15 °C Clear sky Rabat

Actualités
Lundi 23 Septembre 2013

Réunion d'évaluation des activités de la Commission du dialogue national sur la société civile et les nouvelles prérogatives constitutionnelles

Synthèse vocale
Réunion d'évaluation des activités de la Commission du dialogue national sur la société civile et les nouvelles prérogatives constitutionnelles

La Commission du dialogue national sur la société civile et les nouvelles prérogatives constitutionnelles a tenue, dimanche à Rabat, une réunion présidée par Moulay Ismail Alaoui, son président, consacrée à l'évaluation de la première phase du dialogue et de l'ensemble des conclusions et propositions tirées des rencontres organisées aux niveaux local, régional et national.

Lors de cette réunion, la Commission a approuvé son prochain plan d'action (de septembre à décembre), qui comprend notamment l'organisation de rencontres dans les différentes régions du Royaume, de séminaires thématiques ainsi que des séances d'écoutes consacrées à des associations et des acteurs de la société civile.

Dans le même sillage, la commission envisage également de tirer profit des expertises internationales réussies dans trois axes, à savoir les textes législatifs et juridiques pour la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives aux rôles de la société civile, les fondements de la vie associative, outre la Charte de la démocratie participative.

S'exprimant à cette occasion, M. Ismail Alaoui a rappelé que la commission a pour mission de promouvoir la démocratie nationale en favorisant la participation d'un plus grand nombre d'acteurs de la société civile et d'ONG.

Il a également mis en avant les réalisations de la Commission en matière des rencontres régionales, thématiques et académiques tenues dans les différents régions du Royaume, soulignant le soutien apporté par la Banque Mondiale et le Fonds africain de développement à la démarche adoptée par la Commission concernant l'ouverture sur les expériences internationales en la matière.

Sur cette même lignée, il a jugé important de renforcer la concertation entre la Commission et les associations de la société civile des Marocains résidant à l'étranger de manière à tirer profit de leurs expériences et à bien identifier leurs problèmes.

- MAP -