25 °C Correct Rabat

Actualités
Jeudi 8 Mars 2018

Réunion du Conseil de gouvernement du jeudi 08 mars 2018

Synthèse vocale
Réunion du Conseil de gouvernement

La femme marocaine a depuis l'indépendance su faire ses preuves et démontrer ses capacités

La femme marocaine a depuis l'indépendance su faire ses preuves et démontrer ses capacités en s’impliquant dans tous les domaines et en participant à toute activité positive que connait le Royaume, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Othmani.

S'exprimant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. El Othmani a indiqué que le gouvernement est engagé à mettre en oeuvre les dispositions de la Constitution et les Hautes Orientations royales et à appliquer les dispositions du programme gouvernemental portant sur l'élaboration de davantage de programmes visant à soutenir la présence de la femme et son autonomie et à garantir sa participation active dans la vie publique.

Le chef du gouvernement a souligné, à cet égard, le grand intérêt accordé pour la ratification de la loi relative à lutte contre la violence faite aux femmes et le développement de nombre de dispositions législatives, réglementaires, administratives et pratiques, telles que le Plan "Ikram 2" précédemment adopté, en plus d’un certain nombre de mesures partielles entreprises par le gouvernement dans tous les domaines.

Le Maroc a été l'un des premiers pays à inclure l’approche genre dans les budgets annuels, a fait noter M. El Othmani, soulignant qu'il s'agit d"une mesure importante" qui requiert une attention suffisante pour sa mise en œuvre, d'autant qu'elle est la voie dans laquelle s'est engagé le Royaume depuis des années, et qui sera renforcée par la volonté d'aller plus loin, "en application et en exécution des principes généraux auxquels nous croyons et qui se traduisent par l’égalité entre les femmes et les hommes et le soutien du rôle actif de la femme dans les différents domaines".

Le Maroc a toujours été fidèle à ses frères africains sur tous les plans

Le Maroc a toujours été fidèle à ses frères africains là-où ils sont et sur tous les plans, a affirmé, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani. La visite officielle qu'effectue au Maroc le Premier ministre malien, M. Soumyelou Boubeye Maïga, aura d’importantes retombées compte tenu de la nature des accords et conventions qui seront signés à cette occasion par les deux parties, a indiqué M. El Othmani dans une allocution à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Après avoir souligné la profondeur des relations historiques, humaines et culturelles liant le Maroc et le Mali, M. El Othmani a assuré que le Royaume demeure fidèle à ce legs et accorde une importance particulière à la République malienne. 

Le Chef du gouvernement a, en outre, rappelé les hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI envers l'Afrique, notant que ces "orientations audacieuses profitent à tous et garantissent le développement de la région, sa sécurité et sa stabilité".

M. El Othmani a également mis en avant la visite royale en République du Mali en 2014 et les accords signés à cette occasion, notant que 90 pc de ces accords ont été mis en oeuvre. Et de souligner que la visite actuelle du Premier ministre malien dans le Royaume sera couronnée par la signature de nombre d'accords dans le domaine économique qui auront un impact positif sur les échanges commerciaux entre les deux pays.

Il a précisé que ces accords portent notamment sur le développement économique, la mobilité, le transport routier et de marchandises. 

Les réserves d'eau dans les barrages du Royaume augmentent de 38 à 52%

Les réserves d'eau dans les barrages du Royaume sont passées de 38% environ à 52%, avec une capacité de remplissage estimée à plus de 8 milliards de mètres cubes, a indiqué jeudi la secrétaire d'État chargée de l'Eau, Charafat Afailal.

Elle a souligné, dans un exposé devant le conseil de gouvernement sur l'évolution des réserves d'eau, que plusieurs régions disposent désormais de leurs besoins en eau potable alors qu’elles étaient menacées.

Mme Afailal a affirmé que le secteur gouvernemental concerné suit de très près cette situation et présente quotidiennement les données au public, sur chaque barrage et chaque région, via le site internet du ministère.

Le Conseil adopte trois projets de décrets dans le domaine agricole

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a adopté trois projets de décrets présentés par le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

-Le premier texte concerne le projet de décret N 2-18-13 relatif à l'octroi d'une subvention de l'Etat pour la certification des produits agricoles biologiques, et ce en vue de réaliser les objectifs du contrat-programme signé entre l'Etat et les professionnels du secteur en 2011 pour promouvoir la filière de production biologique.

Cette subvention financière, qui est directement versée aux producteurs en tant que soutien au coût de la certification, contribuera à relever la productivité et à alléger le coût de production, tout en améliorant la qualité et la compétitivité des produits biologiques. 

