15 °C Heavy rain Rabat

Actualités
Lundi 7 Octobre 2019

M. Benchamach s’entretient à Marrakech avec les présidents de l’AP-OSCE et d’institutions parlementaires africaines

Synthèse vocale
M. Benchamach s’entretient à Marrakech avec les présidents de l’AP-OSCE et d’institutions parlementaires africaines

Le Président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach, a eu, vendredi à Marrakech, une série d’entretiens avec les présidents de l’Assemblée Parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (AP-OSCE) et d’institutions parlementaires africaines.

Ainsi, M. Bechamach s’est entretenu respectivement avec le Président de l’AP-OSCE, George Tsereteli, le Président de l’Union Parlementaire Africaine (UPA), Alassane Bala Sakande, et celui du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Moustapha Cisse Lo.

Les entretiens entre le président de la Chambre des Conseillers et ses interlocuteurs européen et africains ont porté notamment sur le renforcement de la coopération parlementaire entre leurs institutions respectives et ce, à la lumière des différents défis transfrontaliers et problématiques qui se posent aujourd’hui avec acuité.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ces entrevues, M. Benchamach a indiqué que la Chambre des Conseillers a veillé, en accueillant à Marrakech les travaux de la session d’automne de la 18ème Assemblée Parlementaire de l’OSCE, à établir “un pont” entre les Continents européen et africain, comme en témoigne la participation à cette session des présidents de deux institutions parlementaires africaines, à savoir l’UPA et le parlement de la CEDEAO.

Cette session d’automne offre l’opportunité de discuter et de débattre de nombre de défis transfrontaliers qui figurent à son ordre du jour, aussi bien ceux relatifs aux menaces sécuritaires et terroristes et aux dérèglements climatiques, qui touchent le Continent africain comme le reste du monde, que ceux inhérents à la question migratoire, a-t-il précisé.

Tous ces défis et ces problèmes, a-t-il insisté, ne peuvent être relevés ou réglés par un seul pays quels que soient les ressources dont il dispose.

Il a ainsi souligné que la participation de responsables parlementaires africains à ce conclave vise la concrétisation d’une “vision partagée” permettant l’intensification des efforts pour relever ces défis qui exigent une action de longue haleine et une coopération agissante, telles que mentionnées dans les différents rapports et analyses publiés par les centres d’études à travers le monde.

Rappelant que le Maroc jouit aujourd’hui d’une place de choix dans le cadre des partenariats tissés avec les pays membres de l’OSCE ou avec ceux du Continent africain où il se trouve profondément ancré, M. Benchamach a affirmé que le Royaume assume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, le rôle de “pont entre les deux Continents européen et africain afin d’unifier les efforts pour faire face aux différents enjeux et défis qui nous interpellent”.

Et de poursuivre que l’institution législative marocaine a réalisé un “précieux acquis” dans le cadre des rapports privilégiés qu’elle entretient avec cette prestigieuse Organisation européenne, en ce sens que le parlement marocain, qui jouit du statut de “partenaire pour la coopération” a réussi à accéder à un statut plus avancé à la faveur de la force de l’action et du partenariat distingué et solide tissé avec l’OSCE.

Le Continent européen considère le Maroc comme “partenaire clé et stratégique” dans le règlement des questions qui se posent aujourd’hui, a-t-il noté, soutenant que l’organisation de la session d’automne de l’AP-OSCE, pour la première fois au Maroc et sur le sol africain, vient conforter la place et le rayonnement du Royaume à l’échelle internationale et ce, grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi concernant toutes les questions d’actualité qui feront l’objet des débats et des échanges lors de ce conclave de grande envergure (extrémisme, terrorisme, immigration irrégulière, changements climatiques…).

La Chambre des Conseillers accueille, du 4 au 6 octobre à Marrakech, la session d’automne de la 18ème Assemblée Parlementaire de l’OSCE, sous le thème “la promotion de la sécurité en Méditerranée : rôle de l’OSCE et de ses partenaires”.

Cet événement phare représente une étape nouvelle dans la consolidation du statut de “partenaire pour la coopération” dont jouit l’institution législative marocaine auprès de l’Assemblée où siègent 57 parlements membres.

La 18ème session de l’AP-OSCE sera marquée notamment par la présentation de l’expérience marocaine en matière de lutte contre l’extrémisme, ainsi que par des discussions sur la promotion de la sécurité dans la région méditerranéenne et les défis liés au développement économique, aux changements climatiques et à la migration.

-MAP-06/10/19