12 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mardi 2 Juillet 2013

M. Ghellab s'entretient avec le président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français

Synthèse vocale
M. Ghellab s'entretient avec le président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français

Le président de la Chambre des représentants Karim Ghellab a eu, lundi à Rabat, des entretiens avec le président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français, Christian Cambon, en visite actuellement dans le Royaume.

Au cours de cette entrevue, les deux parties ont passé en revue les réformes engagées par le Maroc, grâce auxquelles, selon M. Cambon, le Maroc a "conduit une expérience très originale", qui a été "couronnée par l'adoption d'une nouvelle Constitution en phase avec les aspirations populaires".

"La France suit avec une grande attention ce qui se passe dans la rive Sud de la Méditerranée, en particulier au Maroc dont le vaste chantier de réformes a débouché sur l'adoption d'une constitution régissant, de manière exemplaire, les rapports entre les pouvoirs publics", a déclaré M. Cambon à la presse à l'issue de cet entretien.

"Nous encourageons les réformes accomplies par le Royaume", notamment dans la foulée des agitations sévissant dans les régions arabe et maghrébine, a-t-il ajouté.

Au demeurant, "il convient de comprendre ce que vit le Maroc mais surtout d'apporter tout le soutien nécessaire à l'aboutissement de ses approches réformistes", a-t-il encore noté.

Pour sa part, Josette Durrieu, vice-présidente de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées au Sénat français, elle a précisé, dans une déclaration similaire, que cette visite s'inscrit dans le cadre de la préparation d'un rapport sur les pays de la rive Sud de la méditerranée et sur les Etats maghrébins à titre particulier.

"Nous voudrions que le Maroc demeure un véritable havre de stabilité dans le monde arabe et au maghreb", a dit Mme Durrieu, soulignant que les "réformes lancées ne peuvent que consacrer cette donne".

"Nous sommes là pour aider le Royaume à poursuivre ses efforts de développement afin de transcender les difficultés inhérentes à l'emploi, l'éducation, la formation et la santé", a-t-elle conclu.

- MAP -