21 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mardi 14 Novembre 2017

Signature à Bonn d'un mémorandum d’entente entre le Maroc et la Guinée dans le domaine de l’environnement et du développement durable

Synthèse vocale
Signature à Bonn d'un mémorandum d’entente entre le Maroc et la Guinée dans le domaine de l’environnement et du développement durable

Le Maroc et la Guinée ont signé, mardi à Bonn en marge de la COP23, un mémorandum d’entente visant le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Aux termes de cet accord, signé par la secrétaire d’Etat chargée du développement durable Nezha El Ouafi et la ministre guinéenne de l’Environnement, des eaux et forêts Assiatou Baldé, les deux parties conviennent de développer leur coopération dans plusieurs domaines notamment le cadre législatif et institutionnel de l’environnement et du développement durable et les évaluations environnementales et le reporting.

Elles s’engagent aussi à promouvoir leur coopération en matière de protection et gestion des ressources naturelles, des changements climatiques y compris les contributions déterminées au niveau national (NDC), de gestion de valorisation des déchets, ainsi que de sensibilisation et d’éducation à l’environnement et au développement durable.

La mise en œuvre de ce mémorandum d’entente se fera à travers plusieurs actions dont l’échange de visites de responsables et d’experts nationaux de chacune des deux parties, l’échange d’information sur les programmes, les publications, l’expertise et les résultats de recherche des deux pays relatifs aux questions environnementales, outre la réalisation de projets notamment dans le cadre de la coopération régionale et internationale.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature de ce mémorandum d’entente, Mme Baldé a mis en exergue la relation d’amitié unissant depuis très longtemps le Maroc et la Guinée, notant qu’à travers cet accord la coopération bilatérale est appelée à se raffermir davantage.

Le partenariat sud-sud est un instrument de promotion de nos deux économies, a-t-elle relevé, faisant observer que les pays africains ont les mêmes problèmes au niveau de l’adaptation, de l’atténuation, de financement et de transfert de technologies relatifs à la lutte contre les effets du changement climatique.

"Nous devons avoir plus au moins les mêmes approches", a estimé la ministre guinéenne, précisant qu’un comité de suivi se réunira dans trois mois pour évaluer le mémorandum d’entente.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération sud-sud qui est une priorité nationale, a affirmé, de son côté, Mme El Ouafi, rappelant l’engagement du Royaume en faveur des pays africains comme en témoigne la COP 22 organisée en 2016 à Marrakech qui a été une COP de l’action notamment en faveur de ce continent.

Le Maroc qui est déterminé à partager son expérience et ses programmes nationaux relatifs à la lutte contre les effets du changement climatique, a déjà signé des accords similaires avec d’autres pays africains, a-t-elle rappelé, insistant en outre sur la nécessité de promouvoir les énergies renouvelables et la transition énergétique.

Le mémorandum d’entente a été signé au Pavillon de la Guinée à la 23-ème conférence des Parties à la convention cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP 23).

MAP 14/11/2017