21 °C Correct Rabat

Actualités
Jeudi 13 Mars 2014

Le gouvernement décide d'interagir rapidement et efficacement avec les propositions du CNDH et de ses délégations régionales

Synthèse vocale
Le gouvernement décide d'interagir rapidement et efficacement avec les propositions du CNDH et de ses délégations régionales

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a décidé d'"interagir rapidement" et de "répondre efficacement" aux plaintes et propositions émanant du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et de ses délégations régionales au niveau national, particulièrement celles des provinces du sud du Royaume, à Laayoune, Dakhla et Tan-Tan, indique un communiqué lu par le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi.

A ce propos, le conseil de gouvernement a suivi un exposé des ministres de l'intérieur et de la justice et des libertés sur le bilan et les perspectives de la coopération entre le gouvernement et le CNDH, en tant qu'institution constitutionnelle qui joue un rôle important et essentiel pour garantir la protection et le respect des droits de l'Homme au plan national.

Le gouvernement a décidé, en outre, d'établir des points de liaison permanents et de désigner des interlocuteurs au sein des ministères concernés par ces plaintes, tout en fixant un délai maximum de trois mois pour répondre à ces plaintes. Le gouvernement oeuvrera pour publier les réponses à ces plaintes au nombre de 50.000, ajoute-t-on.

Sur un autre registre, le ministre de la communication a rappelé que le Maroc a présenté un rapport sur la nouvelle politique migratoire à l'occasion de la réunion du Conseil des droits de l'Homme. 

Au cours de cette semaine, le Royaume a fait un nouveau pas en annonçant qu'il est prêt à accueillir une nouvelle visite du rapporteur spécial de l'ONU chargé de la torture, afin d'examiner les mesures et les réformes prises dans ce domaine, a ajouté le ministre, faisant savoir que le Maroc présentera en mai prochain un bilan de la mise en œuvre des 140 recommandations acceptées à l'occasion de l'examen périodique universel de 2012, sur les 148 suggérées.

Ces orientations ont placé le Maroc dans une position avancée, s'est-il réjoui, soulignant que la décision du gouvernement relative au CNDH, adoptée ce jeudi, intervient dans le cadre d'une politique publique ''volontariste'' qui comprend plusieurs autres mesures.

(MAP-13/03/2014)