18 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mercredi 27 Novembre 2019

Ouverture à Rabat du 2è congrès des femmes artisanes africaines sous le signe de la complémentarité à l'ère du digital

Synthèse vocale
Ouverture à Rabat du 2è congrès des femmes artisanes africaines sous le signe de la complémentarité à l'ère du digital

L’inclusion des femmes artisanes africaines dans le monde socio-économique et les femmes artisanes à l’ère du digital sont des sujets qui dominent le 2ème congrès des femmes artisanes africaines et de la 11ème édition de Dar Maalma expo, qui se sont ouverts mardi à Rabat. L'événement offre l'opportunité de débattre des moyens à déployer pour aller de l'avant vers une meilleure inclusion des femmes artisanes africaines dans le monde socio-économique à l'ère du digital, a souligné la ministre du tourisme, de l'artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaou, en ouverture du congrès et de l'exposition Dar Maalma.

La ministre a souligné que cette manifestation de portée africaine, placée sous le thème "la complémentarité: femmes artisanes africaines à l’ère du digital", est l'occasion de mettre en évidence l’importance de l'inclusion du digital dans l’activité de la femme artisane que ce soit au niveau de la formation, de l’alphabétisation ou encore de la promotion du secteur artisanal". Toute une série d'activités d'artisanat demeure exclusivement féminine, d'où il s'avère nécessaire de les mettre en avant pour développer l’émancipation des femmes artisanes marocaines et africaines, a-t-elle fait observer.

Cet évènement offre une occasion unique pour apporter de la visibilité aux beaux produits des femmes artisanes, avec la participation de plus de 120 artisanes marocaines venues des 12 régions du Royaume et de 100 artisanes venues de différents pays d’Afrique, dont le Mali, le Sénégal, l'Algérie, la Guinée Conakry et le Burkina Faso.

Les femmes participantes exposent leurs productions et réalisations dont la plupart sont faites à la main, en particulier des caftans, des broderies, des huiles essentielles, des bijoux, des sacs à main et des draps de lit, entre autres. "L’association +Les Mères Poules+ a pour ambition de lutter contre la pauvreté et de venir en aide à la gente féminine Burkinabée”, a déclaré à la MAP la secrétaire générale de cette association Awa Boly, expliquant que "les produits présentés tels que le beurre de karité et les huiles végétales sont issus de la transformation de produits forestiers".

Le Congrès des femmes artisanes africaines réunit pour sa deuxième édition des acteurs d’horizons divers. Il entend renforcer le leadership, la paix et l’amitié à l’échelle locale et mondiale et permettre aux femmes du continent d’être des agents de changement proactifs dans toutes les sphères de la société.

Fait nouveau, l'édition 2019 sera marquée par le lancement du trophée "ces femmes qui font bouger l’Afrique", lequel sera attribué à deux femmes africaines distinguées au cours de l’année par leur travail dans le domaine des droits économiques des femmes. La présidente-fondatrice de Women Word Banking et Global leadership Studies, Michaela Walsh, et la sociologue sénégalaise Marie-Angélique de Savane seront les deux marraines du trophée.

Pour clôturer l’événement, la maison "Haute Couture Eric Tibusch Paris" revient au Maroc pour la troisième fois afin de soutenir les femmes artisanes du continent en leur offrant la possibilité de présenter les créations au sein du "défilé Caftan Dar Maalma".

Onze ans après son lancement, le réseau des femmes artisanes du Maroc- Réfam dar Maalma, qui compte quelque 4.000 femmes artisanes, a servi d'exemple par de nombreux autres pays africains comme le Mali, le Sénégal, la Guinée Conakry.

-MAP-26/11/19