24 °C Clear sky Rabat

Actualités
Vendredi 12 Mai 2017

M. Boussaid : les indicateurs de la conjoncture au début de cette année font état d'une situation positive de l’économie nationale

Synthèse vocale
M. Boussaid : les indicateurs de la conjoncture au début de cette année font état d'une situation positive de l’économie nationale

Les indicateurs de la conjoncture au début de l'année en cours font état d'une situation positive de l’économie nationale, a affirmé, vendredi à Rabat, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaïd.

S’exprimant lors d’une séance consacrée à la réponse aux différentes interventions formulées par les groupes parlementaires sur le projet de la loi de Finance 2017, M. Boussaïd a souligné que les réformes structurelles mises en œuvre par le gouvernement, notamment la caisse de compensation, la réforme fiscale et la gouvernance institutionnelle, permettront de réaliser les équilibres financiers et d'accroître l'efficacité et la transparence des finances publiques.

Ces différentes réformes visent également à instaurer les principes de la justice fiscale et à développer les multiples stratégies sectorielles, en vue d’atteindre les objectifs tracés en matière de croissance économique, d’emploi, de promotion de l’enseignement, de la santé et de la lutte contre les disparités, a-t-il relevé. 

Le ministre a indiqué que le regain de la confiance dans l’économie nationale et la réalisation des équilibres macro-économique constituent un appui aux réformes et aux chantiers sectoriels au niveau socio-économique, notant que le gouvernement poursuivra ses efforts en matière d’investissement public, selon une nouvelle approche basée sur la sélection des projets à effet direct sur la croissance économique. 

Il a, ainsi, souligné que ces efforts reposent notamment sur le soutien de l’offre productive des secteurs dédiés à l’exportation, à haute valeur ajoutée et producteurs de richesse, à travers la mise en œuvre du plan d'accélération industrielle, l’appui au plan Maroc vert, la promotion des investissements et la compétitivité de l'économie nationale.

Concernant la réforme de l’enseignement, M. Boussaïd a affirmé que le gouvernement poursuivra le soutien du secteur, à travers l'adoption d'une politique efficiente dans la gestion des ressources financières, la répartition équilibrée des ressources humaines en harmonie avec les objectifs tracés par la vision stratégiques 2015-2030 et l’encouragement de la recherche scientifique, l’innovation et l’intégration économique, sociale et culturelle des jeunes. 

Le ministre a, par ailleurs, jeté la lumière sur l’intérêt particulier porté au secteur de la santé, relevant que le budget alloué à la réforme de ce secteur (14 MMDH) permettra de mettre en œuvre les programmes relatifs à la réhabilitation des infrastructures, les équipements sanitaires, l’amélioration de l’accueil et des conditions d’hospitalisation. 

(MAP-12/05/2017)