19 °C Correct Rabat

Actualités
Lundi 30 Janvier 2017

Retour victorieux du Maroc à l'UA

Synthèse vocale
Retour victorieux du Maroc à l'UA

Une écrasante majorité de pays africains a soutenu le retour du Royaume du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA), lors du 28ème sommet de l’organisation continentale tenu à Addis-Abeba.

D’après la présidence de la Commission de l’Union Africaine, trente-neuf pays se seraient ainsi exprimés en faveur du retour du Maroc à l’UA.

Ce retour est le fruit d’une politique proactive et soutenue de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et d’une vision royale en faveur du développement d’une Coopération Sud-Sud et d’un partenariat gagnant – gagnant, dans l’objectif de défendre la première cause nationale.

En communion avec l’ensemble des forces vives de la Nation, l’engagement royal en faveur de l’ancrage Africain du Royaume s’est illustré notamment à travers les visites que le Souverain a effectuées dans de nombreux pays du continent, visites qui consacrent les principes de solidarité et de coopération, au service du Continent africain.

La volonté du Royaume du Maroc de réintégrer l’UA avait été annoncée par le Souverain dans Son message au 27-ème sommet de l’Union tenu à Kigali, et dans lequel SM le Roi avait affirmé que le moment est arrivé pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle.

«Par ce retour, le Maroc entend poursuivre son engagement au service de l’Afrique et renforcer son implication dans toutes les questions qui lui tiennent à cœur. Il s’engage, ainsi, à contribuer, de manière constructive, à l’agenda et aux activités de l’UA», avait affirmé le Souverain.

SM le Roi s’était rendu, vendredi dernier, en République démocratique fédérale d’Ethiopie, une visite qui s’inscrit dans le cadre des actions entreprises par le Souverain pour le retour du Royaume du Maroc à l’Union Africaine.

Au cours de cette visite, SM le Roi avait eu des entretiens avec plusieurs chefs d’Etat africains et offert une réception en l’honneur de Chefs d’Etat et de gouvernements.

(MAP-30/01/2017)