26 °C Clear sky Rabat

Actualités
Lundi 20 Mars 2017

Ouverture à Rabat de la 24è conférence de l'Union Parlementaire Arabe

Synthèse vocale
 Ouverture à Rabat de la 24è conférence de l'Union Parlementaire Arabe

M. El Malki, nouveau président de l'Union parlementaire arabe

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a été désigné nouveau président de l'Union parlementaire arabe (UPA), mardi à Rabat, lors de la session de clôture de la 24ème Conférence de l'Union. 

Cette désignation de M. El Malki a été annoncée lors de la session de clôture de ce conclave de deux jours suite à la fin de mandat de M. Nabih Berri, président du Parlement de la République du Liban. 

Dans une allocution de circonstance, M. El Malki a remercié l'ensemble des parlementaires arabes présents lors de cette rencontre de haute importance pour leur confiance et esprit de concertation et de concordance lors des deux jours de ce conclave. 

Les interventions des parlementaires lors des réunions, débats et discussions ont dénoté de fortes convictions et opinions empreintes d'un fort esprit d'union et de confiance, a dit M. El Malki, qui a affirmé que la volonté a été commune de trouver des solutions à la situation que traverse le Monde arabe dans un esprit de responsabilité collective. 

Et de considérer que cette 24ème Conférence s'est tenue sous le signe de la concordance tout en traçant un plan d'action commun à toutes les causes arabes. M. El Malki a réitéré sa volonté d'agir pour la mise en oeuvre des différentes recommandations et décisions prises lors de ce conclave. 

Lors de cette conférence, "de concordance et de concertation pour le bien des peuples arabes", les parlementaires arabes ont réitéré l'extrême importance de la cause palestinienne, la lutte du peuple palestinien et de la situation de la ville occupée d'Al Qods ainsi que leur rejet de toute tentative de porter atteinte aux lieux sacrés de cette ville, a relevé M. El Malki. 

Le nouveau président de l'UPA a réaffirmé le besoin de plus d'action et de présence au sein des espaces africains et asiatiques, outre le renforcement de sa présence au sein des instances internationales. 

Il a également plaidé pour le renforcement de l'Union en la dotant de moyens humains et financiers à même de promouvoir son action notamment en matière de diplomatie parlementaire. 

Les travaux de cette conférence, ouverte lundi, ont été marqués par la présentation d'un rapport relatif à l'activité de l’Union et du comité exécutif, d’un rapport sur la situation de l’Union et ses activités depuis la 23ème conférence et l’adoption des rapports de la 20è et la 21è sessions du comité exécutif de l’Union parlementaire arabe. 

Les conférenciers ont également débattu, lors de la session plénière, de la situation actuelle dans le monde arabe, des différents défis auxquels font face les pays arabes et des actions communes pour y remédier. 

En marge de cette conférence, les commissions permanentes relevant de l’Union ont tenu leurs réunions. Il s’agit de la commission des affaires politiques et des relations parlementaires, la commission des affaires financières et économiques et la commission chargée des affaires de la femme et de l’enfance. 

L’UPA, fondée en 1974, regroupe les chambres parlementaires arabes. Elle s'assigne pour objectifs le renforcement du dialogue et de la concertation entre les parlements arabes, la consolidation de l’action commune et la coordination des efforts parlementaires dans les différents domaines. 

(MAP 21/03/2017)

 

M.Benchamach : L'UPA, appelée à formuler des initiatives audacieuses et créatives pour mettre fin au déficit structurel de l'action arabe commune

L'Union parlementaire arabe (UPA) est appelée à formuler des initiatives audacieuses et créatives pour mettre fin au déficit structurel dont pâtit l'action arabe commune, a affirmé, lundi à Rabat, le président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach.

Intervenant devant les parlementaires arabes à l'ouverture de la 24ème Conférence de l'Union parlementaire arabe (UPA), M. Benchamach a pointé du doigt la persistance du déficit structurel entachant l'action commune, appelant à des actions efficaces en matière de lutte contre les défis transfrontaliers, dont le terrorisme, le crime organisé, l'immigration illégale, la traite d'êtres humains, ainsi que les crises régionales et l'incapacité historique à peser en faveur d'une solution juste de la cause palestinienne.

Toutefois, ces défis n'empêchent pas l'UPA à participer à des solutions à même de surmonter les difficultés liées à cette situation, a-t-il dit, appelant à se départir de la logique des communiqués, recommandations et stratégies et à entreprendre des initiatives concrètes.

Dans ce cadre, il a proposé de mettre en œuvre les décisions et stratégies de l'Union en se basant notamment sur la complémentarité des agendas parlementaires nationaux, pan-arabes, internationaux, ainsi que les textes réglementaires internationaux et des Nations Unies.

S'agissant de la décision de l'UPA relative à l'unification des textes législatifs, qui ne font pas l'objet de désaccords, M. Benchamach a estimé que l'élaboration de modèles de lois n'est pas seulement un moyen d'unification des normes législatives dans les pays arabes mais doit d'être considérée comme levier à même d'aider à l'adaptation des systèmes législatifs nationaux aux normes et engagements internationaux.

