16 °C Cloudy Rabat

Actualités
Lundi 17 Février 2020

Mme Bouayach souligne les ''grands progrès’’ cumulés par le Maroc en démocratie

Synthèse vocale
Mme Bouayach souligne les ''grands progrès’’ cumulés par le Maroc en démocratie

La présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach, a souligné samedi à Fès les ‘’grands progrès’’ cumulés par le Maroc en matière de démocratie et de droits de l'Homme au cours des deux dernières décennies.

‘’Cette pratique est devenue une réalité vécue’’, a dit Mme Bouayach, qui s’exprimait lors d’une conférence sous le thème ‘’droits de l'homme et libertés individuelles’’, initiée par l'école supérieure HEM-Fès dans le cadre de son programme ‘’Université citoyenne’’.

Selon elle, le Maroc a entrepris dans ce cadre des ‘’initiatives fondatrices’’, à travers la création de l'instance équité et réconciliation (IER) et l’élaboration du Rapport général du cinquantenaire sur le développement humain, qui a mis l’accent sur les diverses réalisations sociales et économiques durant un demi-siècle.

L’examen de nombreux indicateurs et réalisations reflète les multiples progrès accomplis par le Maroc, qui sont renforcés par un arsenal de réformes constitutionnelles, législatives et institutionnelles, a ajouté la présidente du CNDH, notant que ces indicateurs ont mis en place les mécanismes nécessaires pour consacrer les pratiques démocratiques et les droits de l'Homme.

Elle a aussi fait remarquer que ‘’le développement des mécanismes nécessaires à la démocratie et aux droits de l'homme a généré une nouvelle donne, élargissant le champ des manifestations’’, mettant l’accent sur l’extension de l’exercice citoyen des libertés d'expression.

S’agissant des libertés individuelles, Mme Bouayach a noté que la proposition du CNDH sur cette question ‘’ne porte pas atteinte aux mœurs ou à l'ordre public, mais elle est venue contribuer au renforcement du système de protection, de développement et de prévention lié à ce type de libertés’’.

Concernant le rôle du Conseil, Mme Bouayach a précisé qu’il s’agit d’une ‘’institution constitutionnelle dont la mission est de faire état de ce qui se passe dans la société et de le formuler sous forme de propositions, de rapports et d’initiatives’’, relevant que le CNDH est considéré comme la ‘’conscience de l'Etat de droit’’.

MAP 16/02/2020