21 °C Clear sky Rabat

Actualités
Jeudi 20 Juin 2019

M. Benabdelkader:La réforme de l'administration, noyau principal de la promotion des conditions économiques et sociales

Synthèse vocale
M. Benabdelkader:La réforme de l'administration, noyau principal de la promotion des conditions économiques et sociales

Le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohammed Benabdelkader, a afirmé, mercredi à Rabat, que la réforme de l'administration et le développement de sa prestation constituent le noyau de l'amélioration des situations économiques et sociales et d'interaction avec les attentes du citoyen et de l'entreprise.

Dans une allocution en ouverture de la Conférence OCDE-Union européenne sur la gouvernance au sein de l'administration publique au Maroc, M. Benabdelkader a déclaré que l'administration n'était plus simplement un outil de mise en œuvre des politiques gouvernementales et des décisions politiques, mais bien un pilier du changement économique et social et une clé pour la gouvernance démocratique et le développement économique.

Les acquis réalisés dans divers domaines, notamment en ce qui concerne la mise en place de l'Etat de droit, le soutien du développement humain et le renforcement des principes de participation, de pluralisme, de transparence et de lutte contre la corruption, ont permis de consolider les valeurs de la démocratie tout en renforçant les pré-requis pour l'établissement de mécanismes nouveaux et de qualité capables de répondre aux aspirations renouvelées du citoyen marocain, a-t-il souligné lors de cette conférence, qui a été marquée par la présentation d'une étude sur les services administratifs au Maroc.

À cet égard, il a souligné que le ministère s'emploie à mettre en place une stratégie ambitieuse plaçant le citoyen au centre des préoccupations de la fonction publique, conformément à un plan de travail sur la réforme de l'administration visant à instaurer quatre changements, lesquels consistent essentiellement dans l'établissement d'un changement organisationnel de l'administration publique en développant des mécanismes pour introduire les principes généraux de la bonne gouvernance, un changement de procédures à travers un examen des méthodes de la gestion publique, un changement d'éthique par la consolidation des valeurs d'intégrité et de transparence en matière de gestion des affaires publiques et un changement numérique fondé sur les technologies de l'information modernes en tant que mécanisme nécessaire pour l'amélioration des performances administratives.

Il a précisé, dans ce sens, que le gouvernement marocain attache une grande importance à la question de l'amélioration de la qualité des services publics fournis et la considère comme une garantie importante pour l'amélioration des relations de l'administration avec les usagers, notant que le ministère travaille avec un nombre important d'administrations publiques, en partenariat avec le programme "SIGMA-OCDE", sur le diagnostic actuel relatif à la qualité des services publics au Maroc, basé sur une méthodologie précise adoptée dans plusieurs pays.

Par ailleurs, le ministre a expliqué que ce diagnostic repose sur l'analyse de quatre grands axes, à savoir l'élaboration d'une stratégie centrée sur le citoyen, la garantie d'un cadre approprié pour l'amélioration continue des services publics, la mise en place de mécanismes de mesure et de suivi de la qualité des services publics et la garantie de l'accès aux services publics.

M. Benabdelkader a aussi appelé à concerter les efforts et à coordonner les initiatives entre les différentes administrations publiques dans l'objectif d'adopter et d'exécuter les recommandations issues de cette étude qui veille à assurer l'amélioration des relations de l'administration et des usagers.

L'organisation de cette conférence vient répondre à la demande faite en 2018 à SIGMA, initiative conjointe de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et de l'Union européenne (UE), avec un financement important de l'UE, pour l'évaluation des prestations de services administratifs au Maroc et soutenir ainsi les services de la Commission européenne dans l'amélioration de ses programmes d'assistance financière consacrés à la réforme de l'administration publique.

Ce rapport permettra de mettre en évidence les progrès accomplis récemment par l'administration publique au Maroc à travers une prestation de services de qualité aux citoyens et aux entreprises, en plus d’identifier les secteurs dans lesquels les services de la Commission européenne pourraient apporter un soutien supplémentaire.

Cette conférence a été marquée, entre autres, par la présence de hauts responsables, de représentants de l'OCDE et des pays de l'UE au Maroc et de bénéficiaires des projets de l'UE.

-MAP-19/06/19