24 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mardi 15 Mai 2018

L'examen multidimensionnel de l'OCDE, une opportunité pour enrichir le débat sur le renouvellement du modèle de développement du Royaume

Synthèse vocale
L'examen multidimensionnel de l'OCDE, une opportunité pour enrichir le débat sur le renouvellement du modèle de développement du Royaume

L'examen multidimensionnel du développement au Maroc, réalisé par le centre de développement de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), constitue une opportunité pour enrichir le débat en cours sur le renouvellement du modèle de développement du Maroc de manière à lui permettre de surmonter les difficultés, de parer aux lacunes et de rejoindre le club des pays émergents, a assuré, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.

Intervenant lors d'une rencontre consacrée à la présentation des résultats de cet examen, réalisé en coordination avec le département du Chef du gouvernement et la participation de plusieurs acteurs actifs dans les domaines économique et social des secteurs public et privé, M. El Othmani a relevé que les recommandations issues de cet examen permettront d'améliorer le contenu et la gouvernance des politiques publiques en termes d'amélioration du capital humain, de renforcement de la compétitivité économique, de garantie des politiques et programmes publics, de rationalisation du rôle de l’État et de renforcement de la culture du suivi et d'évaluation.

Cet examen, a-t-il ajouté, est une contribution qualitative qui a permis de mettre en avant les réalisations du Royaume dans une série de politiques et de programmes, dont l'appui à l'initiative privée, l'investissement dans les infrastructures et la mise en œuvre des politiques sociales ciblant les groupes vulnérables.

M. El Othmani a, en outre, relevé que cet examen est une opportunité pour identifier les lacunes qui doivent être traitées, particulièrement celles liées au développement humain et à la réduction des inégalités sociales et spatiales, en saluant le contenu de cet examen, la pertinence des sujets abordés et la qualité du travail effectué par les experts du centre de développement de l’OCDE en collaboration avec leurs homologues du Royaume du Maroc.

Conscient des défis, le Royaume poursuit ses efforts en vue de réaliser une croissance plus inclusive, en favorisant une meilleure inclusion des citoyens et l’octroi d’une position privilégiée à la dimension régionale dans la politique d'investissements.

De son avis, les gains réalisés par le Royaume et les réformes consenties pour améliorer le cadre de l'investissement ont permis d'améliorer l'attractivité de l'économie marocaine comme en témoigne l'amélioration du classement du Maroc dans divers rapports internationaux dont le rapport "Doing Business" et celui du Forum économique mondial.

Et d’ajouter que cette amélioration a permis d’élever le niveau de l'investissement et de la croissance économique, de poursuivre la diversification du tissu productif national et de mieux s’intégrer dans les chaînes de valeur mondiales, en particulier dans des domaines prometteurs et à forte valeur ajoutée comme l'industrie de l'automobile, l'aviation, l'industrie alimentaire et les énergies renouvelables.

"Je suis confiant que les réformes que nous avons accumulées nous permettront d'évaluer avec confiance notre modèle de développement afin d'accompagner les transformations politiques, économiques, sociales et démographiques que connaît le Maroc", a-t-il dit, en affirmant que le pari actuel est de s’engager dans cette orientation en cumulant tout ce qui est positif et en soumettant des solutions et des propositions pour surmonter les défis auxquels fait face le Royaume dans un environnement international marqué par de rapides changements tant économiques que politiques.

D’autre part, le chef du gouvernement a relevé que cet examen s’inscrit dans le cadre d’une relation de coopération et de liens étroits entre le Maroc et l'OCDE, en particulier grâce au programme régional, adopté en 2015 par le Royaume et l'OCDE dans l’objectif de réaliser une convergence qualitative entre les deux parties.

Cette rencontre, à laquelle ont participé des membres du gouvernement, des responsables de l'OCDE, ainsi que des représentants de plusieurs secteurs ministériels et d’institutions nationales, a été marquée par la présentation des résultats de l’examen multidimensionnel du développement du Maroc par le directeur du Centre de l’OCDE, Mario Bizina, et le chef de la division des projections régionales, Jean Relander.

L’examen multidimensionnel du développement au Maroc, entamé en février 2016, et a été couronné par la présentation de deux rapports: le premier, présenté en juillet 2017, s’est focalisé sur la dynamique du développement du Maroc et le second, présenté lundi, analyse les principales contraintes énoncées dans le premier rapport.

Le Maroc est le troisième pays africain à bénéficier d'un Examen multidimensionnel de l'OCDE après la Côte d'Ivoire et le Sénégal.

-MAP-15/05/18