22 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mercredi 19 Mars 2014

Réunion du Comité gouvernement/professionnels de suivi des contrats-programmes filières

Synthèse vocale
M. Akhannouch préside l'ouverture de la réunion annuelle du Comité gouvernement/professionnels de suivi des contrats-programmes filières

La plupart des filières agricoles présentent des "marges de progrès réelles et non encore exploitées", a affirmé, mercredi à Skhirat, le ministre de l'agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch. Les résultats "très positifs" obtenus pour ces filières ont été réalisés grâce à l'implication et au dynamisme des professionnels, d'une part, et au soutien de l'Etat, d'autre part, a précisé M. Akhannouch à l'ouverture de la réunion annuelle du Comité gouvernement/professionnels de suivi des contrats-programmes filières (PMO).

Il a fait savoir, toutefois, que l'une des priorités pour les années à venir est la transformation et commercialisation, mettant l'accent sur la nécessité de réorganiser les marchés de gros pour les filières végétales, et les marchés à bestiaux et des abattoirs.

Les objectifs du Plan Maroc Vert, en ce qui concerne le développement des filières, "ne sauraient être atteints sans des organisations fortes", a-t-il affirmé, estimant que le modèle organisationnel qui s'avère le plus efficace est l'interprofession regroupant les opérateurs de chaque maillon de la chaîne de valeur.

Le ministre, qui s'est félicité d'une organisation relativement bonne de l'aval de la plupart des filières agricoles, a déploré "une insuffisance d'organisation des producteurs en associations nationales structurées et actives" pour ce qui est de l'amont productif.

Pour leur part, les représentants des organisations professionnelles des différentes filières agricoles ont souligné l'importance d'opter pour de nouveaux modes de commercialisation et de valorisation des produits en vue de répondre aux exigences d'un marché très compétitif et aux besoins des consommateurs qui deviennent intransigeants.

Ils ont appelé, dans ce cadre, à dynamiser l'amont agricole qui revêt une importance majeure dans la création et la préservation de la valeur ajoutée des produits et le renforcement des capacités des agriculteurs.

Ils ont également plaidé pour une bonne coordination entre les professionnels et les explorateurs en vue d'organiser le marché et réguler l'offre et la demande.

Les ateliers organisés en marge de la réunion ont porté sur l'agrégation et la commercialisation des produits agricoles sur le marché local et à l'export.

(MAP-19/03/2014)