17 °C Broken clouds Rabat

Actualités
Jeudi 10 Octobre 2013

Passation de pouvoirs aux nouveaux ministres du gouvernement marocain

Synthèse vocale
Passation de pouvoirs aux nouveaux ministres du gouvernement marocain

Passation de pouvoirs entre MM. Boulif et El Ouafa

La cérémonie de passation des pouvoirs entre Mohamed El Ouafa, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, et son prédécesseur Mohamed Najib Boulif, s'est déroulée lundi à Rabat.

Lors de cette cérémonie, M. El Ouafa a exprimé sa fierté de la confiance placée en lui par le Souverain, faisant part de sa volonté d'imprimer un nouveau souffle à l'action du ministère, notamment aux grands chantiers lancés par son prédécesseur. 

Après avoir soulevé le caractère stratégique du ministère dans la gestion des dossiers qui affectent le quotidien des citoyens et l'économie nationale, le ministre a relevé le rôle central des cadres du ministère pour assurer la continuité et la capitalisation dans la mise en œuvre des grands chantiers lancés dans ce secteur.

M. El Ouafa a loué les qualité humaines et le sérieux de son prédécesseur, ainsi que ces efforts en faveur de la restructuration du ministère et sa contribution à relever les défis socio-économiques auxquels fait face le Maroc. 

De son côté, M. Boulif a félicité le nouveau ministre pour la confiance Royale, et a exprimé ses remerciements à tous les cadres du département pour l'appui qu'ils n'ont cessé de lui apporter durant l'exercice de ses fonctions.

Après avoir passé en revue les grands chantiers lancés par le ministère, M. Boulif a tenu aussi à exprimer ses vœux de plein succès à M. El Ouafa, tout en appelant les cadres du ministère à apporter leur appui au nouveau ministre.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs directeurs et cadres du ministère, notamment la directrice de la Caisse de compensation, Mme Salima Bennani.

Passation de pouvoirs entre Mme Fatema Marouane et M. Abdessamad Kayouh

La cérémonie de passation de pouvoirs entre Mme Fatema Marouane que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de l'Artisanat, de l'Economie sociale et solidaire et son prédécesseur Abdessamad Kayouh, s'est déroulée lundi à Rabat .

A cette occasion, Mme Marouane, qui a exprimé sa fierté de la confiance placée en elle par SM le Roi en la nommant à ce poste, s'est dite consciente de l'ampleur de la mission qu'elle devra accomplir.

"Chaque pierre dans l'édifice de ce secteur contribue à la préservation du legs des ancêtres et à la mise en valeur de la civilisation marocaine et du génie de l'artisan marocain", a dit Mme Marouane.

La ministre a, de même, salué le travail accompli par M. Kayouh à la tête du ministère, soulignant sa détermination à poursuivre cette action pour promouvoir les acquis réalisés dans ce secteur à travers une action collective "avec la participation de l'ensemble des cadres du ministère, partenaires et agents de communication".

Intervenant à cette occasion, M. Kayouh a félicité Mme Marouane de la confiance placée en elle par SM le Roi, tout en l'exhortant à promouvoir la place du secteur dans le tissu économique national. 

Ont pris part à cette cérémonie, notamment le président de la fédération des chambres d'artisanat, le président de la fédération des entreprises d'artisanat et le directeur de la maison de l'artisan.

14/10/2013

Passation des pouvoirs entre MM. Mohamed El Ouafa et Rachid Belmokhtar

La cérémonie de passation des pouvoirs entre MM. Rachid Belmokhar, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, et Mohamed El Ouafa, son prédécesseur à la tête du ministère de l'Education nationale, s'est déroulée vendredi à Rabat.

Lors de cette cérémonie qui a eu lieu en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Abdeladim Guerrouj, M. Belmokhtar s'est dit prêt à oeuvrer pour la réalisation des objectifs escomptés en capitalisant sur les acquis réalisés dans le domaine de l'Education tout en garantissant leur pérennité.

Il s'est dit également "conscient" de la responsabilité qu'il assume eu égard à l'importance de ce secteur et la nécessité de préparer les générations futures, formant le voeu que "les efforts du ministère soient évalués de l'intérieur et non par des instances externes".

De son côté, M. Guerrouj a souligné l'intérêt particulier qu'accorde SM le Roi à l'Education en tant que secteur primordial et son rôle dans la formation des futurs cadres, rappelant à cet égard le discours royal à l'occasion de la commémoration du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple et qui offre un diagnostic détaillé du système d'éducation et de formation.

Ce discours, a-t-il ajouté, jette les bases d'une étape décisive permettant la promotion de ce secteur, tout en le plaçant au coeur de la politique de développement durable, appelant à l'implication de tous dans ce grand chantier.

