

Il a également souligné que le Royaume a fait de avancées considérables dans le domaine de la liberté de l'internet et de la presse électronique, à tel point que la problématique de la reconnaissance juridique est devenue dépassée .

Le ministre a relevé dans ce sens que le projet de loi régissant la presse électronique est fin prêt et sera présenté par la comité scientifique de concertation sur le code de la presse et de l'édition.

Il a par ailleurs salué l'approche participative et la concertation élargie adoptées par le ministère et le comité scientifique qui a élaboré le livre, rappelant dans ce cadre la journée d'étude sur la presse électronique qui a été organisée par le ministère le 10 mars de l'année dernière à laquelle ont pris part quelque 500 participants des différentes villes du Royaume, et près de 250 sites d'information.

Pour sa part, le président de la commission chargée de l'élaboration du cadre juridique et du Livre blanc pour la promotion de la presse électronique au Maroc, Abdelwahab Errami, a fait savoir que l'avant-projet de loi sur la presse électronique a obéi à deux principales orientations, à savoir que la liberté de la presse électronique est préservée par la Loi (pas de contrainte juridique en ce qui concerne la déclaration), et que la reconnaissance juridique (carte de presse, obtention de l'aide publique prévue dans le contrat-programme pour la qualification de l'entreprise de presse).

Il a ajouté dans un exposé que le Livre blanc est divisé en deux grandes parties dont la première traite des défis auxquels fait face la presse électronique marocaine et la seconde renferme des recommandations.

M. Errami a expliqué que les cinq axes développés dans la première partie se rapportent au défi technologique, au défi économique, au développement du contenu, à la déontologie de la profession, et au défi de la formation, alors que les recommandations, au nombre de cinq dans la seconde partie du Livre, concernent la qualification technologique, la qualification économique, le développement du contenu, la promotion de la déontologie de la profession et le renforcement de la formation.

La commission, a-t-il souligné, a veillé à ce que les recommandations élaborée soient en phase avec le contexte marocain, et qu'elles soient en relation avec les défis examinés dans le Livre, applicables et impartiales.

M. Errami, professeur à l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), a rappelé dans ce sens les activités et les étapes de dialogue et de concertation qui ont débouché sur la réalisation de ce Livre, notamment la journée d'étude du 10 mars 2012, la journée de concertation sur la première mouture du projet de loi sur la presse électronique (12 octobre 2012),

la distribution d'un formulaire concernant le contenu de l'avant-projet de loi sur la presse électronique aux sites d'information au Maroc et sa publication sur le site internet du ministère de la Communication,

Il a souligné, au sujet de la réaction des sites d'information, que la commission a reçu 155 réponses qui reflètent leurs observations et leurs suggestions.

La commission chargée de l'élaboration du cadre juridique et du livre blanc pour la promotion de la presse électronique marocaine est composée de neuf membres, et la préparation du livre a nécessité un travail rigoureux de six mois.