18 °C Cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 13 Juillet 2018

Réunion des travaux du Conseil de gouvernement du jeudi 12 juillet 2018

Synthèse vocale
Réunion des travaux  du Conseil de gouvernement  du jeudi  12  juillet 2018

Appelle à prendre les précautions nécessaires afin d'assurer le confort et la sécurité des estivants

Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a appelé, jeudi, les autorités publiques à prendre les précautions nécessaires en vue d'assurer le confort et la sécurité des estivants durant les vacances d'été, qui connaissent un trafic et une mobilité remarquables entre les différentes régions côtières ou montagneuses et bien d'autres. Intervenant à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. El Othmani a souligné la nécessité de déployer davantage d'efforts afin de garantir le confort et la sécurité des citoyens durant les vacances d'été, "une période souvent marquée par une recrudescence du trafic et de la mobilité entre les différentes régions", appelant dans ce sens les autorités publiques, les éléments de la police et de la Gendarmerie royale, qui "nous ont habitué à leur mobilisation continue", à rester à la disposition des citoyens afin qu'il puissent profiter de leur vacance dans les meilleures conditions.

En raison du choix d'un certain nombre de citoyens de passer leurs vacances au bord des plages ou dans des régions internes, et eu égard au surpeuplement et aux embouteillages qui en résultent, le Chef du Gouvernement a exhorté les responsables à prendre les précautions requises avec "la mobilisation qu'ils ont eue l'habitude de démontrer dans les différentes régions de colonies de vacances, qu'elles soient régionales, montagneuses ou forestières", saluant leurs efforts et leur engagement en vue d'assurer à tous des vacances paisibles. Il a également appelé les autorités locales et régionales dans les différentes zones touristiques à déployer des équipes en rotation et en permanence, et à mettre à disposition un numéro vert pour notamment répondre aux réclamations et plaintes des citoyens, ainsi qu'aux demandes de secours, soulignant par la même "la nécessité d'écouter et de communiquer de manière permanente avec les estivants.

M. El Othmani a en outre appelé à la vigilance dans les rues, qui connaissent des embouteillages durant les vacances d'été, insistant sur la nécessité de respecter le code de la route.

Il a, par ailleurs, déploré les incidents de noyade qui surviennent au cours de cette période, exhortant les estivants à s'éloigner des plages interdites à la baignade.

M. Boussaïd expose le contexte de l'élaboration du PLF 2019 devant le conseil du gouvernement

Le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid, a exposé le contexte de l'élaboration du projet de loi de finances 2019 (PLF) devant le conseil de gouvernement réuni jeudi à Rabat. Selon M. Boussaid, l'année 2019 sera marquée par des contraintes et défis liés notamment à la montée des tendances protectionnistes au niveau de l'économie mondiale et à la hausse des cours du pétrole, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, M. El Khalfi lors d'une conférence de presse à l'issue du conseil de gouvernement.

Ces contraintes se rapportent aussi aux attentes du milieu économique national à la lumière des défis relatifs à l'investissement privé et aux recettes fiscales, ainsi qu'aux attentes des citoyens qui espèrent une amélioration de la qualité des services et une augmentation du pouvoir d'achat, a ajouté le ministre.

Ces contraintes imposent au gouvernement une identification claire des priorités, à savoir la consécration de la vocation sociale et économique du PLF2019 et la poursuite des réformes structurelles, particulièrement ce qui a trait à la régionalisation avancée et à la réforme du système judiciaire, a-t-il estimé. Ces priorités doivent aussi porter sur la réduction des disparités sociales et spatiales, l'accompagnement de l'entreprise nationale, particulièrement les petites et moyennes entreprises, la stimulation de l'investissement privé et la protection du consommateur, ainsi que la poursuite des réformes relatives à la retraite, l'enseignement et à la santé, tout en accordant un intérêt particulier à la lutte contre le chômage des jeunes, à l'élargissement du régime de la couverture sociale et à la lutte contre la corruption, a-t-il poursuivi.

M. Boussaid a également présenté un nombre d'indicateurs qui montrent en filigrane les "efforts exceptionnels" fournis dans le cadre de l’exécution de la loi de finances 2018, notamment l'effort fiscal destiné à appuyer l'entreprise et à résoudre la problématique des crédits de TVA, ainsi que les subventions dédiées aux secteurs sociaux, en particulier ceux de l'enseignement, la santé et de l'emploi. Le ministre a aussi mis en exergue l'effort déployé en matière d'appui à l'investissement public et de réduction de l'endettement du trésor, précisant qu'il va présenter, lors du prochain conseil du gouvernement, les indicateurs chiffrés de l’exécution de la loi de finances actuelle.

Le gouvernement tiendra, au cours de ce mois, une conférence sur les priorités du PLF 2019, a fait savoir M. El Khalfi.

