20 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 13 Septembre 2013

L'OCP va créer un fonds de 90 MDH dédié à la recherche autour des phosphates

Synthèse vocale
L'OCP va créer un fonds de 90 MDH dédié à la recherche autour des phosphates

L'Office chérifien des phosphates (OCP) consacrera une enveloppe de 90 millions de dirhams (MDH) à la mise en place d'un fonds pour le financement de projets de recherche autour des phosphates et le financement de bourses de recherche pour les doctorants les plus méritants, a indiqué, vendredi à Skhirat, le Directeur de la Recherche & Développement du Groupe, Abdelaâli Kossir.

"Le fonds dédié à la recherche autour des phosphates sera alimenté dans une première phase par l'OCP à hauteur de 90 MDH, alors que le ministère de l'Enseignement supérieur contribuera par la mobilisation de ses structures de recherche, des moyens du Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST), et l'allocation de bourses pour les doctorants méritants engagés dans le cadre des projets retenus", a expliqué M. Kossir, qui faisait état des grandes recommandations tirées de la première éditions des Assises nationales de la R&D autour des phosphates organisées les 12 et 13 courant à Skhirat. 

Il a également mis l'accent sur le renforcement des moyens des plateformes technologiques à travers l'acquisition des équipements dédiés aux projets retenus et l'introduction de l'enseignement sur le phosphate au niveau des cursus universitaires.

M. Kossir a aussi évoqué les outils et les mécanises susceptibles de réussir la mise en oeuvre des recommandations, en vue de dynamiser la recherche au niveau du Royaume autour des phosphates et de la hisser au niveau des normes internationales.

Il a relevé la création du prix de recherche en phosphates pour la mutualisation des moyens, la création de chaires de recherche pour partager les bonnes pratiques et disséminer les résultats de la recherche et l'organisation d'un congrès bisannuel. 

Par ailleurs, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres (ESRSFC), Lahcen Daoudi, qui a présidé la clôture des Assises, a plaidé pour une dynamisation de la recherche, comme levier de la société du savoir, précisant que les contraintes financières et la lourdeur des procédures administratives ne sont plus de mise.

"L'université doit être la locomotive du changement, de la perception de la science, de l'innovation et de la compétitivité internationale", a relevé M. Daoudi ajoutant que de grands efforts restent à fournir pour relever les défis actuels et futures qui nuisent à la promotion de la recherche scientifique au Maroc.

Dans une intervention similaire, le secrétaire général de l'OCP, Mohamed El Kadiri, a précisé que le Groupe qui amorce une nouvelle ère d'innovation est appelé à assumer une grande responsabilité aussi bien sur l'échelle nationale que mondiale.

"La bataille sur le marché international est ardue. Nous devons réussir à mieux notre mission qui doit passer par l'excellence et une ouverture totale sur le marché international", a relevé M. El Kadiri, notant que le groupe est au centre de la problématique internationale que constitue la sécurité alimentaire.

"Nous sommes à l'écoute, et nous souhaitons bénéficier de l'expertise internationale pour que l'ensemble des mécanismes puissent supporter notre engagement", a relevé le secrétaire général du groupe.

Quelque 500 personnes représentant notamment la communauté scientifique nationale et la diaspora marocaine ont assisté à cet événement de deux jours et participé à des conférences plénières et des ateliers techniques dédiés à la recherche appliquée au secteur des phosphates.

Des ateliers animés par d'éminents chercheurs marocains et des responsables de la R&D au sein du groupe OCP, déboucheront sur un plan d'action pour la mise en place des premiers jalons du partenariat entre l'OCP et le ministère de l'ESRSFC.

Organisées par le ministère de l'ESRSFC et l'OCP, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ces premières assises autour du phosphate traduisent l'engagement des deux parties en faveur de la promotion et de l'essaimage au Maroc d'une R&D aux normes internationales.

- MAP -