12 °C Correct Rabat

Actualités
Dimanche 7 Avril 2013

Rabat et Ankara déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine du transport

Synthèse vocale
Rabat et Ankara déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine du transport

Le Maroc et la Turquie ont exprimé, dimanche à Istanbul, leur détermination à consolider davantage leurs relations de coopération dans des secteurs aussi importants que le transport et l'équipement, afin de préparer les conditions propices et faciliter le développement de leurs économies respectives.

Lors d'entretiens entre le ministre de l'Equipement et du Transport, M. Aziz Rebbah, avec son homologue turc, M. Benali Yildirim, les deux parties ont convenu de l'importance du renforcement du cadre juridique qui régit les relations bilatérales, notamment dans les domaines du transport routier, aérien, ferroviaire et maritime.

M. Rebbah, qui effectue une visite de travail en Turquie à la tête d'une délégation de son ministère, a annoncé, à cette occasion, la visite au Maroc en mai prochain du ministre turc du Transport, des Affaires maritimes et de la Communication, M. Benali Yildirim, au cours de laquelle il sera procédé à la signature d'un accord de coopération bilatérale dans le secteur aérien.

Les deux parties ont convenu également de revoir l'accord de coopération dans le domaine routier qui lie les deux pays, d'actualiser l'accord dans le domaine maritime, qui date de 1987, et d'accélérer la finalisation d'un accord de coopération entre l'Office national des Chemins de fer (ONCF) et son vis-à-vis turc le TCDD.

Le ministre turc a fait part, à cette occasion, de la pleine disposition de son pays à partager avec le Maroc l'expérience, riche et diversifiée, qu'il a accumulée au fil des années dans le domaine du transport et de l'équipement, soulignant que certes, les relations entre le Maroc et la Turquie se développent, mais ‘'elles ne sont toujours pas à la hauteur des aspirations des deux pays''.

Il a mis l'accent sur l'importance du secteur du transport, toutes formes confondues, dans le développement économique de tous les pays, avant de présenter les réalisations de la Turquie dans les domaines du transport routier, de l'aérien, des chemins de fer et du secteur maritime.

Pour sa part, M. Rebbah a indiqué que ‘'la Turquie est devenu un modèle incontournable pour le monde entier'', émettant le souhait de voir le Maroc ‘'figurer sur la carte des intérêts de la Turquie''.

Le Maroc offre une plateforme importante pour les entreprises turques qui pourront bénéficier de la stabilité économique et politique du Royaume, du climat d'affaires encourageant qu'il a développé et des réformes profondes et volontaristes qu'il a engagées dans tous les domaines, a-t-il noté.

M. Rebbah a invité, dans ce cadre, les hommes d'affaires turcs à se lancer dans des partenariats avec leurs homologues marocains pour développer des produits maroco-turcs aussi bien pour le marché marocain, que pour les marchés africains et asiatiques.

Le ministre a mis l'accent, par ailleurs, sur l'importance de la politique du Partenariat public-privé (PPP) dans l'avenir des relations économiques entre le Maroc et les compagnies turques, qui ont été invitées à saisir les énormes opportunités offertes par le Royaume dans des secteurs aussi variés que les infrastructures, le transport, la logistique, l'énergie et l'Agriculture, entre autres.

M. Rebbah a profité de son séjour à Istanbul pour prendre part à l'Assemblée générale ordinaire de l'Association des industriels et entrepreneurs turcs (TUMSIAD), qui a été marquée par la présence du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, et de plusieurs ministres de son gouvernement.

Il a également effectué plusieurs visites de terrain à des infrastructures de la ville d'Istanbul, comme le port d'Ambrali et le chantier de ‘'Marmaray'', un projet de voie ferrée reliant les parties européenne et asiatique d'Istanbul à travers un tunnel de 13,5 km, dont 1,4 km sous le détroit du Bosphore.

Le ministre s'est informé également du mégaprojet de troisième aéroport de la métropole turque qui ambitionne de devenir un des plus grands aéroports au monde de par notamment sa capacité qui devrait atteindre les 150 millions de passagers, contre 120 millions pour l'aéroport d'Atlanta, 92 millions pour celui de Heathrow, 79 millions pour Los Angeles et 65 millions pour Francfort.

M. Rebbah a rencontré également des entrepreneurs turcs membres de la puissante Confédération des hommes d'affaires et industriels turcs (TUSKON), en présence du président de cette organisation patronale, M. Rizanur Meral, avant de s'entretenir notamment avec le président du groupe ‘'Yapi Merkezi'', qui a réalisé les travaux du Tramway de Casablanca et les responsables de la Chambre du commerce maritime turque.

Lors de ces rencontres, le ministre a présenté les atouts du Maroc, en tant que pays stable disposant d'une politique sectorielle claire, d'un climat des affaires sain et encourageant, d'une base logistique importante et d'une position géographique stratégique qui le prédispose à jouer le rôle de plaque tournante entre l'Afrique, l'Europe et l'Amérique.

Le Royaume cherche des partenaires économiques privés sérieux pour réaliser ses multiples projets de développement et les Turcs sont les bienvenus dans ce cadre, a souligné le ministre, mettant l'accent sur l'importance de la mise en place d'une liaison maritime et d'une ligne aérienne dédiées exclusivement au fret, entre le Maroc et la Turquie, dans le but de promouvoir davantage les relations économiques entre les deux pays.

Lors de sa visite en Turquie, le ministre était accompagné d'une délégation comprenant plusieurs responsables de son ministère et des organismes qui en relèvent, notamment l'Office national des aéroports (ONDA), l'Office national des Ports (ONP) et le Laboratoire national d'essais et d'études (LPEE).