25 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 10 Avril 2019

Mme Hakkaoui:La standardisation de la langue des signes, un pas vers l'intégration sociale des sourds

Synthèse vocale
Mme Hakkaoui:La standardisation de la langue des signes, un pas vers l'intégration sociale des sourds

La ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui a souligné, mardi à Rabat, que le projet de standardisation de la langue des signes marocaine vise à intégrer les personnes présentant une déficience auditive dans les domaines social, éducatif et professionnel.

S'exprimant à l'occasion d'une rencontre de concertation initiée par le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social, avec des représentants des départements gouvernementaux, experts et acteurs dans le domaine de la déficience auditive, Mme Hakkaoui a indiqué que le projet s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi-cadre n° 97.13 visant à intégrer les personnes sourdes dans les domaines social, éducatif et professionnel.

Elle a souligné que selon les résultats de la deuxième recherche nationale sur le handicap en 2014, les personnes sourdes au Maroc représentent 15,8% du nombre total de personnes en situation de handicap, mettant en avant les difficultés au niveau de l'accès de cette catégorie aux services de base, ainsi qu'en matière d'intégration sociale, économique et culturelle.

Mme Hakkaoui a, en outre, annoncé la création d'un comité de pilotage composé des départements gouvernementaux concernés par la standardisation de la langue des signes, chargé de suivre le plan de mise en œuvre des différentes composantes du projet. "Cette rencontre constitue également une occasion pour lancer les travaux du comité technique, qui a un rôle central dans le suivi et le soutien du projet", a-t-elle poursuivi.

Cette rencontre vise à examiner les moyens d'élaborer une structure standardisée de la langue des signes marocaine et promouvoir les accessibilités de communication et la réflexion scientifique en vue d'intégrer les enfants sourds dans le système éducatif.

Il s'agit, également, de mettre en perspective une formation professionnelle spécialisée en faveur des traducteurs de la langue des signes marocaine et de mettre en place un programme de formation visant à qualifier les cadres des départements gouvernementaux dans le domaine de la communication en langue des signes. Selon Mustapha El Kettani, secrétaire général du Conseil national des experts assermentés en langue des signes et membre du comité technique du projet, cette initiative du ministère permettra l’institutionnalisation de la langue des signes et constituera une pierre angulaire pour la standardisation et l'unification de la langue des signes marocaine.

Le projet s'assigne pour objectif de former les cadres des établissements gouvernementaux, afin de faciliter la communication et l'intégration de cette catégorie de personnes au sein de la société marocaine, a-t-il déclaré à la MAP.

Lors de cette rencontre, plusieurs thématiques ont été débattues, notamment les initiatives individuelles et collectives pour le regroupement de la langue des signes marocaines et sur les objectifs et les composantes du projet, ainsi que la programmation d'un atelier des membres du comité technique.

-MAP-09/04/19