M. El Ouafa a, pour sa part, souligné que l'expérience qu'il a accumulée à la tête de ce département a été "enrichissante" à tous les niveaux, à la faveur de l'approche qu'il avait adoptée en vue de l'amélioration du système de l'éducation.

Passation de pouvoirs entre MM. Salah Eddine Mezouar et Saâd Dine El Otmani

La cérémonie de passation de pouvoirs entre M. Salah Eddine Mezouar, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre des Affaires étrangères et de la coopération, et son prédécesseur Saâd Dine El Otmani, s'est déroulée jeudi soir au siège de ce département à Rabat.

A cette occasion, M. Mezouar s'est dit fier de la confiance placée en lui par SM le Roi en le nommant à la tête du ministère des Affaires étrangères dans une conjoncture géopolitique particulière aux plans régional et international, soulignant que "la diplomatie marocaine repose sur des fondements solides auxquels il importe de prêter tout l'intérêt nécessaire".

Il a d'autre part tenu à exalter les qualités morales de M. El Otmani, son sens d'abnégation et de dévouement dans l'accomplissement de sa mission au service de la patrie, du Roi et des causes nationales.

Le Maroc regorge de nombreux atouts d'ordre culturel et civilisationnel, couplés d'un système démocratique évolutif et d'une monarchie garante de la stabilité, a relevé M. Mezouar, estimant que ces acquis sont à même de placer le Royaume sur le peloton de tête à l'échelle régionale et continentale.

Dans ce contexte, il a considéré que le ministère des Affaires étrangères dispose d'un potentiel indéniable de ressources humaines compétentes, auxquelles il a rendu hommage pour leur engagement au service du pays et en faveur des causes de la nation, particulièrement l'ex-ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, M. Youssef Amrani. 

Pour sa part, M. El Otmani a félicité le nouveau ministre pour la confiance royale et a exprimé ses remerciements à tous les cadres du département pour l'appui qu'ils n'ont cessé de lui apporter durant l'exercice de ses fonctions.

Il a également estimé que le travail de diplomate nécessite un sens élevé de vigilance et de réactivité, raison pour laquelle les cadres du ministère sont parmi les plus engagés dans la défense des causes nationales.

De son côté, Mme Mbarka Bouaida, que le Souverain a nommée ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération pour succéder à M. Amrani, a affirmé que la diplomatie marocaine est consciente de l'ampleur des responsabilités qu'elle assume et des défis à relever à l'heure actuelle et dans le futur.

Elle a, à cet effet, appelé à une stratégie aux contours bien définis dans le domaine diplomatique, compte tenu de l'impératif d'une action cohérente et coordonnée des services concernés pour mener à bien les différentes missions. 

Par la même occasion, M. Amrani a félicité M. Mezouar et Mme Bouaida pour leur nouvelle nomination, relevant que le nouveau ministre n'est pas tout à fait étranger au monde de la diplomatie, sachant qu'il a déjà pris part à maintes négociations avec des partenaires internationaux.

Il a de même qualifié la nomination de Mme Bouaida de "message fort qui témoigne de l'intérêt porté à la femme", dont le rôle n'est plus à démontrer au sein du département des affaires étrangères sur différents dossiers.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs directeurs et cadres du ministère.

Passation de pouvoirs entre MM. Mohamed Boussaid et Aziz Akhannouch

La cérémonie de passation de pouvoirs entre M. Mohamed Boussaid, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de l'Economie et des Finances, et son prédécesseur, M. Aziz Akhannouch, ministre sortant par intérim, s'est déroulée jeudi à Rabat.

Lors de cette cérémonie, marquée par la présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget, Idriss Azami Idrissi, M. Boussaid a exprimé sa fierté de la confiance placée en lui par le Souverain.

"Il y a des défis de taille qui nous attendent pour la dynamisation de l'économie nationale et le renforcement des finances publiques", a indiqué à cette occasion le nouveau titulaire du portefeuille de l'Economie et des Finances.

Sur cette même lignée, il a souligné le rôle primordial joué par le ministère de l'Economie et des Finances dans "l'accompagnement des grands chantiers que connait le Royaume, à la faveur des hautes compétences dont il dispose". 

Pour sa part, M. Akhannouch a félicité le nouveau ministre de l'Economie et des Finances pour la confiance placée en lui par SM le Roi, saluant le parcours professionnel réussi de M. Boussaid.

M. Akhannouch a tenu aussi à exprimer ses vœux de plein succès à M. Boussaid, tout en appelant les cadres du ministère à apporter leur appui au nouveau ministre. 

