21 °C Correct Rabat

Actualités
Jeudi 20 Septembre 2018

M. El Aaraj insite sur la nécessité de préserver et de valoriser le patrimoine culturel du Royaume

Synthèse vocale
M. El Aaraj insite sur la nécessité de préserver et de valoriser le patrimoine culturel du Royaume

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj a souligné, mercredi à Rabat, la nécessité de préserver et de valoriser le patrimoine culturel du Royaume, en assurant toutes les mesures nécessaires à même de le protéger contre la détérioration ou la disparition.

Intervenant lors d’une leçon inaugurale organisée à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine à l’occasion de la rentrée scolaire 2018-2019, M. El Aaraj a mis en exergue le patrimoine culturel aussi riche que varié, dont regorge le Maroc, citant d’innombrables monuments historiques et sites archéologiques ainsi qu'une collection de musées, inscrits sur la liste du patrimoine immatériel international.

 Ce patrimoine national reflète une profondeur historique et un métissage culturel se composant de plusieurs formes d’expression traditionnelles qu’on retrouve dans plusieurs régions qui préservent encore les valeurs classiques, qui en font leurs identités, a-t-il rappelé.

 Aussi, partant de son engagement à préserver et à protéger ce patrimoine culturel, le ministère a adopté un chantier de réforme structurant fondé sur la création de mécanismes et de nouvelles orientations stratégiques dédiées à la gestion et le développement des différentes composantes de ce patrimoine à l’horizon 2020, à travers l’intégration de la dimension du développement et économique dans les efforts visant l’économie nationale et l’augmentation des recettes des activités liées au secteur.

 Compte tenu de cette orientation, M. El Aaraj relève que le ministère oeuvre sur l'adoption de mesures modernes visant à concrétiser cette réforme juridique, institutionnelle, technique et financière, à travers la préparation d'un projet de loi relatif à la préservation du patrimoine culturel et du double patrimoine (naturel et culturel), afin de remédier aux vides juridiques dans ce domaine.

 Dans ce sens, le ministère envisage de mettre en place deux pôles d'action, à savoir "le Comité national pour le patrimoine culturel" et "la police de protection du patrimoine culturel", de même qu'il compte élaborer un projet de loi sur les trésors humains vivants, dans le but de renforcer les engagements internationaux dans le domaine de la protection du patrimoine et préparer la Charte nationale pour la préservation du patrimoine national.

 M. El Aaraj a par ailleurs souligné que la valorisation du patrimoine national repose sur quatre piliers structurés, faisant savoir que le premier pilier vise à renforcer la protection juridique, en inscrivant de manière permanente les monuments historiques, les sites archéologiques et les éléments du patrimoine immatériel sur la liste du patrimoine national et international.

 Le deuxième pilier vise à renforcer la protection physique du patrimoine culturel, tandis que le troisième s'assigne pour objectif de développer l'infrastructure culturelle et définir les différentes formes du patrimoine culturel.

 Le quatrième est lié, quant à lui, à la nécessité d'activer les processus de sensibilisation et de définition du patrimoine culturel, tout en encourageant les marocains et les étrangers à visiter les monuments historiques et les sites archéologiques.

 Le ministre a en outre noté que les réalisations obtenues au niveau du patrimoine culturel appellent à préserver le patrimoine national des méfaits de la mondialisation, en évaluant les différentes expériences et en assurant la formation continue des employés du secteur.

 Il a aussi souligné la nécessité de s'ouvrir sur le secteur privé compte tenu son rôle prépondérant dans la préservation du patrimoine national.

 Cette rencontre qui a vu la participation de plusieurs universitaires, professeurs, chercheurs et étudiants intéressés par le patrimoine culturel matériel et immatériel, a été l’occasion d'évoquer les efforts consentis en vue de préserver cette richesse naturelle et historique.

MAP-20/09/2018