18 °C Correct Rabat

Actualités
Mardi 16 Octobre 2018

M. Aujjar appelle à l'intensification des efforts pour relever les défis auxquels fait face la justice sur les plans local, régional et international

Synthèse vocale
M. Aujjar appelle à l'intensification des efforts pour relever les défis auxquels fait face la justice sur les plans local, régional et international

Le ministre de la Justice, M. Mohamed Aujjar, a appelé, lundi à Marrakech, à l'intensification et à l'unification des efforts pour relever les défis auxquels fait face la justice sur les plans local, régional et international.

Dans une allocution à l'ouverture du 61è Congrès de l'Union internationale des Magistrats (UIM), placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, Président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, M. Aujjar a souligné que les institutions judiciaires dans les différents pays sont constamment appelées à s'ouvrir les unes sur les autres, à communiquer entre elles, et à intensifier et unifier leurs efforts en vue de relever les défis auxquels fait face la justice aux niveaux local, régional et international.

Le ministre a, dans ce sens, exprimé l'ambition de s'ouvrir lors de ce congrès sur les expériences du plus grand nombre de pays "en vue d'enrichir notre expérience cumulée par rapport à celles des autres pays frères et amis, dont les représentants des délégations ou les intervenants en leurs noms présenteront, sans nul doute, des modèles uniques qui permettront aux congressistes d'en tirer les conclusions nécessaires à même de servir de référence dans le cadre des bonnes pratiques en la matière".

Dans ce cadre, il a précisé que ce conclave, marqué par la présence distinguée et de poids de grandes figures des milieux juridique et judiciaire, venues des quatre coins du monde, constitue une occasion propice pour échanger et partager les expériences et expertises, débattre des idées, des opinions et des visions qui s'enrichissent de plus en plus grâce à la différence des systèmes judiciaires, à la diversité des modes culturels et des référentiels de pensée, dans un monde plein d'enjeux et aspirant à un avenir ayant pour fondements la promotion de l'être humain, la préservation de sa dignité, la garantie de sa liberté et la protection de ses droits.

Il a, par ailleurs, passé en revue les multiples chantiers de développement lancés par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui ont pour ultime finalité de mieux servir l'Homme, de protéger sa dignité et de lui garantir les conditions et les moyens d'une vie décente.

M. Aujjar a mis en avant les différents aspects inhérents à ces chantiers de réforme, notamment politique avec la promulgation d'une nouvelle Constitution ayant représenté un saut qualitatif inédit dans la vie politique et permis au Royaume de consolider sa sécurité et sa stabilité dans un environnement régional et international perturbé, et ceux social en vue de réaliser un développement intégré, et des droits de l'Homme avec la consécration du choix national en matière de protection et de promotion des droits humains.

Et de poursuivre que les grands chantiers de réforme ne peuvent donner leurs fruits s'ils ne sont pas accompagnés d'une profonde réforme structurelle et institutionnelle du système de la justice, et encadrés par un arsenal législatif, dont la mise en oeuvre permettra la consécration du principe de la gouvernance dans la gestion et de l'efficience du rendement.

Le ministre a noté que le Maroc a franchi de grands pas dans ce processus, en mettant en application plusieurs principes constitutionnels prévus par la Loi fondamentale, avec à leur tête l'indépendance du pouvoir judiciaire des pouvoirs législatif et exécutif, et la mise en place du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, en tant qu'instance constitutionnelle indépendante, présidée par le Souverain, avec une composition diverse et plurielle, et qui veille à l'application des garanties accordées aux magistrats.

M. Aujjar a également relevé que parmi les principaux chantiers sur lesquels se penche son département, figure celui de la numérisation, ajoutant que la mise en place du tribunal numérique demeure un objectif à atteindre à l'horizon 2021.

Dans ce sillage, il a rappelé que le ministère a élaboré la conception nécessaire à ce sujet et entamé l'exécution de ce projet ambitieux qui constituera, selon le ministre, un saut qualitatif sur la voie de la réforme et un appui solide pour la mise en oeuvre de la gouvernance et de l'efficience judiciaires.

Organisé par l'Amicale Hassania des magistrats et l'UIM, ce congrès se veut une occasion pour le partage des expériences et des expertises et le renforcement des partenariats entre le Maroc et plusieurs pays et grandes organisations internationales.

Au programme de ce conclave, qui se poursuivra jusqu'au 18 courant, figurent des activités, des rencontres et des ateliers portant sur des thématiques d'actualité relatives à la justice et aux défis auxquels fait face l’institution judiciaire à travers le monde dans les domaines civil, pénal, commercial et des droits humains.

MAP 16/10/2018