- Le Conseil a également adopté le projet de décret N 2-18-79 relatif à l'application de certaines dispositions du Chapitre VI du projet de loi 113-13 sur la Transhumance pastorale, la Gestion et l'Aménagement des espaces pastoraux.

 Ce texte vise à établir une liste des travailleurs du secteur agricole qui sont légalement qualifiés pour enquêter et constater les infractions. Il s'agit aussi d'obliger ces travailleurs à suivre une formation dans les domaines relatifs à la loi 113-13 précitée et en matière de rédaction de procès-verbaux.

Ce projet de décret vise, en outre, à établir, via une décision de l'autorité gouvernementale chargée de l'agriculture, un modèle de carte professionnelle conformément aux dispositions de l'article 32 de la loi précitée, de même qu'un modèle de registre des auteurs d'infractions telles qu'édictées dans l'article 39 de la même loi, ainsi qu'un modèle de procès-verbal selon l'article 34 de ladite loi. 

- troisième texte, le ministre a fait savoir qu'il s'agit du projet de décret N 2-18-131 relatif à la composition et au fonctionnement de la Commission nationale des parcours et des Comités régionaux, et ce dans le cadre de l'application des dispositions de la loi 113-13 sur la Transhumance pastorale, la Gestion et l'Aménagement des espaces pastoraux.

Ce projet de décret vise à confier la présidence de la Commission nationale des parcours à l'autorité gouvernementale chargée de l'agriculture et à fixer la liste des représentants des autorités gouvernementales concernées au sein de ladite Commission et des Comités régionaux des parcours. 

Il s'agit également d'octroyer à l'autorité gouvernementale chargée de l'agriculture la prérogative de désigner les représentants des instances interprofessionnelles agricoles reconnues et concernées par l'activité de transhumance pastorale au sein de la Commission nationale des parcours et des Comités régionaux, outre la possibilité pour cette Commission nationale des parcours et les Comités régionaux, de créer des commissions techniques spécialisées dans différentes questions.

Projet de décret instituant une taxe parafiscale sur la viande "cacher"

Le conseil de gouvernement, a approuvé, jeudi, le projet de décret No 2.18.100 portant modification du décret No 2.81.180, publié le 7 Joumada I 1405 (29/01/1985) instituant une taxe parafiscale sur la viande "cacher" au profit des comités des communautés Israélites marocaines.

Présenté par le ministre de l'intérieur, ce projet de décret vise à fixer à 6 DH le kilogramme la valeur de cette taxe au lieu de 2 DH actuellement en vigueur.

Convention de coopération entre le Maroc et le Monténégro dans le domaine touristique

Le Conseil de gouvernement, a examiné et approuvé une convention de coopération dans le domaine touristique entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de Monténégro.

Présentée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, cette convention, signée le 18 septembre 2017 à Podgorica, vise à renforcer et à développer le tourisme entre le Maroc et le Monténégro sur les bases de l'égalité et du profit mutuel, à travers le renforcement de la coopération entre les institutions nationales et les autres instances professionnelles des deux pays.

Cette convention porte sur l'échange d'expertises dans le domaine du développement des ressources humaines, à travers la formation professionnelle et l’échange des étudiants et des formateurs, l’organisation de conférences, de forums et d’ateliers de travail.

 Cette convention tend également à échanger les informations relatives aux législations et aux systèmes juridiques du secteur de tourisme et à promouvoir l’investissement touristique dans les deux pays.

Nominations à de hautes fonctions

Le conseil de gouvernement, a approuvé des propositions de nominations à de hautes fonctions conformément aux dispositions de l'article 92 de la Constitution.

Au niveau du ministère de Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l'Economie sociale,

-  M. Zakaria Belghazi Directeur général de l'aviation civile 

Au niveau du ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

-  M. Mohamed Adnaoui  Doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat- Université Mohammed V de Rabat

-  M. Khalid El Bakri, Directeur de l'Ecole normale supérieure de l'enseignement technique de Rabat (ENSET)- Université Mohammed V de Rabat 

- M. Abderrahim El Khaldi, directeur de l'Ecole supérieure d'ingénierie en sciences appliquées de Casablanca-Université Hassan II de Casablanca 

- M. Omar Bouaâtane  Directeur de l'Ecole normale supérieure de l'enseignement technique de Rabat (ENSET) de Mohammedia - Université Hassan II de Casablanca

-  M. Hassan Azeddouk au poste de directeur de l’École normale supérieure (ENS) de Casablanca - Université Hassan II de Casablanca

-  M. Abdelmajid Badri au poste de Directeur de l'Ecole supérieure de technologie (EST) de Casablanca- Université Hassan II de Casablanca 

- M. Mohammed El Arbi Karkarb au poste de Doyen de la Faculté Polydisciplinaire de Larache- Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan

MAP: 08/03/2018