25 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 13 Novembre 2019

Session mensuelle consacrée à la politique générale au sein de la Chambre des conseillers

Synthèse vocale
Session mensuelle consacrée à la politique générale  au sein de la Chambre des conseillers

M. El Otmani: Lancement prochainement de la plateforme nationale d'appui à l'entreprise

 Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a annoncé, mardi à Rabat, le lancement prochainement de la plateforme nationale d'appui à l'entreprise, en tant que guichet unique qui offre aux porteurs de projets et aux entrepreneurs les informations nécessaires et les procédures liées aux politiques et aux mécanismes d'appui.

En réponse à une question centrale lors de la séance mensuelle relative à la politique générale à la Chambre des conseillers, autour de "la politique générale du gouvernement pour la mise en oeuvre de la contribution du secteur bancaire et le financement dans le développement, l'auto-emploi et le soutien des petites et micro-entreprises", M. El Otmani a indiqué que le lancement de cette plateforme nationale vise à mettre en place un cadre de référence global à même de relever les défis auxquels font face les PME.

Il a, dans ce sens, mis l'accent sur les efforts consentis en matière d'amélioration du système d'investissement, notamment dans les domaines liés à la réforme du système de garantie et à la mise en place d'une stratégie nationale d'inclusion financière et d'un cadre de référence dédié aux mécanismes d'appui mis à la disposition des moyennes, petites et micro-entreprises.

Dans le domaine de la réforme du système de garantie, le chef du gouvernement a expliqué qu'il sera procédé à l'amélioration de la gouvernance et de la transparence des entreprises, à la mise en place d'un mécanisme de garantie dédié aux micro-finances au profit des activités économiques génératrices de revenus et à la création d'un système pour faciliter l'accès au crowdfunding (mécanisme d'investissement participatif) pour les PME et les micro-entreprises.

Concernant la stratégie nationale d'inclusion financière, M. El Otmani a indiqué que cette initiative conjointe du ministère de l'Economie et des Finances et du ministère de la Réforme de l'Administration, en partenariat avec Bank Al Maghrib, a pour objectif de définir une vision commune et des orientations nationales afin de réduire les disparités en terme d'accès et de pénétration des services financiers et d'accélérer le développement de modèles alternatifs, en particulier le développement du paiement via le téléphone mobile.

Elle s'assigne, également, pour buts l'encouragement des modèles "classiques" pour améliorer l'inclusion financière, en assurant les conditions appropriées à même d’accélérer l’accès à divers services bancaires, le développement du rôle des institutions de microfinance et de l’assurance inclusive et le renforcement des outils de gestion des risques pour les catégories vulnérables, en développant un cadre et des outils facilitant l’accès des petites entreprises et des particuliers au financement, a-t-il ajouté.

M. El Otmani a également mis l'accent sur la création d'un régime d'investissement coopératif dédié au financement des entreprises des jeunes et des initiatives innovatrices, soulignant le rôle que joue la Caisse centrale de garantie (CCG) dans la garantie des prêts bancaires accordés aux entreprises.

Il a, aussi, passé en revue les différentes mesures entreprises par le gouvernement en vue de soutenir le secteur des micro-crédits, rappelant les propositions émises dans le projet de loi de Finances 2020, notamment la création d'un Fonds d’appui au financement de l’entrepreneuriat qui sera doté de 6 milliards de DH sur trois ans, en partenariat entre l’Etat, Bank Al-Maghrib et le Groupement professionnel des banques du Maroc.

Ce fonds, a expliqué le chef du gouvernement, sera principalement destiné à soutenir les jeunes diplômés, en leur facilitant l’accès aux prêts bancaires pour financer leurs projets, à appuyer les petites et moyennes entreprises opérant dans le domaine de l’export, notamment vers l’Afrique, et à permettre une meilleure intégration professionnelle et économique des travailleurs du secteur informel. 