Projet de décret fixant les attributions des directions centrales de la DGSN

Le Conseil de gouvernement a approuvé un projet de décret fixant les attributions des directions centrales relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Présenté par le ministre de l'Intérieur, le projet de décret N° 2.18.592, complétant le décret n° 2.10.84 du 21 rabii II 1431 (7 avril 2010) concerne la fixation des attributions des directions centrales relevant de la DGSN), a précisé M. El Khalfi lors d'un point de presse à l'issue de la réunion du Conseil.

Le Conseil a aussi décidé de reporter à la semaine prochaine l'examen du projet de décret N°47.18 relatif à la réforme des Centres régionaux d'investissement (CRI) et à la création des commissions régionales unifiées d’investissement, a-t-il poursuivi.

Le Maroc réitère sa position "constante et claire" concernant la présence du polisario dans la zone tampon 

Le Maroc réitère sa position "constante et claire" concernant tout agissement du front séparatiste du polisario au niveau de la zone tampon, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

"La position vis-à-vis de toute présence ou agissement du front des séparatistes est une position constante, claire et définitive, qui a été exprimée par SM le Roi Mohammed VI dans une lettre adressée aux Nations unies en mars dernier", a souligné M. El Khalfi lors d'un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement. La position du Royaume est appuyée par une résolution claire du Conseil de sécurité, dans laquelle il a appelé le front séparatiste de manière explicite à ne transférer aucune unité administrative à la zone tampon, a-t-il ajouté, faisant valoir que le Conseil de sécurité a été clair à cet effet et que le Maroc est désormais appuyé par une position internationale émanant de ce conseil.

La position du Conseil de sécurité, affirmée durant trois ans en ce qui concerne la zone tampon, est celle du "retrait immédiat", a-t-il précisé, considérant que ce qui émane du front séparatiste, avec l’appui de l’Algérie qui l'abrite, place le polisario en confrontation avec la communauté internationale.

La résolution du Conseil de sécurité 2414 sur le Sahara marocain a présenté des éclaircissements fondamentaux, notamment par rapport au statut historique et juridique de l’est du dispositif de défense ainsi qu'aux provocations du polisario. Le Conseil a affirmé que cette région, considérée comme zone tampon soumise aux accords de cessez-le-feu, ne doit pas abriter des activités civiles ou militaires.

Lutte antiterroriste: Le Maroc a accumulé une grande expérience à la faveur d'une approche préventive et globale

Le Maroc a accumulé une grande expérience en matière de lutte antiterroriste, en adoptant une approche préventive et globale qui ne cesse d'être saluée par la communauté internationale, a affirmé, jeudi à Rabat, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. 

La méthode préventive adoptée par le Maroc se démarque par son caractère multidimensionnel et s'adapte aux nouveaux facteurs liés au terrorisme, notamment l'émergence de nouveaux acteurs, l'adoption de nouveaux mécanismes relatifs à la formation, au recrutement et à l'embrigadement, outre l'exécution des opérations, a précisé M. El Khalfi qui s'exprimait lors d'un point de presse à l'issue de la réunion du conseil de gouvernement.

Cette approche repose également sur la mise en place de mécanismes d'intervention et de lutte contre les racines du phénomène terroriste, a-t-il ajouté. Dans ce sens, le porte-parole du gouvernement a cité "le programme Moussalaha", un programme ambitieux d'encadrement religieux, lancé par la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), en partenariat avec la Ligue Mohammadia des Oulémas, le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et d'autres instances, outre le renforcement du système juridique pour lutter contre ce fléau d'une manière efficace et effective.

Malgré la régression du nombre des cellules terroristes cette année par rapport à l'année précédente, la vigilance constitue un des fondements de la politique nationale de la lutte contre le terrorisme, a toutefois relevé le ministre, précisant que cet axe comprend plusieurs aspects liés essentiellement à la coopération internationale et à l'action intensive sur le terrain.

Maroc-Congo: Le Conseil de gouvernement adopte un accord-cadre de coopération dans le domaine de l’énergie

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté le projet de loi N° 18.50 portant approbation de l'accord-cadre de coopération dans le domaine de l'énergie entre le gouvernement du Maroc et le gouvernement de la République du Congo, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Présenté par le ministre délégué chargé des Affaires africaines auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, cet accord vise à développer et consolider les relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l'énergie solaire, des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, précise M. El Khalfi dans un communiqué lu lors d'un point de presse tenu à l'issue de la réunion du Conseil de gouvernement. L'accord a aussi pour objectif de créer un cadre définissant les principes et les formes de coopération entre les deux pays afin de développer le secteur de l'énergie dans les domaines y afférents.

Nomination de M. Azzedine El Midaoui au poste de président de l'université d'Ibn Tofaïl de Kénitra

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a approuvé la nomination de M. Azzedine El Midaoui au poste de président de l'Université Ibn Tofaïl de Kénitra, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

La nomination de M. Azzedine El Midaoui à ce poste a été approuvée, conformément aux dispositions de l'article 92 de la Constitution, a précisé M. El Khalfi lors d'une conférence de presse à l'issue du conseil de gouvernement.

MAP: 12/07/2018