23 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Jeudi 20 Juin 2019

Maroc-Andalousie: volonté commune de booster les relations économiques

Synthèse vocale
Maroc-Andalousie: volonté commune de booster les relations économiques

Le Maroc et la région autonome d’Andalousie ont souligné, mercredi à Rabat, leur volonté commune de booster la coopération bilatérale et de lui insuffler un nouvel élan, notamment dans les domaines de l’agroalimentaire, des infrastructures, des énergies renouvelables et de la logistique.

“Certes, l’Espagne est le premier partenaire commercial du Maroc depuis 2012, tant en importations qu’en exportations, et les opportunités et les potentialités de renforcement de ce partenariat sont énormes”, a souligné le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique Moulay Hafid Elalamy, lors de l’ouverture du Forum économique Maroc-Andalousie organisé par la Confédération des employeurs d’Andalousie (CEA) et l’Agence andalouse de promotion du commerce extérieur (EXTENDA) en collaboration avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES), le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique Moulay Hafid Elalamy.

“Nous sommes des marchés pour nos opérateurs réciproques mais qui ne sont pas suffisants, parfois, pour des entreprises encore plus grandes”, a dit M. le ministre, relevant que la compétition est globale et planétaire, d’où la nécessité de collaborer et d’élargir davantage la coopération entre le Maroc et l’Espagne pour atteindre des niveaux plus élevés.

L’Espagne, a poursuivi M. Elalamy, a développé un tissu économique extrêmement fort avec des potentialités exceptionnelles et le Maroc a tissé, de son côté, des relations commerciales et industrielles qui prennent une ampleur intéressante, notamment dans les secteurs de l’aéronautique et de l’automobile, relevant que les deux pays peuvent, les uns les autres, devenir plus compétitifs et gagner plus de marchés à l’international.

De son côté, le président de la Junta (gouvernement autonome) de l’Andalousie, Juan Manuel Moreno, a rappelé que le Royaume est un “partenaire stratégique et un allié préférentiel pour l’Andalousie”, exprimant sa satisfaction de sa visite qui “se veut une nouvelle page dans l’excellente relation unissant les deux parties”.

“Le Maroc, Sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a réussi de se positionner comme un pays stratégique clé dans le continent africain”, a t-il dit, affirmant que cette position offre de grandes opportunités d’investissements en Afrique pour les entreprises espagnoles installées au Maroc.

Par ailleurs, M. Moreno Bonilla a fait savoir que cette rencontre Maroc-Andalousie a atteint un record avec la participation d’environ 60 entreprises andalouses de renom qui se sont déplacées et un total de plus 200 entreprises marocaines et espagnoles et de centaines de professionnels qui ont une grande expérience sur les deux marchés.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Espagne au Maroc, Ricardo Diaz-Hochleitner Rodriguez, a indiqué que le Royaume est “un grand partenaire économique et commercial de l’Espagne”, se félicitant des bonnes relations unissant les deux pays.

Mettant en avant des chiffres appuyant l’excellente relation entre les deux pays, le diplomate a rappelé que le Royaume est le deuxième partenaire d’Espagne, hors UE et après les États-Unis, que plus de 41% des exportations marocaines vers l’UE sont destinées à l’Espagne, alors que les exportations espagnoles représentant plus de 35% de l’ensemble des exportations vers le Maroc.

S’agissant de l’Andalousie, l’Ambassadeur a souligné qu’elle n’est pas seulement l’une des régions autonome la plus peuplée, mais aussi la plus importante sur le plan économique et constitue la porte d’entrée pour le Maroc vers l’UE, ajoutant qu’elle est pionnière dans les secteurs d’énergies renouvelables, de l’aéronautique ainsi qu’en recherche et développement dans le secteur agroalimentaire.

De son côté, le président de la CGEM Salaheddine Mezouar s’est félicité de l’excellence des relations fortes et anciennes qui perdurent dans le temps avec la même intensité entre le Maroc et l’Espagne, particulièrement avec l’Andalousie.

“La relation Maroc-Espagne est excellente sur le plan politique”, a t-il poursuivi, faisant part de son ambition d’aller encore plus loin sur le plan économique, en créant les mécanismes et les outils adéquats à même de structurer une démarche et d’encourager les co-investissements, l’instauration et l’accompagnement de projets concrets.

M. Mezouar a, en outre, souligné que le Royaume, en tant que premier investisseur en Afrique de l’Ouest et second investisseur africain sur le continent, dispose d’une véritable profondeur africaine, notant que les entreprises marocaines ont une expérience riche dans le continent où ils ont réussi un ensemble de projets d’investissements.

“Cette connaissance de l’environnement des affaires, ce know-how nous souhaitons le mettre à la disposition des entreprises andalouses pour aller ensemble vers le continent Africain afin de réaliser des projets concrets en direction de ce continent”, a-t-il assuré.

“Les entreprises andalouses disposent d’une expertise certaine et d’une culture méditerranéenne qui peut s’adapter au contexte et à l’environnement des affaires en Afrique, au vu des similitudes et des complémentarités entre ces deux régions”, a t-il ajouté.

Au menu de ce forum économique Maroc-Andalousie plusieurs panels de discussions, notamment sur l’environnement des affaires au Maroc et en Andalousie, les aspects juridiques, fiscaux et financiers au Maroc et en Andalousie, ainsi que trois tables sectorielles sur le développement agricole et l’Agro-industrie, les perspectives pour le secteur de la construction, des infrastructures, des énergies renouvelables ainsi que du secteur de la logistique.

-MAP-19/06/19