M. El Otmani:Le gouvernement poursuit la réforme du secteur bancaire pour accompagner le financement des PME 

 L'exécutif poursuit la réforme du secteur bancaire pour accompagner le financement des petites et moyennes entreprises (PME), a indiqué, mardi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Répondant à une question centrale sur "la politique générale du gouvernement pour la mise en oeuvre de la contribution du secteur bancaire et le financement dans le développement, l'auto-emploi et le soutien des petites et micro-entreprises", lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers, M. El Otmani a affirmé que cette contribution est tributaire de l'accompagnement continu et efficace du secteur dans la poursuite de sa réforme et dans la mise en place d'un climat propice à son rôle essentiel dans le développement.

Il a mis l'accent sur la nécessité de l'implication active des établissements bancaires et financiers dans la dynamique du développement au Maroc, comme l'a souligné SM le Roi Mohammed VI à l'ouverture de l'actuelle année législative, mettant la lumière sur certaines mesures

M. El Otmani souligne l'engagement du gouvernement à promouvoir la situation des personnes âgées

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a affirmé, mardi à Rabat, que l'exécutif œuvre pour la promotion de la situation des personnes âgées à travers une politique publique intégrée.

En réponse à une question sur "la politique gouvernementale relative aux personnes âgées et celles en situation de handicap", lors de la séance mensuelle relative à la politique générale à la Chambre des conseillers, M. El Otmani a souligné que l’élaboration de la politique publique intégrée relative à la situation des personnes âgées s’effectue dans un cadre participatif englobant les différents acteurs et intervenants.

Dans ce sens, a-t-il dit, 16 objectifs stratégiques et 117 démarches ont été fixés essentiellement en matière de prise en charge médicale, de protection sociale et de mis en place d’un environnement favorable aux personnes âgées, rappelant que des ateliers régionaux ont été organisés en concertation avec la société civile dans l’optique d'élaborer un projet à soumettre au conseil du gouvernement.

M. El Otmani a également cité le programme national pour les personnes âgées, qui vise à renforcer la prise en charge médicale de cette catégorie au sein des différentes structures hospitalières et à établir les normes de mise en place d’unités spécialisées en gériatrie.

Il a rappelé à ce titre la création d’unités de gériatrie à l’hôpital régional Al Idrissi à Kénitra et à l’hôpital Ibn Al-Bitar à Fès et d'une de psychiatrie au CHU de Salé, en plus de l’accès des personnes âgées des prestations médicales dans le cadre du RAMED. 

Dans le même ordre d'idées, M. El Otmani a fait part de la détermination du gouvernement à mettre en oeuvre le plan d'action national relatif à la santé et la vieillesse pour la période 2018/2025, et qui vise à renforcer la solidarité entre les générations et le soutien de la protection sociale des personnes âgées, ainsi que la consécration des valeurs de solidarité et d'entraide entre toutes les catégories de la société.

Il a aussi rappelé la campagne nationale pour la protection des personnes âgées, organisée tous les ans depuis 2013, en commémoration de la journée mondiale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre de chaque année.

Sur un autre registre, M. Otmani a souligné l'importance du programme de mise à niveau des établissements de protection sociale au profit des personnes âgées en les équipant de matériels nécessaires en vue d'augmenter leur capacité d'accueil, de qualifier les ressources humaines qui y travaillent et d'améliorer les prestations fournies par ces structures.

Le chef du gouvernement a rappelé également la poursuite de la mise en oeuvre des dispositions de la loi 65.15 relative aux établissements de protection sociale, dont les textes organiques ont été soumis au secrétariat général du gouvernement en juillet dernier.

Au volet du soutien financier et de la promotion des organisations de la société civile, M. Otmani a mentionné la signature de 15 conventions de partenariat avec les associations en charge des établissements de protection sociale des personnes âgées pour une enveloppe budgétaire de 2,2 millions de dhs, outre le grand effort d'encadrement mené par l'entraide nationale.

Le chef du gouvernement a souligné que l'enveloppe budgétaire accordée à ces établissements a atteint 14,3 MDHS en 2014, dont 12 MDHS de gestion octroyés à 47 établissements.

-MAP-12/11/19