21 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Lundi 12 Mai 2014

Mme Marouane plaide pour le renforcement de la synergie entre l'Etat et la société civile

Synthèse vocale
Mme Marouane plaide pour le renforcement de la synergie entre l'Etat et la société civile

La matérialisation des dispositions de la Constitution concernant la société civile repose à la fois sur l'Etat et les associations, a affirmé vendredi à Bouznika, Fatima Marouane, ministre de l'artisanat, de l'économie sociale et solidaire.

Intervenant en ouverture des travaux d'une rencontre nationale sur le thème ‘'l'intégration de la société civile et des jeunes dans le dialogue des politiques publiques en Afrique du Nord'' organisée par le Centre Marocain d'Education civique, elle a souligné que cette responsabilité partagée suppose, d'une part, que l'Etat apporte dans la transparence un soutien conséquent aux associations actives et crédibles tout en veillant à organiser juridiquement leur champ d'action.

Quant aux associations, elles sont appelées à faire preuve de professionnalisme et à mieux interagir avec les attentes des populations pour bien s'ériger en une véritable force de propositions, a-t-elle ajouté, notant que son département, conscient de l'importance d'instaurer des synergies entre les pouvoirs publics et la société civile, ne cesse de tisser des passerelles d'échange et de partenariat dans ce sens. 

Elle a cité, à l'appui, la vision 2015 dans le domaine de l'artisanat qui s'ouvre sur les initiatives des jeunes et des coopératives en vue de promouvoir le secteur et de définir les meilleures alternatives. Tout comme la vision 2010-2020 dans le domaine de l'économie sociale et solidaire qui accompagne les projets des associations, a-t-elle dit, annonçant que son département planche actuellement sur la mise en place d'une nouvelle approche de communication en vue de mieux interagir avec les attentes des acteurs dans le secteur. 

Pour conclure, Mme Marouane pense que l'implication des jeunes et de toutes les composantes de la société civile dans les politiques publiques est tributaire notamment de la définition d'une vision commune sur le rôle de la société civile ainsi que le lancement de chantiers définissant les contours de la participation des associations dans les politiques publiques. 

Organisée en partenariat avec la section régionale -Mohammedia/Benslimane - du Syndicat des journalistes marocains (SJM) et l'appui du Fond des Nations-Unis pour la démocratie, cette rencontre tenue en présence de parlementaires et d'élus locaux, a réuni une centaine de jeunes représentant des associations à Casablanca, Mohammedia, Benslimane, Rabat et Kénitra. Lesquels bénéficieront de sessions de formation encadrée par des experts, des universitaires et des journalistes.

Objectif : perfectionner les connaissances et les compétences des acteurs associatifs, promouvoir les échanges et la communication entre les professionnels de la presse et la société civile et favoriser le développement des réflexes démocratiques. 

Les travaux de cette rencontre de trois jours seront couronnés par la création d'un réseau régional permettant aux jeunes et à la société civile de discuter des problèmes de politique publique et à proposer les alternatives possibles. 

-MAP-10/05/14