12 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 27 Février 2015

Ministère de l'Intérieur : les demandes d'allocation pour veuves en situation de précarité doivent être déposées auprès des annexes administratives du lieu de résidence des concernées

Synthèse vocale
Ministère de l'Intérieur : les demandes d'allocation pour veuves en situation de précarité doivent être déposées auprès des annexes administratives du lieu de résidence des concernées

Le ministère de l'Intérieur a annoncé, jeudi, que les demandes pour bénéficier de l'allocation pour les veuves en situation de précarité ayant à charge des enfants scolarisés doivent être déposées au siège du caïdat ou auprès des annexes administratives du lieu de résidence des concernées, et ce par souci de proximité.

Le ministère indique, dans un communiqué, que conformément au décret N 2.14.791 en date du 11 Safar 1436 de l'Hégire correspondant au 4 décembre 2014, relatif aux aides directes aux veuves en situation de précarité ayant à charge des orphelins et qui fixe les conditions et les critères que doivent remplir les bénéficiaires, ainsi que le montant des allocations et les modalités de versement, il a été décidé que les demandes pour bénéficier de ces aides doivent être déposées au siège du caïdat ou de l'annexe administrative du lieu de domicile des concernées.

Cette initiative a été décidée dans le cadre de la facilitation de la procédure de dépôt des demandes et par souci de proximité, souligne le communiqué. Un récépissé sera délivré immédiatement aux intéressées dès dépôt de leurs demandes, précise le ministère.

Le décret relatif aux aides directes aux veuves en situation de précarité ayant à charge des orphelins scolarisés âgés de moins de 21 ans ou en situation de handicap fixe à 350 DH le montant de l'allocation pour chaque enfant à condition que le montant global mensuel ne dépasse pas 1050 DH (dans la limite de trois enfants) et sans la possibilité de cumuler ce soutien financier avec toute autre aide qu'elle qu'en soit la nature (bourses scolaires, aide fournie dans le cadre du programme 'Tayssir'', ou avec une pension, allocation familiale, ou aide directe payée par le budget de l'Etat ou par les budgets des collectivités territoriales, des établissements ou toutes autres institutions publiques).

La Caisse nationale de retraites et d'assurances (CNRA) sera chargée de payer cette allocation sur la base d'une liste de bénéficiaires préparée par la commission provinciale de soutien directe aux veuves en situation de précarité et ce, après son approbation par la commission centrale permanente. Ces deux commissions ont été créées à cet effet dans le cadre du décret précité.

(MAP-26/02/2015)