16 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mardi 10 Décembre 2019

Mme El Moussali présente à Istanbul les réalisations accomplies par le Maroc dans le domaine du développement social

Synthèse vocale
Mme El Moussali présente à Istanbul les réalisations accomplies par le Maroc dans le domaine du développement social

La ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali, a présenté lundi à Istanbul en Turquie, les réalisations importantes accomplies par le Maroc dans le domaine du développement social. Intervenant à l'ouverture de la première conférence ministérielle sur le développement social dans les pays de l'Organisation de coopération islamique (OCI), Mme El Moussali a souligné que les efforts soutenus du Maroc s'inscrivent dans le cadre d'une approche qui place l'Homme au centre de cette attention pour asseoir les bases d'un développement équitable et durable.

La ministre a également affirmé que ces efforts sont basés sur une volonté nationale commune sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ajoutant que le gouvernement oeuvre à les concrétiser selon une approche participative avec les différents acteurs, dont les institutions nationales, les associations de la société civile et le secteur privé.

Soulignant l’intérêt particulier qu'accorde le Maroc pour doter la famille de toutes les garanties nécessaires pour assurer sa protection économique, sociale et juridique, en ce sens qu'elle constitue le noyau de la société et son véritable pari, la ministre a rappelé l'engagement du Royaume dans le processus des réformes législatives, économiques, sociales et juridiques, et mis l'accent sur la constitutionnalisation de la notion de la famille basée sur le mariage légal qui est le fruit des différentes réformes juridiques lancées par le Maroc depuis 2004.

Mme El Moussali a indiqué que la mise en oeuvre du Code de la famille a permis de réduire progressivement plusieurs aspects de l'injustice qui affectaient ses composantes, ce qui a permis de rétablir la confiance en l'institution du mariage.

Parallèlement à ces réformes, le Maroc a renforcé le cadre juridique et institutionnel en soutien à la famille à travers l'adoption de politiques publiques visant à préserver la cohésion de la famille, en particulier le plan gouvernemental pour l'égalité "Ikram", les politiques publiques intégrées pour la protection de l'enfance et la promotion des droits des personnes handicapées et des personnes âgées, a-t-elle poursuivi.

En plus de ces réformes, le Maroc a lancé plusieurs programmes sociaux structurants pour assurer la protection sociale des différents groupes, a rappelé la ministre, citant notamment l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le Fonds de solidarité familiale, le Fonds de soutien à la cohésion sociale et le programme de soutien aux veuves prenant en charge des enfants orphelins.

Ces différents chantiers nationaux, a-t-elle indiqué, coïncident avec le grand chantier de la refonte du système de la protection sociale sur lequel s'attelle actuellement le Maroc avec pour objectif d'élaborer un système intégré et efficace basé sur le développement et l'amélioration des politiques et programmes adoptés, de procéder à un examen approfondi et global des méthodes de gestion et de financement dudit système dans le sillage de l'adoption d'un nouveau modèle de développement, et de poursuivre la mise en œuvre de la stratégie nationale de l'émigration et de l'asile afin de permettre aux migrants établis au Maroc de bénéficier de tous leurs droits prévus par les conventions internationales.

Mme El Moussali a également affirmé que les développements et les réalisations accomplis par le Maroc doivent être soutenus à travers l'adoption d'une vision holistique où la dimension juridique se confond avec celle des valeurs, les efforts nationaux avec les expériences des pays membres de l'OCI, le but étant de créer un bloc de soutien à la famille et aux valeurs communes.

Après avoir salué l'approbation d'une stratégie visant à renforcer la famille et l'institution du mariage au niveau de l'OCI, la ministre a appelé à adopter une stratégie unifiée pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable selon une approche familiale, estimant que malgré les acquis accomplis dans le processus de l'action commune pour réaliser le développement durable, le développement social restera un chantier ouvert pour davantage d'efforts afin de permettre à la famille de jouer pleinement le rôle qui est le sien.

La conférence, à laquelle le Maroc a participé avec une importante délégation comprenant notamment l'ambassadeur du Maroc en Turquie, Mohamed Ali Lazrak, et le consul général du Royaume à Istanbul, M'hamed Ifriquine, a examiné trois jours durant les efforts déployés par les Etats membres de l'OCI et ses instances dans le renforcement de l'institution de la famille et du mariage, la protection de l'enfance et d'autres questions relatives aux personnes âgées et aux personnes à besoins spécifiques.

-MAP-09/12/19