11 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 6 Décembre 2017

Position ferme du Royaume du Maroc à l’égard des tentatives d’altérer le statut juridique de la Ville sainte d’Al Qods

Synthèse vocale
Position ferme du Royaume du Maroc à l’égard des tentatives d’altérer le statut juridique de la Ville sainte d’Al Qods

 Alors que le président américain Donald Trump s’apprête, selon des informations récurrentes, à reconnaître la ville d’Al Qods occupée en tant que capitale d’Israël, le Royaume du Maroc, Roi et gouvernement, a réitéré sa solidarité totale avec le peuple palestinien et manifesté une position ferme quant aux conséquences d’une décision concernant un éventuel déménagement de l’ambassade US à la Ville Sainte.

Pour le Royaume, toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d’Al Qods, cause tant des Palestiniens que de la Oumma arabe et islamique, risque de renvoyer la question dans l’imbroglio des conflits religieux et confessionnels, et d’entamer les efforts internationaux visant à créer les conditions propices à la relance des pourparlers de paix.

Dans ce cadre, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en Sa qualité de Président du Comité Al Qods, a adressé un message au Président Trump dans lequel le Souverain a fait part de “Sa profonde préoccupation personnelle ainsi que la grande inquiétude ressentie par les Etats et les peuples arabes et musulmans suite aux informations récurrentes sur l’intention de l’administration américaine de reconnaître Al Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade des Etats Unis”.

“Vous n’êtes pas sans savoir, Excellence, l’extrême importance que revêt la ville d’Al Qods non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les fidèles des trois religions célestes. De par ses spécificités religieuses uniques, son identité historique séculaire et sa grande symbolique politique, la ville d’Al Qods doit demeurer une terre de cohabitation et un symbole de coexistence et de tolérance pour tous”, écrit SM le Roi dans ce message adressé au président américain.

SM le Roi a également fait part dans un autre message adressé au Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres, de Son inquiétude et de Sa préoccupation suite aux informations récurrentes sur l’intention de l’administration américaine de reconnaître Al Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade US.

“Permettez-Moi aujourd’hui, de faire part à votre Excellence, avec la même conviction et détermination, de Mes sentiments d’inquiétude et de préoccupation suite aux informations récurrentes concernant l’intention de l’administration américaine de reconnaître Al Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade des Etats-Unis”, écrit SM le Roi dans ce message, soulignant que “toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d’Al Qods, risque de renvoyer la question dans l’imbroglio des conflits religieux et confessionnels, et entamer les efforts internationaux visant à créer les conditions propices à la relance des pourparlers de paix. Elle risque également d’attiser la tension, hypothéquer les chances de paix et accentuer la violence et l’extrémisme”. 

“La question d’Al Qods, autant elle est la cause des Palestiniens du fait qu’elle fait partie de leurs terres spoliées, autant elle est la cause de la Oumma arabe et islamique, car Al Qods abrite la Mosquée Al Aqsa bénie, la première des deux Qibla et troisième Lieu saint de l’Islam. Elle est aussi une cause juste pour toutes les forces éprises de paix, eu égard à l’importance de cette ville sainte et sa symbolique en tant que lieu de tolérance et de coexistence entre les différentes religions”, note le Souverain.

Mardi, Sa Majesté le Roi avait eu un entretien téléphonique avec le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, suite aux informations faisant état d’une possible annonce par Washington d’une reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et le transfert de l’Ambassade américaine vers la Ville sainte.

A cette occasion, SM le Roi, en tant que Souverain du Royaume du Maroc, Amir Al-Mouaminine et Président du Comité Al Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique, a “réitéré la solidarité forte et constante du Royaume avec le Peuple palestinien frère dans la défense de sa cause juste et de ses droits légitimes, notamment concernant le statut d’Al Qods Al-charif”, a indiqué un communiqué du Cabinet royal.

Sa Majesté le Roi a également exprimé sa réprobation vigoureuse de toute action de nature à compromettre le caractère multi-confessionnel de la Ville Sainte, ou altérer son statut juridique et politique.

Pour sa part, le Président palestinien, tout en saluant le rôle et l’action de Sa Majesté le Roi, a déploré qu’une telle initiative inappropriée soit à l’agenda de l’Administration américaine et exprimé la profonde préoccupation de l’Autorité palestinienne quant à ses conséquences graves sur le processus de paix au Moyen Orient et sur la sécurité et la stabilité dans la région, a ajouté le communiqué, notant que Sa Majesté le Roi et le Président palestinien ont convenu de maintenir un contact direct et une concertation permanente sur cette question, ainsi qu’une coordination étroite entre les deux Gouvernements, afin d’identifier, de concert, les démarches à entreprendre et les actions à mener”.

Dans le même sillage, le Royaume du Maroc a exprimé “sa profonde inquiétude et sa vive condamnation” de la décision des Etats-Unis.

“Une telle initiative s’inscrit en contradiction flagrante avec la légalité internationale et plus particulièrement les deux résolutions 2253 et 2254 de 1967 de l’Assemblée générale des Nations Unies, ainsi qu’avec les conventions conclues et les ententes entre les deux parties, palestinienne et israélienne”, a indiqué mardi, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

D’autre part, et sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI,  Amir Al Mouminine et Président du Comité Al Qods, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a convoqué, mercredi, la chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat, Mme Stephanie Miley et les ambassadeurs de Russie, Chine, France et Royaume uni accrédités à Rabat, en tant que pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, en présence de l’ambassadeur de l’Etat de Palestine à Rabat, M. Jamal Choubki.

Lors de cette réunion, M. Bourita a remis officiellement à la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis le message écrit adressé par SM le Roi au président Donald Trump, et dans lequel le Souverain exprime Sa profonde préoccupation au sujet de la décision que compte prendre l’administration américaine, insistant sur la centralité de la question d’Al Qods, le refus de toute atteinte à son statut juridique et politique et la nécessité de respecter sa symbolique religieuse et de préserver son identité civilisationnelle ancestrale.

Le ministre a appelé les pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU à assumer pleinement leur responsabilité pour préserver le statut juridique et politique d’Al Qods et éviter tout ce qui est de nature à attiser les conflits et porter atteinte à la stabilité dans la région, selon un communiqué du MAECI.

La position du Royaume s’ajoute à celles exprimées par d’autres pays arabes et occidentaux mettant en garde contre les répercussions dangereuses que représente une telle mesure pour l’avenir de la paix et la sécurité dans la région.
MAP: 06/12/2017