De son côté, M. Azami Idrissi a félicité le nouveau ministre de l'Economie et des Finances pour la confiance placée en lui par le Souverain, soulignant que M. Boussaid "peut compter sur le soutien de tout le personnel du ministère afin qu'il puisse s'acquitter de sa mission avec succès".

Passation de pouvoirs entre MM. Mohamed Hassad et Mohand Laenser

La cérémonie de passation des pouvoirs entre M. Mohamed Hassad, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de l'Intérieur, et son prédécesseur, M. Mohand Laenser, s'est déroulée jeudi à Rabat.

Le nouveau ministre de l'Intérieur a exprimé, à cette occasion, sa fierté de la confiance placée en lui par le Souverain, exprimant sa volonté d'"imprimer un nouveau souffle à l'action du ministère, accompagner les grands chantiers que connaît le Royaume et contribuer à réaliser le progrès et le développement du pays".

Le ministère de l'Intérieur est "fort de la confiance de SM le Roi et de la volonté de ses cadres et leur abnégation dans l'accomplissement de leurs missions au service du pays", a dit M. Hassad.

Il a tenu, par ailleurs, à saluer le travail accompli par M. Laenser à la tête du ministère de l'Intérieur, le félicitant de la confiance renouvelée par SM le Roi en le nommant ministre dans le nouveau gouvernement.

De son côté, M. Laenser a félicité M. Hassad pour la confiance Royale, relevant "les nobles qualités" du nouveau ministre de l'Intérieur connu pour "son sérieux, sa droiture, et son abnégation".

Le ministre sortant a également invité son successeur à poursuivre l'action en matière de renforcement de la démocratie et des droits de l'Homme, d'accompagnement des grands chantiers de développement et pour relever les défis qui se posent au Maroc.

Ont pris part à cette cérémonie, le général de corps d'armée, commandant la Gendarmerie royale, le directeur général de la sûreté nationale, le général de division, inspecteur général de la protection civile, le général de brigade, inspecteur des forces auxiliaires de la zone Nord, ainsi que nombre de walis, gouverneurs et cadres du ministère de l'Intérieur.

Passation de pouvoirs entre MM. Fouad Douiri et Abdelkader Amara

La cérémonie de passation des pouvoirs entre, Abdelkader Amara, que SM le Roi Mohammed VI a nommé ministre de l'Energie, des mines, de l'Eau et de l'Environnement, et son prédécesseur Fouad Douiri, s'est déroulée jeudi à Rabat en présence de Mmes Hakima El Hiti et Charafat Afilal, nommées ministres déléguées auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée respectivement de l'Environnement et de l'Eau.

Lors de cette cérémonie, M. Amara a exprimé sa grande fierté de la confiance placée en lui par le Souverain, saluant les efforts déployés par son prédécesseur pour le développement des secteurs relevant du ministère, qui revêt un caractère pragmatique.

Après avoir soulevé le caractère stratégique et vital des trois secteurs pour l'économie nationale, M. Amara a relevé le rôle central des cadres du ministère pour assurer la continuité et la capitalisation dans la mise en œuvre des grands chantiers lancés dans ce secteur qui exige une vision prospective et une planification à moyen et long termes.

Le nouveau ministre n'a pas manqué de louer les qualité humaines et compétences avérées de son prédécesseurs, ainsi que ces efforts en faveur du développement du secteur. 

Pour sa part, M. Douiri a félicité son successeur pour la confiance placée en lui par SM le Roi ainsi que les deux ministre déléguées, leur souhaitant plein succès dans leurs nouvelles fonctions.

M. Douiri a remercié les cadres et les compétences du ministère pour leurs efforts en faveur de développement de ce secteur ainsi que les responsables des différents établissements publics relevant de la tutelle du ministère.

Quant à Mme Charafat Afilal, nommée ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'eau, elle s'est dit profondément émue et honorée par la confiance placée en lui par SM le Roi, exprimant sa détermination à tout mettre en œuvre afin de faire de ce secteur vital pour la société un levier de développement.

Abondant dans le même sens, Mme Hakima El Hiti, nommée ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'environnement, a exprimé sa fierté de la confiance placée en lui par SM le Roi et sa détermination à n'épargner aucun effort pour être à la hauteur de la confiance royale.

Mme El Hiti a souligné qu'à travers la nomination de six femmes au nouveau gouvernement, "c'est un grande hommage qui a été rendu à toutes les femmes marocaines et une reconnaissance de leurs compétences eu égard aux lourdes responsabilités qui lui ont été confiées".

Cette cérémonie a eu lieu en présence des responsables des établissements publics relevant du ministère, notamment le directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable Ali Fassi Fihri et de la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines Mme Amina Benkhadra.

-MAP-