L'ensemble de ces enjeux demeurent tributaires du rôle des parlements arabes et de l'UPA dans la mise en œuvre de ce processus, a fait savoir M. Benchamach.

Les travaux de cette conférence de deux jours seront marqués par les débats des participants lors de la session plénière de la situation actuelle dans le monde arabe, les différents défis auxquels font face les pays arabes et les actions communes pour y remédier.

Fondée en 1974, l'UPA regroupe les chambres parlementaires arabes.

L’Union s'assigne pour objectifs le renforcement du dialogue et de la concertation entre les parlements arabes, la consolidation de l’action commune et la coordination des efforts parlementaires dans les différents domaines.

M. El Malki plaide pour l'édification de relations stratégiques entre les pays arabes et africains

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a plaidé, lundi à Rabat, pour l'édification de relations stratégiques entre les pays arabes et leurs homologues africains frères et amis dans lesquelles les parlements arabes joueraient un rôle essentiel.

Intervenant lors de la session d'ouverture de la 24ème Conférence de l'Union parlementaire arabe (UPA), M. El Malki a salué l'ouverture de l'UPA sur la structure parlementaire africaine, dans la perspective de consolidation du dialogue, de la coopération et de l'échange des expériences.

Dans ce sens, il a salué les réalisations marocaines sur la scène africaine, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI et Son action pour la construction de relations économiques, sociales, culturelles, éducatives et religieuses avec une profondeur stratégique, qui selon M. El Malki, est un acquis pour le Monde Arabe et non seulement pour le Continent africain.

Plusieurs données, réalités historiques, géographiques, socio-culturelles, économiques, diplomatiques et stratégiques attestent que l'Afrique constitue une profondeur pour les pays arabes et vice-versa.

Et de rappeler les contours de la vision stratégique exprimée par le Royaume du Maroc à travers les positions et déplacements dynamiques du Souverain notamment lors du Discours Royal du 20 avril 2016 prononcé devant les leaders du Conseil de Coopération du Golfe à Ryad ainsi que le message Royal adressé au 27è Sommet arabe de Nouakchott qui ont brossé un tableau de la situation arabe actuelle.

A cet effet, le Maroc aspire à ce que les travaux de cette conférence constituent une avancée qualitative dans l'action de l'UPA, tout en renforçant son action, efficacité et image sur la scène arabe et au niveau international, a-t-il indiqué.

Et de réaffirmer la pleine adhésion du Royaume aux orientations et recommandations de la 23è conférence de l'UPA, tenue en avril 2016 au Caire, notamment en matière de développement des mécanismes de travail de l'Union, du renforcement de sa présence politique et symbolique en matière de causes communes, au niveau arabe ou en matière d'action parlementaire arabe, africaine, islamique et internationale, avec une attention toute particulière à la cause palestinienne, la première cause de tous les Arabes.

Les travaux de cette conférence de deux jours verront la présentation d'un rapport relatif à l’activité de l’Union et du comité exécutif, d’un rapport sur la situation de l’Union et ses activités depuis la 23ème conférence et l’adoption des rapports de la 20 et la 21ème sessions du comité exécutif de l’Union parlementaire arabe.

Les conférenciers débattront lors de la session plénière de la situation actuelle dans le monde arabe, les différents défis auxquels font face les pays arabes et les actions communes pour y remédier.

En marge de cette conférence, les commissions permanentes relevant de l’Union tiendront leurs réunions. Il s’agit de la commission des affaires politiques et des relations parlementaires, la commission des affaires financières et économiques et la commission chargée des affaires de la femme et de l’enfance.

Fondée en 1974, l'UPA regroupe les chambres parlementaires arabes.

L’Union s'assigne pour objectifs le renforcement du dialogue et de la concertation entre les parlements arabes, la consolidation de l’action commune et la coordination des efforts parlementaires dans les différents domaines.

Ouverture à Rabat de la 24è conférence de l'Union Parlementaire Arabe

La 24ème Conférence de l'Union parlementaire arabe (UPA) a ouvert ses travaux, lundi à Rabat, sous le signe de la consolidation de l'action arabe commune.

Cette session de deux jours sera marquée par l'élection d’un nouveau président de l'UPA et l’élaboration du plan d'action de l'Union pour l’année en cours.

Les conférenciers débattront, lors de la session plénière de la situation actuelle dans le monde arabe, des différents défis auxquels font face les pays arabes et des actions communes pour y remédier.

En marge de cette conférence, les commissions permanentes relevant de l’Union tiendront leurs réunions. Il s’agit de la commission des affaires politiques et des relations parlementaires, la commission des affaires financières et économiques et la commission chargée des affaires de la femme et de l’enfance.

Fondée en 1974, l'UPA, qui regroupe les chambres parlementaires arabes, s'assigne pour objectifs le renforcement du dialogue et de la concertation entre les parlements arabes, la consolidation de l’action commune et la coordination des efforts parlementaires dans différents domaines.

(MAP 20/03/2017)